36

 

CHAPMAN Julia - « Rendez-vous avec la ruse »

360 pages.

Éditions Robert Laffont - Collection La bête noire (2020).

« Enquêter sur un adultère ? Ce n’est pas vraiment le rêve de Samson et Delilah, les détectives de l’Agence de Recherche des Vallons. Seulement voilà, la demande vient de Nancy Taylor, une femme charmante à laquelle on ne peut rien refuser. L’infidèle, quant à lui, est le maire, mais aussi un respectable entrepreneur et l’ex-beau-père de Delilah. Diable ! Le duo va devoir marcher sur des oeufs... Or Samson et Delilah découvrent qu’une affaire peut en cacher une autre. Et que ruses, fourberies ou tromperies sont bien plus présentes à Bruncliffe qu’ils ne le croyaient. Le sixième tome de la série best-seller Les Détectives du Yorkshire« Des enquêtes 100 % anglaises, pleines de drôlerie et semées de chausse-trapes, menées par un duo de choc. » Le Figaro Magazine»    

 

 INCIPIT - « Stuart Lister avait décidé de faire preuve d'initative. »

 

J'adore décidément énormément le cosy mystery, une version un brin plus moderne du concept développé par la reine du crime, Agatha Christie. La série des détectives du Yorkshire est un petit carré de chocolat littéraire, et son sixième opus ne lâche rien. Après « Le crime » , « Le mal » , « Le mystère » , « Le poison » et « Le danger » , Julia Chapman revient avec une version un peu différente des enquêtes habituelles, même si au final chacune est différente. 

Les relations sont un poil tendues entre Délilah et Samson. Ce dernier, rattrapé par la justice, essaye de mettre un peu de distance avec la jeune femme afin de la protéger, mais avec une Metcalfe, il devrait savoir que ce n'est pas forcément la meilleure méthode... En parallèle, les affaires parallèles de Monsieur Proctor commence à se compliquer, surtout pour son associé qui commence à être un maillon faible. Les choses sont assez tendues, or voici que Nancy Taylor, la femme du maire, demande à Samson d'enquêter sur son mari. Elle soupçonne la présence d'une maîtresse. Délilah qui commence à en avoir marre d'être sur la touche, saisit l'occasion pour s'immiscer dans une réunion de chasse, organisée par Monsieur le maire et Rick Proctor pour des investisseurs potentiels. Officiellement...

C'est un grand plaisir de retrouver tous ces personnages si attachants, bien sûr le duo de choc et ses relations sous haute tension, mais aussi les secondaires tels Ida qui prend un peu plus de place, les chers retraités qui s'ennuient un peu et surtout Calimero. Les choses bougent doucement concernant les affaires nébuleuses de Proctor Immobilier. 

Il y a plusieurs situations sur le feu. Julia Chapman met ses personnages - surtout Samson - sur des charbons ardents. Et le lecteur suppose que les choses ne vont pas aller en s'arrangeant. Cette enquête a une forme un peu différente des autres. L'aspect un peu huis-clos rajoute une note d'oppression à la tension qui règne déjà. Délilah est dans une situation plutôt délicate, qui pourrait basculer à tout moment. L'enquête qui suit est bien ficelé, et le lecteur se pose beaucoup de question. Peut-être sera-t-il un peu déçu par sa résolution, ou pas. 

Du fait qu'un bon morceau de l'histoire se passe sur une journée, le lecteur ronge un peu son frein. Il y a quelques petits événements à côté, mais le lecteur garde en refermant le livre, que Julia Chapman a tout fait pour reculer l'arrivée de bouleversement dans la vie des Vallons. Les dernières pages sont rassurantes, mais également angoissantes. Le danger se rapproche pour Samson. Et surtout, qu'en est-il de Stuart ? Le lecteur sera sous tension quand il ouvrira la première page du prochain opus, c'est certain.

 étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de la Collection La bête noire de leur confiance. Ce nouvel opus des détectives du Yorkshire est un peu différents des autres. Les choses bougent un peu mais rien d'explosif, ce que sera sûrement le septième tome. L'autrice semble avoir voulu faire un peu patienter ses lecteurs avant le grand final peut-être ? ... Oh non, pas tout de suite quand même !!

EXCIPIT« Le coeur lourd, se faisant l'impression d'être une traîtresse, Delilah Metcalfe ne s'était jamais sentie aussi seule. »  

 

 

 

La bête noire

 

Signature