Just one more page

05 décembre 2016

Nicolas Digard - "Les chemins de l'école".

9  9  9  9

DIGARD Nicolas - "Les chemins de l'école"

série de 4 livres

8 ans.

Éditions Nathan (2016).

«"Les chemins de l'école" est une série télévisée documentaire réalisée à la suite du film à succès "Sur le chemin de l'école". Chaque livre raconte les péripéties d'un enfant à l'autre bout du monde qui brave tous les dangers pour avoir la chance d'étudier. Accéder au savoir reste encore une aventure!»

12

Il y a un an environ, Just One More Page parlait déjà de quatre petits ouvrages appartenant à la série "Les chemins de l'école". En 2013, est sorti sur grand écran un film documentaire retraçant le périple d'enfants du monde entier, pour se rendre à l'école. Ici, pas de trajet en car, de voiture ou de rue à traverser pour se rendre en classe, mais plutôt des traversés  la rame, des kilomètres à parcourir à pied ou à cheval pour les plus chanceux, et des conditions climatiques parfois extrême par rapport à notre climat tempéré. 

En octobre 2015 - pour être exact, les Éditions Nathan sortaient quatre livres, avec, pour chacun le portrait d'un enfant, héros de son quotidien et surtout de sa volonté de s'instruire et de réussir. Une nouvelle série de quatre romans, viennent de paraître, reprenant quant à eux, les héros du documentaire de Pascal Plisson.

Le lecteur va ainsi découvrir le parcours de Zahira, qui vit au Maroc, qui vit sur le toit du Maroc: le haut-Atlas. Chaque lundi, elle parcourt à pied, 22 kilomètres pour rejoindre son internat. Jackson a 11 ans et vit au Kenya. Tous les matins, avec sa petite soeur, il marche deux bonnes heures au milieu de la savane et des animaux sauvages pour pouvoir étudier. Samuel, se déplace en fauteuil roulant pour se rendre à son école qui se trouve à 4 kilomètres de chez lui. Enfin, Carlos habite la Patagonie, se rend à l'école à cheval, à travers la Cordillère des Andes. 

Ces quatre portraits permettent à l'enfant de découvrir comment se passe l'école dans d'autres parties du monde; la volonté de petits écoliers de s'instruire et de braver leurs conditions de vie pour y parvenir. Le jeune lecteur, au travers de ces courts romans, faciles d'accès, va s'imprégner de cultures totalement différentes de ce qu'il connaît, et comprendre que selon où l'on naît les chances dans la vie ne sont absolument pas les mêmes. De cet ambitieux projet, couronné de succès, est née l'association qui porte le même nom. Elle a pour but d'aider les enfants qui comme les petits héros du film, lutte pour accéder à une éducation.

11

 

La lecture de ces documentaires est riche en émotion, aussi bien pour l'enfant qui découvre tout cela d'un oeil neuf, que pour l'adulte, qui admire la volonté de ces enfants d'une dizaine d'années seulement, à vouloir sortir de leurs conditions d'existence et de tout faire pour y parvenir. Ce sont de belles leçons de vie. Ces livres, loin du pathos ou du déjà vu, sont vrais et font prendre conscience à tout lecteur du confort de vie qu'il a. Surtout en cette période de fêtes...
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature

 

  

 

Posté par Felinana à 07:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 décembre 2016

Peter Tremayne - "Soeur Fidelma, tome 5: Le secret de Moen".

Tremayne

TREMAYNE Peter - "Les cinq royaumes".

320 pages.

Éditions 10/18 (2005).

« En l’an 666 après J.-C., un chef de clan et sa sœur sont assassinés dans la contrée sauvage et montagneuse d’Araglin, au cœur du domaine irlandais de Muman. La célèbre sœur Fidelma, réputée pour sa sagesse dans les cinq royaumes d’Éireann, est dépêchée sur les lieux pour y mener l’enquête. Sur place, elle devra combattre l’arrogance de l’héritière du clan et les préjugés de la population qui a d’ores et déjà désigné le criminel : un simple d’esprit nommé Móen, aveugle, sourd, muet… et incapable de se défendre. Mais il en faut plus pour effrayer l’impétueuse Fidelma. Frère Eadulf, moine saxon cher à son cœur, l’accompagne dans ces nouvelles aventures qui les conduiront dans les secrets d’une famille où les liens de parenté sont bien éloignés de ceux du cœur.»

INCIPIT: "Le tonnerre grondait dans le massif aux sommets dénudés des Maoldomhnach, qui dans des temps immémoriaux s'étaient soulevés autour de Maoldomhnach's Hill.."   

06 - Bon moment de lecture

 

Les aventures de Soeur Fidelma sont toujours aussi captivantes, de part le côté historique, d'autre part pour le plaisir que le lecteur a à retrouvé cette soeur, un peu hors norme sans y paraître, de même que la relation qui se tisse entre elle et son bon ami le frère Eadulf, qui revient pour partager les intrigues mystérieuses qui se présentent sur son chemin de bréhon.

Comme le titre le souligne si bien, l'élément qui intriguera le plus le lecteur est le cas de Moen, ce jeune homme, traité comme un animal par les habitants du village, parce qu'il est sourd, muet et aveugle. Malgré toute l'intelligence et la subtilité de Fidelma, trouvé un moyen de communiquer avec lui semblait de l'ordre de l'impossible. Encore une fois, l'adresse de conteur de Peter Tremayne a fait son oeuvre, tout en respectant l'aspect histo-temporel de l'histoire. Il fallait y penser.

L'intrigue est encore une fois, bien ficelée, même si certains secrets sont percés beaucoup plus rapidement que d'autres. L'enquête de Fidelma l'éloigne bien vite du coeur du problème, semble-t-il et d'autres questions viennent se greffer par dessus, ce qui fait que le lecteur doit resté bien attentif au déroulement des évènements pour ne pas en perdre le fil; mais quand on aime, s'est facile. 

Au fur et à mesure que le lecteur avance dans la lecture de la série, il en découvre toujours un peu plus sur le caractère et la personnalité de Soeur Fidelma. Pourtant dans ce tome, l'auteur frôle l'excès d'un personnage un tant soit peu trop doué en tout qui deviendrait vite lassant voire exaspérant. Trop c'est trop. Heureusement malgré ses nombreuses qualités et savoir-faire, la jeune femme reste humble en regard de son état et de ses compétences, et donc ça passe. 

La relation entre le personnage principal et son fidèle acolyte prend davantage d'ampleur, et l'on sent leur affection grandissante l'un pour l'autre. Cet aspect un brin romantique apaise les rancoeurs que le lecteur pourrait avoir envers les trop nombreux talents de la religieuse. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Encore une fois, Soeur Fidelma mène à bien son enquête, même si à un certain moment elle semble s'épapiller voir s'en éloigner dangereusement. Les personnages secondaires ne lui rendent pas la tâche facile, et le personnage de Moen, même si il est un peu en retrait, est un bonus attrayant lors de cette histoire. Même si le fonctionnement du tome est sans réelle surprise, le mystère est bien ficelé, et le récit se lit avec un réel plaisir. 

 

Soeur Fidelma:

1. Absolution par le meurtre

2. Le suaire de l'évèque

3. Les cinq royaumes

4. La ruse du serpent

5. Le secret de Moen

6. La mort aux trois visages

7. Le sang du moine

8. Le pélerinage de Soeur Fidelma

9. La dame des ténèbres

10. Les disparus de Dyfed

 

abc2016

 

Signature

Posté par Felinana à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 décembre 2016

Usborne - "Mon grand livre de quêtes fantastiques"

11

COLLECTIF - "Mon grand livre de quêtes fantastiques"

128 pages.

8 ans.

Éditions Usborne (2016).

«Dans ce livre t'attendent quatre aventures mouvementées - des quêtes périlleuses qui te demanderont du courage, de la ruse et des yeux de lynx. Magnifiquement illustrée, chaque scène contient une foule d'énigmes à résoudre, d'objets à trouver et de personnages extraordinaires à vaincre. Sauras-tu ... survivre dans la tanière d'un dragon et vaincre le méchant sorcier dans la Quête du dragon? ... faire échec à la puissante fée Morgane dans la Quête des chevaliers? ... sauver le roi et récupérer son épée magique dans la Quête de l'épée? ...contrecarrer les plans des Gredins sidéraux dans la Quête de l'étoile?»    

12

A l'intérieur de ce magnifique livre relié, aux allures de recueil de contes, et aux teintes bleues sombres, se dissimule la légende des héros des Anciens Temps. En pénétrant dans cet univers, le lecteur n'est pas certain d'en revenir, car il va devoir affronter pis que pendre, monstre, dragons, sorcier fourbe et autres méchants très méchants, qu'il devra vaincre pour mener à bien la quête entreprise.

Quatre aventures plus fantastiques les unes que le autres sont proposées, dans des univers historiques différents. Cet ouvrage propose des jeux de rôles, aux illustrations riches et captivantes; dans lequel il faut faire preuve d'imagination, d'observation et d'astuces pour retrouver les objets dissimulés dans des mises en scènes qui s'étalent sur deux pages - horizontalement ou verticalement, c'est selon - résoudre des énigmes, et bien d'autres défis encore.

Le déroulement de chaque quête s'étale sur une douzaine de pages illustrées magnifiquement - mais il faut mieux éviter que les plus jeunes feuillettent l'ouvrage car certaines scènes mise à part l'aspect parfois gluants ou juste très moches des monstres, peuvent juste être un peu "effrayantes" de part le coup de crayon,  pour les tout-petits ou les plus sensibles. Chaque histoire  se tructure de la même façon, présentation de la quête et des personnages avec quelques informations pour comprendre dans quoi on s'apprête à mettre les pieds. Suivent une douzaine de tableaux aux illustrations denses dans lesquels il faut retrouver des éléments, résoudre des énigmes, des défis, etc.

La première, la Quête du dragon, plonge le courageux aventurier dans une épopée étrange et fascinante, à la recherche du Puits des Sorts afin de vaincre un méchant enchanteur. La seconde aventure se déroule à l'époque des chevaliers de la Table Ronde. La puissante fée Morgane est responsable de la disparitions de plusieurs chevaliers qu'il faut retrouver, et pour se faire il faut affronter cette dernière. Dans la quête de l'épée, il faut retrouver l'épée sacrée de la joie, et sauver le bon roi Béranger kidnappé par le maître de la métamorphose, Faustin le Fourbe. Dans l'ultime aventure, la Quête de l'étoile, le jeu de rôle prend place dans l'espace en compagnie des extraterrestres. Un puissant seigneur, le maléfique Glaxx, le chef des Gredins Sidéraux répand le malheur sur les planètes sur lesquelles il détruit toute vie. Bientôt la Terre sera dans sa ligne de mire...

 

11

Avec des univers fantastiques et sombres, aux illustrations denses, cet ouvrage s'adresse aux grands de 8 ou 9 ans, qui seront heureux de passer des heures à relever les défis proposés dans le but de vaincre dragon ou autres enchanteurs maléfiques. Les parents, quant à eux, seront ravis qu'ils lâchent enfin leur console. Tout le monde est content!^^
Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

usborne

 

Signature

Posté par Felinana à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 décembre 2016

Vincent Villeminot - "Le copain de la fille du tueur"

8

VILLEMINOT Vincent - "Le copain de la fille du tueur"

279 pages.

Éditions Nathan (2016).

«Charles vient d'intégrer un internat pour "gosses de riches", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils font les quatre cents coups pour tuer le temps... Jusqu'à l'arrivée de Selma. Cette fille est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un célèbre trafiquant de drogue.»
INCIPIT: "Je rencontrai Touk-Ernest H.-K. début octobre, le soir où il emménagea à l'Institut Daillange."

 6 - Bon moment de lecture

La couverture de l'ouvrage est vraiment réussie, avec un esthétisme sobre mais efficace. Vincent Villeminot est un auteur qui ne se cantonne pas à un genre littéraire défini. Après le thriller avec la série "Réseau (x)", l'humour avec la série "Ma famille normale", la science-fiction avec la série polyphonique "U4" - et bien d'autres ouvrages car cette liste est loin d'être exhaustive - l'auteur se tourne vers la romance - mais pas que - avec ce nouveau titre, il est vrai un peu court.

L'histoire commence tranquillement, dans un internat de gosses pour riches, par une romance entre deux adolescents que leurs cadres sociaux opposent. Une nouvelle trame à la Roméo et Juliette? Que nenni. Rapidement, la plume de Vincent Villeminot - et sa tentative d'endormir le lecteur ;) - reprend le dessus et le récit tourne au thriller avec une légère tendance fantastique. Le rythme est haletant, accentué par des chapitres courts et une écriture vive. Le dénouement inattendu en met plein les yeux.

Le lecteur s'attache rapidement à ce duo de colocataires, aux personnalités complémentaires et aux réparties humoristiques. L'arrivée de Selma va un brin changer la donne, pour mieux donner de l'épaisseur psychologique aux personnages. Ils sont la pièce maîtresse de cette histoire, associés à une écriture presque cinématographique et très actuelle, dans laquelle les choses bougent vite, et les évènements se succèdent, propulsant le lecteur dans une trame qu'il n'avait pas vu venir.  

Le seul bémol, est qu'à cette vitesse, l'auteur n'a pas le temps de s'appesantir sur certains aspects, que l'on aurait bien aimé qu'il approfondisse pour en révéler davantage. Quelle soif de curiosité, mais n'est-ce pas le vice caché de tout gros lecteur? En tout cas, tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment, avec des thématiques peu courantes dans ce genre littéraire jeunesse, à savoir le trafic de drogue, l'univers mafieux, un peu d'économie également, mais pas trop.

 

11

Le récit de Vincent Villeminot est bluffant, quant au mélange des genres qu'il va faire, de main de maître. Il aime surprendre son lecteur et s'est réussi. Beaucoup de choses se passe sous couvert d'une amourette plutôt stéréotypée à la base. Mais bien des choses ne sont pas ce qu'elles paraissent...

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

abc2016

Nathan

Signature

Posté par Felinana à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 novembre 2016

Inès Cagnati - "Génie la folle".

Cagnati

CAGNATI Inès - "Génie la folle".

199 pages.

Éditions Denoël (2016).

« Au milieu des vignes, des fermes et des cuisines sombres, Marie attend sa mère. Quand elle ne l’attend pas, Marie court derrière elle à travers champs et chemins. Sa mère, c’est Génie la folle, cette fille de bonne famille devenue ouvrière agricole qui oppose un silence indéfectible à tout et à tous. Une silhouette mystérieuse et inaccessible que Marie poursuit inlassablement, rêvant de la faire sourire. C’est animée par cet espoir sans faille que la petite fille raconte sa mère. Porté par la voix bouleversante d’une enfant, un récit d’une beauté singulière qui consacre le talent d’Inès Cagnati.»

INCIPIT: "On l'appelait Génie la folle."   

6 - Bon moment de lecture

J'aime beaucoup la collection Empreinte des Éditions Denoël, car souvent je ne connais pas ou peu les auteurs, mais les belles découvertes sont presque toujours assurée. Et c'est encore une fois le cas avec ce court roman, ode véritable à l'amour maternel, et d'une tristesse infinie. Inès Cagnati a reçu le prix des Deux Magots pour ce roman, en 1977.

La narratrice, est une fillette, Marie, dont la naissance a complètement bouleversé la vie de sa mère, Eugénie, dite Génie la folle; qui suite à cet évènement a été bannie par son honorable famille. Cette mère, inaccessible, silencieuse et lointaine bat la campagne de ses bottes, rembourrées de paille pour avoir chaud, a exécuter des tâches harassantes dans toutes les fermes des environs, en échange de quelques légumes, d'anciens vêtements, ou parfois d'une poule vieille et fatiguée. Derrière, à quelques pas, portée par ses petites jambes d'enfant, la fillette suit sa mère aussi vite qu'elle peut, avec la hantise permanente qu'elle l'abandonne au détour d'un chemin.

Chaque semblant d'espoir, chaque évènement positif, au détour duquel le lecteur pense qu'enfin elles vont sortir la tête de l'eau; n'est en fait qu'une infime bouffée d'air avant de replonger encore plus bas dans cette vie de misère et de labeur. Et cette poisse colle aux bottes de l'enfant également. Génie est une femme retirée en elle-même, dont l'amour de la vie a été tué dans l'oeuf par ce drame. Elle est épuisée, toujours à la limite, mais elle tient parce qu'il y a la petite. 

La plume d'Inès Cagnati, emprunte de poésie, dépeint avec réalisme les évènements de la vie à la campagne et dans les fermes, le travail dans les champs, les vendanges, le cochon, la mise bas, la mise à mort des animaux, et j'en passe. Cela ne peut que raviver la lecture cet été du roman de Jean-Baptiste del Amo "Règne animal". L'auteur décrit avec justesse et sans excès de mots la rudesse de la vie paysanne. Les répétitions sont monnaie courante, et le lecteur retrouve régulièrement les mêmes expressions, les mêmes évènements pour rappeler le cycle de la vie et sa monotonie, dont Eugénie n'attend plus rien... à moins que.

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 Le récit poignant et d'une infinie tristesse de l'amour maternel d'une petite fille pour sa mère; et cette vie qui s'acharne à contre elle, comme si Génie la folle devait expié une faute - dont elle n'est que la victime - qui  au regard des gens du village, de sa famille et surtout de sa mère est impardonnable.
CITATIONS: "C'était le petit matin d'un dimanche très gris, très triste".
"Je voulais toujours lui dire que j'étais là, là à attendre, que j'étais si contente, si contente qu'elle soit revenue ce soir encore, que moi je l'aimais. Mais elle avait le visage plein de silence."
"Je n'ai pas remarqué ce jour plus que les autres, sur le moment, parce que rien jamais n'avertit qu'on est en train de vivre un jour particulier, un commencement et une fin, ne même si c'est un commencement heureux parce que certaines choses ont l'air normales ou heureuses et après on voit qu'elles deviennent terribles."
"Je me souviens d'elle et moi aux aubes noires et aux crépuscules sombres."
Je remercie chaleureusement les Éditions Denoël pour cette belle découverte.

denoel

 

Signature

Posté par Felinana à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29 novembre 2016

Alex Frith - "Atlas illustré" - Sam Lake - "Atlas du monde illustré".

4  6

FRITH Alex et LEAKE Kate - "Atlas illustré"

16 pages.

6 ans.

Éditions Usborne (2016).

«Notre merveilleuse planète regorge de beaux bâtiments, d'animaux exotiques et de sites fabuleux. Pour savoir où ils se trouvent dans le monde, examine les cartes et soulève les rabats de ce passionnant atlas illustré. »    

LAKE Sam et RAGONDET Nathalie - "Atlas du monde illustré"

42 pages.

7 ans.

Éditions Usborne (2016).

«Ce superbe atlas illustré contient plus de 350 autocollants. Explore les cartes à la recherche des sites les plus célèbres du monde et découvre où vivent toutes sortes de peuples et d'animaux.»    

12

Au travers de ces deux ouvrages, le jeune baroudeur va découvrir le monde depuis son canapé. Grâce à des illustrations nombreuses et détaillées, le lecteur va passé des heures à observer le monde, dans tous les sens, et découvrir un tas de choses fantastiques.

L'atlas illustré est un gros album, aux pages bien épaisses, et contenant une multitude de rabats qui dissimulent une quantité d'informations passionnantes sur les animaux, que sur les peuples, les villes, l'architecture, l'histoire, etc. L'ouvrage s'ouvre sur les bases de la géographie, à savoir ce qu'est un atlas, une légende, une carte. Le livre se découpe ensuite en 7 grandes cartes, semblables aux continents: Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Asie, Océanie, Antarctique. A la fin de l'ouvrage, il y a un immense planisphère indiquant le nom de tous les pays, leur drapeau, ainsi que leur capitale. 

Chaque page fourmille de rabats, dissimulant des informations, associé au lieu sur la carte. A travers les illustrations, le petit observateur va découvrir les endroits importants d'un pays, ses monuments, certains idiomes, les sports nationaux, etc. Pour l'Afrique, deux rabats permettent de comprendre comment le continent s'est détaché de l'Amérique du Sud. Il y a un récapitulatif, associé à chaque carte, sur lequel sont repris les records, tels que le plus grand pays, la plus grande ville, le plus long fleuve, etc.

Le second atlas n'est lui, pas composé de rabats mais d'autocollants. Les enfants adorent les autocollants et celui-ci n'en compte pas moins de 350. Les cartes sont plus détaillées que dans l'ouvrage précédent, car chaque continent est découpé en deux parties. Pour chaque pays la capitale est précisée, de même qu'une quantité impressionnantes d'informations sur la faune locale, les habitants, les monuments célèbres de par le monde. Pour chaque carte, un mini planisphère permet de la situer dans le monde. 

Le petit observateur doit apposé les autocollants au bon endroit ( la partie est grisée sur la carte), afin d'avoir une vue générale - et colorée du monde. Chaque autocollant a sa propre légende, comme la majorité des éléments illustrés sur chacun des continents. C'est très ludique et captivant.

11

Grâce à ces deux albums, très bien pensés et pédagogiques, le jeune lecteur va découvrir les prémices de la géographie de façon amusante et interactive, au travers de cartes colorées et esthétiques. L'enfant va pouvoir passer des heures à observer le monde et à l'arpenter du regard et ainsi apprendre pleins de choses en s'amusant. 
Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

usborne

 

Signature

Posté par Felinana à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

28 novembre 2016

Susie Morgenstern & Olivier Latyk - "Le carnet à secrets".

10

MORGENSTERN Susie et LATIK Olivier - "Le carnet à secrets"

32 pages.

3 ans.

Éditions Nathan (2016).

«Emma reçoit un cadeau très spécial. C'est un livre sans mots ni phrases, un carnet à secrets. Mais comment écrire dans ce carnet alors qu'elle ne connaît que les lettres de son prénom ? Heureusement, Emma a beaucoup d'imagination et une vie bien remplie...»

12

Cet album, très poétique, et assez classique dans son genre, aborde le thème de l'imagination chez les enfants. L'amie de sa maman, offre à Emma un joli carnet pour y écrire tout ce qu'elle a envie, et raconter ses journées. Ne sachant écrire que son nom, Emma va y coller des morceaux de vie, comme une effluve de parfum , un papier de chewing-gum, une photo, un dessin, etc. La fillette au travers de menus détails parle d'elle-même. Et finalement, on a pas besoin de savoir écrire pour s'exprimer. 

Cet album, aux illustrations colorées, tendres et arrondies, d'Olivier Latik - "Cache-cache des petites bêtes", "C'est l'heure des chatouilles", ou encore "J'attends noël" - rend cette histoire mignonne et parfaite pour l'histoire du soir. Susie Morgenstern est elle aussi l'auteur de nombreux livres pour enfants comme "La famille trop d'filles", "Oscar et le secret des lettres" . 

Le tout-petit va aussi rencontrer les jours de la semaine, comprendre qu'il peut exprimer ses émotions par des mots mais aussi au travers d'objets ou de dessins, se raconter des histoires, faire travailler son imagination. L'album fait ressortir l'esprit enfantin qui l'anime. 

11

Cet album tout en douceur, parle de la densité de l'imagination des enfants, l'importance d'aider l'enfant à développer son côté créatif pour qu'il puisse exprimer ce qu'il voit mais aussi ce qu'il ressent. Peut-être même que certains voudront leur propre carnet à secrets pour tester l'idée à leur façon.

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature

Posté par Felinana à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2016

Hubert Ben Kemoun & Collectif - "Le grand rendez-vous".

10

Ben Kemoun Hubert et COLLECTIF - "Le grand rendez-vous"

48 pages.

5 ans.

Éditions Nathan (2016).

«Un grand rendez-vous à ne pas manquer ! Un album qui se regarde... et s'écoute ! Un violoniste à Sydney, trois enfants chanteurs de rue à Valparaiso, une flûtiste charmeuse de serpent à Bombay, des joueurs de banjo dans le bayou, une harpiste à Buckingham… reçoivent une invitation à un rendez-vous. Quel est ce rendez-vous si important qu’ils cessent leurs activités pour s’y rendre ? Se retrouveront-ils ? 24 histoires écrites par Hubert Ben Kemoun, illustrées par Sébastien Pelon, Judith Gueyfier et Nicolas Duffaut. Racontées par Louise Grinberg et Emmanuel Lemire. Musique originale composée par Marc-Olivier Dupin.»

12

Ce grand album intitulé "Le grand rendez-vous" est arrivé un jour à la maison, et il a tout de suite plu à CuiCui & PiouPiou. En l'ouvrant, ils ont regardé les illustrations sont magnifiques et captivantes, puis me l'ont tendu pour que je le lise. Seulement, il n'y avait pas de texte...

Le concept de cet album est pour le moins original. Afin d'accéder au texte accompagnant les illustrations il faut, à l'aide de l'application Nathan Live, flasher chacune des pages pour écouter le récit de tout ces personnages-musiciens. Un grand rendez-vous va bientôt avoir lieu, et de nombreux musiciens, de par le monde, se contacter pour s'y rendre. Chaque histoire - au nombre de 24, ce qui me fait penser que je vais peut-être les intégrer au calendrier de l'avent des petits - s'étale sur une double page; à gauche, le titre de l'histoire, à droite une scène du récit à scanner. A la fin, se trouve le texte intégral de l'album, donc il est possible de suivre l'histoire qui est racontée, même s'il est plus agréable de ne regarder que l'illustration et de se laisser porter. Petit bémol, ce texte, n'est qu'une liasse de feuillets imprimé, une couverture souple reprenant celle de l'album, et une légère mise en forme aurait été la bien venue pour une meilleure tenue en main.

J'entends déjà les remarques, non dénuées de sens, il est vrai: Comment fait-on lorsque l'on a pas de smartphone ou autre tablette? Comment les enfants peuvent lire cet album seuls? Comment fera-t-on dans 5 ans, si l'on veut réécouter les histoires, l'application d'ici là sera peut-être obsolète? Etc...

Je dois bien avoué que je me suis posée toutes ces questions, puis je me suis dit que Nathan après avoir publié une aussi belle oeuvre, ne pouvait pas laisser ses lecteurs comme ça. Et j'ai eu raison. En parcourant la toile, je suis tombé sur ce lien, qui permet - à partir du moment ou l'on a acheté l'album - d'écouter chacune des histoires en live, sans passer par l'app; mais également il met à disposition un fichier à télécharger contenant toutes les pistes de l'album. Génial!

Comme je le disais, les jumeaux ont vraiment adhérer à cet ouvrage, même si nous n'avons pas tout écouter - l'histoire dure approximativement 2 heures - les récits étant indépendants les uns des autres cela n'a pas posé de problème. Cela fera un très bon rituel du soir, car chaque histoire est assez courte finalement, et l'accompagnement musical très agréable à écouter. C'est une jolie initiation musicale qui va de ce pas rejoindre mon panel des éléments pour l'éveil musical de CuiCui & PiouPiou.

11

Cet album, au concept original, n'est pas un roman que le lecteur va lire de bout en bout, mais un morceau de musique agrémenté, que l'on va avoir plaisir à découvrir par fragments, et à se replonger dedans, jusqu'à comprendre quel est ce si mystérieux grand rendez-vous. En tout cas, le concept a parfaitement fonctionner sur les tout-petits, et c'était le but. 

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature

Posté par Felinana à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 novembre 2016

Anna Milbourne & Karl James Mountford - "Coucou! Mes contes de fées: Cendrillon".

9

MILBOURNE Anna - "Cendrillon"

14 pages.

3 ans.

Éditions Usborne (2016).

«Accompagne Cendrillon au fil des pages de ce joli livre à la rencontre de son beau prince charmant. »    

12

L'épais mystère qui pesait sur le prochain album de la collection "Coucou! Mes contes de fées" est enfin levé. Dans ce nouvel opus, le jeune lecteur va découvrir un autre des grands contes de fées classique, à savoir Cendrillon, conte oral populaire repris par les frères Grimm ou encore Charles Perrault. Pour connaître le premier titre de cette collection, il suffit d'en lire la chronique sur Just One More Page. ^^

La version que propose Anna Milbourne du conte, est bien entendu tronquée pour être adaptée aux tout-petits, mais les fondements du récit restent les mêmes. La pauvre Cendrillon aimerait beaucoup se rendre au bal, organisé par le prince pour se trouver une femme. Ces demi-soeurs jugeant qu'elle n'a rien a y faire, et qu'elle a beaucoup trop de travail pour cela, s'y rendent seules. Pleurant sur les marches du perron, voilà que lui apparaît sa marraine la bonne fée, qui d'un coup de baguette, la pare pour la soirée. Mais attention, l'enchantement est éphémère et prendra fin au dernier coup de minuit...

Comme chacun des ouvrages Usborne, celui-ci répond une nouvelle fois à des qualités certaines, aussi bien esthétiques que de résistance. L'ouvrage peut être mis entre toutes les mains, même les plus jeunes. Chaque double page est finement découpée - presque ciselée - afin d'attirer l'oeil sur la suite de l'histoire qui se cache sur la page suivante. Ces découpes permettent également un jeu de superpositions et de volumes très intéressants, qui mettent parfaitement en valeur le récit et son décor. Le lecteur a l'impression de se retrouver au coeur de l'histoire de Cendrillon, en chair et en os. 

L'esthétisme du trait et les couleurs sont harmonieuses, et dans chaque scène, de nombreux détails sont à observer. Il y a également un rabat à soulever pour découvrir un détail ou un évènement supplémentaire de l'histoire. Toutes les pages sont ciselées de découpes, ce sont tantôt les étoiles, tantôt les fenêtres, les portes, le ciel, qui permettent au lecteur d'être entraîné par le récit. 

11

Ce petit album est tout simplement magnifique. C'est une vraie plongée dans la magie des contes et un bref retour en enfance. J'ai hâte de lire le prochain titre. Je remarque que, dans ma chronique précédente, j'avais deviné le titre du futur conte à paraître. Pour le prochain, je n'ai pas besoin de réfléchir car je le connais déjà. Ce sera "La belle et la bête", mais chut...
Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

usborne

 

Signature

Posté par Felinana à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

22 novembre 2016

Rémi Courgeon - "Tohu bohu".

10

COURGEON Rémi - "Tohu bohu"

48 pages.

5 ans.

Éditions Nathan (2016).

«Un album ingénieux et surprenant, pour jouer avec les mots et leur musique, de 5 à 105 ans ! Un oiseau joue de la flûte à bec, un ogre barbare mange un orgue de barbarie, un hautbois jouxte une contrebasse dans cet inventaire loufoque des instruments et de leur musique.»

12

Cet album, tout en musique, est un élément parfait pour participer à l'éveil musical des plus jeunes. Rémi Courgeon a fait preuve d'originalité en le créant. C'est une sorte d'imagier des instruments de musique, qui propose une lecture sur plusieurs niveaux.

"Tohu Bohu" est un ouvrage pour les petits, qui plaira aux grands - et même aux très grands - également. Sans un bruit, il présente un à un les instruments de musique, en jouant sur la sonorité des termes l'auteur fait moult jeux de mots. Ainsi à "Un instrument à vent" répond "un instrument arrière"; "Une trombine à colosse" donne "un trombone à coulisse"; "un trompettiste" à "un tronc péteur", "Un beau cor de chasse" à "un corbeau à échasse", "Un violent poivre" à "un violoncelle", plus classique "un tambourin" renvoie à "un taon bourré", etc. 

Parfois, ce sont des jeux de mots, parfois ce sont les illustrations elles-même qui répond au nom de l'instrument: ainsi "un piano à queue" est représenté au fond de l'océan, avec une sirène assise sur le tabouret... C'est un livre qui se regarde, qui s'écoute et qui se réfléchit également. Plein d'intelligence, les illustrations ajoutent une dimension supplémentaire à la compréhension de ce dialogue de sourds très amusant. 

"Tohu bohu" est bourré d'humour, mais propose un graphisme qui s'adresse aux plus grands. Les silhouettes des musiciens, un brin linogravées, toutes de noires vêtues, ne répondent pas franchement aux critères esthétiques des plus jeunes enfants, qui aiment en général les couleurs et la gaieté, même si je ne me pose pas en grande pédopsychologue. 

En contre partie, les instruments sont très réalistes, tout en détails et en couleurs. Cet effacement de l'artiste au profit de la mise en valeur de l"instrument objet donne à l'ouvrage une portée musicale plus importante. Ce livre va rejoindre, avec plaisir, les ouvrages et autres éléments propices à l'éveil musical des plus jeunes. 

11

Chaque double page semble raconter une petite histoire autour de - ou des - instrument/s, c'est drôle et plein de bruit. Pardon plein de notes de musique, et un petit tour des genres musicaux. Au travers d'une vidéo, l'auteur explique comment est né cet ouvrage. 

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature

Posté par Felinana à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,