Just one more page

L'actualité du blog: JUST ONE MORE PAGE

 

 

 

#Littérature 

 Couverture Baad Editions Robert Laffont 2016 Couverture Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket tome 4 : Pourquoi cette nuit est-elle différente des autres nuits ? Editions Nathan 2016 Couverture Le sang des dieux et des rois, tome 1 Editions Robert Laffont 2016 Couverture Geek Girl, tome 4 Editions Nathan 2016 Couverture Maestra Editions Robert Laffont (La bête noire) 2016 Couverture Le club des tongs / Le club des Gougounes, tome 4 : Les stars de l'été Editions Nathan 2015 Couverture Le club des tongs / Le club des Gougounes, tome 3 : Minuit à Sunday Island Editions Nathan 2015 Couverture La Mort n'est pas une fin Editions Librairie des Champs-Elysées (Le club des masques) 1975 Couverture Au Beau Rivage Editions Denoël 2016 Couverture L'if et la rose Editions Le Livre de Poche (Préludes) 2016 Couverture Phobos, tome 2 Editions Robert Laffont (R) 2015 Couverture Immaculée Editions Robert Laffont (R) 2016 Couverture Une demi-couronne Editions Denoël 2016 Couverture Les garçons ne tricotent pas (en public) Editions Nathan 2016 Couverture Phobos, tome 1 Editions Robert Laffont (R) 2015 Couverture Les jumeaux Tapper, tome 1 : Tous les coups sont permis Editions Nathan 2016 Couverture Serre-moi fort Editions Robert Laffont (La bête noire) 2016 Couverture Les Vivants, tome 2 : Les proies Editions Robert Laffont (R) 2016 Couverture La 2 CV verte Editions Denoël 2016 Couverture Roi de pique Editions Nathan 2015 Couverture 100 activités d'éveil et de relaxation autour de l'eau Editions Nathan 2016 Couverture La foule Editions Denoël 2016 Couverture Coeur de lapin Editions Robert Laffont 2016 Couverture Un si joli mois d'août Editions Denoël 2016 Couverture J'ai toujours ton coeur avec moi Editions Zulma 2016 Couverture Je t'ai rêvé Editions Robert Laffont 2015 Couverture Le feu secret, tome 1 Editions Robert Laffont 2015 Couverture Une chambre à soi Editions Denoël (Empreinte) 2015 Couverture Victor London, tome 1 : L'ordre coruscant Editions Scrineo 2015 Couverture Tout le monde te haïra Editions Robert Laffont 2015 Couverture Les Cartographes, tome 1 : La Sentence de verre Editions Nathan 2015 Couverture La femme d'argile et l'homme de feu Editions Robert Laffont 2015 Couverture Les coeurs brisés, tome 2 : Les Invisibles Editions Robert Laffont 2015 

 

#Littérature des tout-petits

  

  Couverture Les religions Editions Nathan (Questions / Réponses) 2016 Couverture Vive les jeux olympiques Editions Nathan (Questions / Réponses) 2016 Couverture Les jeux olympiques Editions Nathan 2016 Couverture Dans les coulisses de l'Opéra Editions Nathan 2016 Couverture 20, allée de la Danse, tome 1 : Amies et rivales Editions Nathan 2016 Couverture 20, allée de la Danse, tome 2 : Parfaite ou presque Editions Nathan 2016 Couverture Les bruits du jardin Editions Usborne 2016 Couverture Des monstres, tome 3 : Des monstres au château Editions Nathan 2016 Couverture Des monstres, tome 2 : Des monstres au carnaval Editions Nathan (Grand format) 2016 Couverture Je grandis Editions Nathan (Questions / Réponses) 2016 Couverture Le chat Editions Nathan (Questions / Réponses) 2016 Couverture La voiture Editions Nathan (Questions / Réponses) 2016 Couverture Le pain Editions Nathan (Questions / Réponses) 2016 Couverture Cherche et trouve sous la mer Editions Usborne 2016 Couverture Moi & ma super bande, tome 2 : Tous en scène! Editions Nathan 2016 Couverture Moi & ma super bande, tome 1 : S.O.S maître en danger ! Editions Nathan 2016 Couverture Agence Confettis, tome 6 : Chasse aux énigmes Editions Nathan 2016 Couverture Agence confettis, tome 5 : Les rois du show Editions Nathan 2016 Couverture La chasse aux sons Editions Nathan 2016 Couverture Dedans dehors Editions Nathan 2016 Couverture Le livre qui te dit enfin tout sur l'amour Editions Nathan 2016 Couverture Pinocchio et autres histoires Editions Usborne 2016 Couverture Alice au pays des merveilles et autres histoires Editions Usborne 2016 Couverture Vogue, petit bateau ! Editions Nathan 2016 Couverture Le petit Poucet (ou presque) Editions Nathan 2016 Couverture La lionne Aswad Editions Nathan 2016 Couverture La girafe Adeline Editions Nathan 2016 Couverture Bonjour petit oiseau! Editions Nathan 2016 Couverture Bonjour bébé chat! Editions Nathan 2016 Couverture Je suis vétérinaire Editions Nathan (Kididoc) 2016 Couverture Je suis chef cuisinier ! Editions Nathan (Kididoc) 2016 Couverture Je veux un monstre ! Editions Nathan 2016 Couverture L'exploit de Gustave Eiffel Editions Nathan (Petites histoires de l'Histoire) 2016 Couverture L'apprenti chevalier : Au feu, un dragon ! Editions Nathan (Premières lectures) 2016 Couverture Les animaux de Lou, tome 14 : D'où tu viens, Petit Chien ? Editions Nathan (Premières lectures) 2016 Couverture Ma vie en or Editions Nathan (Poche) 2016 Couverture Récits de l'Inde illustrés Editions Usborne 2016 Couverture Les cahiers Filliozat : Mes émotions Editions Nathan 2016 Couverture Le guide de survie de l’enfant normal dans un monde magique Editions Nathan 2016 

 

JUST ONE MORE PAGE est également sur FB

Signature

 

Posté par Felinana à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


31 août 2016

Anna Milbourne - "Coucou! L'espace".

14

MILLBOURNE Anna & BUTLER Nicola - "Coucou! L'espace"

14 pages.

3 ans.

Éditions Usborne (2016).

«Si tu observes le ciel la nuit, tu y verras une lune brillante et des étoiles scintillantes... mais aussi, tu regardes droit dans l'espace! Découvre ce que celui-ci renferme d'autre dans ce petit livre.»    

12

 

J'aime beaucoup la collection des Coucou!, qui aborde aussi bien des thématiques du quotidien que les tout-petits apprécieront beaucoup, comme des domaines un peu plus lointains tel l'ouvrage d'aujourd'hui: "L'espace". CuiCui et PiouPiou ne sont pas encore dans la phase "Dis maman, c'est quoi ça? Et pourquoi...?", mais ça ne saurait tarder avec la rentrée à l'école qui est toute proche. Donc préparons-nous au moment ou ils lèveront les yeux au ciel et ...

Comme dans toute cette collection, il y a plein de rabats dans tous les sens qu'il faut soulever pour découvrir ce qui se cache dessous. A l'aide de mots simples, et d'illustrations plus qu'explicites, ce petit livre carré et très maniable par des menottes encore petites, dévoilera tout ce qu'il est intéressant de savoir sur l'espace, avec beaucoup de clarté.

Anna Milbourne propose à l'enfant de lever la tête vers les étoiles, puis à travers le décollage d'une fusée spatiale de découvrir la lune, , mais aussi l'univers proche de la Terre, et ce qu'il renferme; à savoir des stations spatiales, et autres satellites en orbite, la vie des astronautes tout là-haut, le concept d'apesanteur qui est très bien expliqué, mais aussi les planètes du système solaire, et surtout les extraterrestres. Trop cool!

Ce petit livre est robuste et plein de découvertes. Les petits ne se lasseront pas de soulever les rabats et de regarder par les trous aménagés qui laissent deviner ce qui se passe sur la page suivante. D'autres ouvrages existent déjà dans cette collection: le zoo, la nuit, le château fort, les dinosaures, le jardin.

11

Au delà des diverses manipulations des rabats, les tout-petits découvriront à travers ce petit ouvrage très maniable, un univers totalement nouveau et passionnant. A lire et à relire à l'infini.
Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

usborne

 

Signature

Posté par Felinana à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 août 2016

Hélène Montarde - "Les apprentis chercheurs, tome 4: une lumière venue de l'espace".

6

MONTARDRE Hélène et AUDOUIN Laurent - "Une lumière venue de l'espace"

64 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2016).

« Les mystères de l’espace ! Une nuit, Matt aperçoit un point lumineux étrange dans le ciel. Il est persuadé qu'il s'agit d'un vaisseau extra-terrestre. Avec sa sœur, Lisbeth, ils vont mener l'enquête et aller de mystères en découvertes, pour finir par une surprise phénoménale : le point lumineux dans le ciel est une magnifique et rarissime comète.»    

12

"Les apprentis chercheurs" est une série de la collection "Premiers romans". Vraiment originale, est aborde la découverte de notre monde, sous un aspect scientifique, dont voici le 4ème tome. Après la course à l'arc-en-ciel, les éruptions, ou encore les fossiles, nos deux petits héros vont se poser des questions sur la voûte céleste.

Même si le mécanisme est presque identique - à savoir que Matt aperçoit une lumière étrange dans le ciel, il en parle à sa soeur qui avec son esprit rationnel va tenter de comprendre le phénomène, puis les enfants font appel à leur oncle qui explique tout - l'histoire est captivante, et explique à travers une aventure captivante, un phénomène particulier à notre univers. 

Le jeune lecteur s'identifiera avec facilité à Matt ou Lisbeth, selon s'il est une fille ou un garçon, et pourra partir avec fougue sur les traces de ces petits héros. Par ce biais, l'enfant va s'interroger sur des phénomènes physiques captivants, et peut-être développer une vocation, du moins une attirance certaine pour les phénomènes étranges et inexpliqués - du moins temporairement.

Cette série s'adresse au lecteur autonome. Les pages sont claires et parsemées d'illustrations mettant en scène l'histoire. La dernière page met bien en valeur ce que chacun peut pensé lorsqu'il aperçoit une étoile filante, une météorite, une comète, à savoir le passage du temps, et le côté immuable -à notre toute petite échelle d'être humain - de la Terre.

 

11

Cette série plein d'aventures et de mystères captivera à coup sur les jeunes lecteurs, et leur donnera même, peut-être l'idée, de découvrir par eux-mêmes ces phénomènes. Alors une balade au musée, un site internet ou simplement un livre pour répondre aux nombreuses questions qui en découleront. Parents soyez prêts!
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Les apprentis chercheurs:

1) Sur la piste de l'arc-en-ciel

2) Un mystère sous l'océan

3) Des empreintes dans la pierre

4) Une lumière venue de l'espace

 

Signature

Posté par Felinana à 07:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 août 2016

Christelle Chatel - "Le club des animaux: lapins en cavale!" & "Le club des animaux: dauphin en danger!"

6  6

CHATEL Christelle - "Le club des animaux, tome 4: Lapins en cavale!"

96 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2016).

«Bienvenue au club des animaux ! Dans le jardin de Jo, les membres du Club des Animaux découvrent une ribambelle de jeunes lapins. En suivant les longues oreilles, les quatre filles découvrent une ferme, laissée à l'abandon. Et pour cause : l'agricultrice est très malade et incapable de s'occuper de ses bêtes. Heureusement, le Club des Animaux est là ! Kim, Romy et les autres en profitent pour enquêter sur le passionnant secret de la maîtresse de ces lapins si craquants…»    

CHATEL Christelle - "Le club des animaux, tome 5: Dauphin en danger!"

96 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2016).

« Bienvenue au club des animaux ! Les filles du Club des Animaux sont en vacances au bord de la mer chez la marraine de Romy. Au programme : baignade, bronzette, randonnées et… plongée sous-marine ! Lors d'une sortie en mer, Romy découvre un dauphin blessé. Branle-bas de combat pour le Club des Animaux : il faut sauver le mammifère marin. Et il y a du travail ! Car, une fois soigné, le dauphin attire la convoitise de nombreux individus…»    

12

 

Christelle Chatel, en plus d'être l'auteur de la série "Le club des animaux", écrit également les aventures médiévales de l'intrépide "Brune du Lac", future chevalière. "Le club des animaux" compte déjà trois apous, auxquels viennent s'ajouter les deux présentés dans l'article ci-dessous. Les pages de ces ouvrages sont aérées, et claires, parées régulièrement, et à chaque en-tête de chapitre, d'une illustration monochrome.

Le Club des animaux se compose de quatre jeunes filles Kim, Romy, Colombe et Jo qui sont des pets-sitters. Dans le premier roman, les filles rencontrent des lapins qui ont élus domicile dans les écuries du grand-père de Jo. Elles décident de suivre ces petits curieux pour voir où ils vivent. "Dans le tome 5, les 4 amies sont en vacances au bord de la mer, lorsqu'au cours d'une plongée, elles découvrent un dauphin en danger. e

Tout le monde le sait, les enfants adorent les animaux. Qui n'a pas rêver, étant petit de devenir vétérinaire. Dans cette série, très rafraîchissante, les animaux sont à l'honneur. près avoir aider un labrador, un Jack Russel, deux lévriers, quelques grenouilles, des hamsters, des chihuahuas, un perroquet, des escargots, un furet, une famille de souris, une dame blanche, et un chat bleu, et bien d'autres animaux encore, le club rencontrent de nouveaux amis. 

Un truc que les filles adorent à cet âge, c'est lorsque chacun à un rôle, une fonction bien précise. Chez les garçons, cela se manifeste en super pouvoirs. Dans le club des animaux, à chaque début de tome, un portrait de chacune des jeunes héroïnes est dressé, d'une part pour permettre à la lectrice en herbe de ce souvenir des personnages, mais surtout pour rappeler le rôle de chacun. Il y a même le portrait de Socrate, le chien de Jo. 

11

Le Club des animaux parle d'amitié et surtout d'animaux. cette série plaira à toutes les filles adoratrices d'animaux, qui rêveront probablement de créer leur propre club des animaux, à défaut de monter leur propre librairie.^^
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Le Club des animaux:

1) Labrador cherche nounou

2) Chihuahuas de star

3) Le mystère du chat bleu

4) Lapins en cavale!

5) Dauphin en danger!

 

image001

 

Signature

Posté par Felinana à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 août 2016

Lionel Duroy - "L'absente".

Duroy

DUROY Lionel - "L'absente"

360 pages.

Éditions Julliard (2016).

«Beryl Markham a deux ans lorsque sa famille s'installe au Kenya en 1904. Très vite abandonnée par sa mère, elle est élevée par son père – entraîneur de chevaux de course – et par les natifs de la tribu Kipsigi, qui vivent sur les terres paternelles. Cette éducation non-conventionnelle pour quelqu'un de son rang fait d'elle une jeune femme audacieuse et farouche, qui voue un amour sans bornes à la nature sauvage et se moque de la bienséance. De mariages ratés en liaisons contrariées – elle tombe éperdument amoureuse de Denys Finch Hatton, l'amant de l'auteure Karen Blixen –, Beryl va peu à peu s'imposer comme l'une des femmes les plus singulières de son temps. Elle sera la première aviatrice à accomplir un vol transatlantique en solitaire d'est en ouest... Avec pour décors les paysages majestueux de l'Afrique du début du XXe siècle, Paula McLain nous livre l'histoire d'une femme hors du commun qui n'aspire qu'à être libre.»
INCIPIT: "Il ne souffre plus, soudain."   

6 - Bon moment de lecture

J'ai l'immense joie de faire partie du jury des Explorateurs de la rentrée littéraire 2016 pour Lecteurs.com. "L'absente" est le troisième roman que je chronique dans ce cadre. Auteur contemporain que je ne connaissais pas du tout, cet envoi m'a permis de découvrir une nouvelle plume, dont je lirai probablement à l'occasion un autre roman. Voilà pourquoi.

Lionel Duroy, à l'instar de John Irving - il y a sûrement d'autres auteurs qui le font également, mais c'est le seul écrivain dont je maîtrise suffisamment les romans pour l'affirmer - réutilise à l'envi les mêmes thématiques, voire les mêmes personnages; son écriture étant une forme d'expiation, de psychothérapie peut-être, de choses qu'il a besoin d'exprimer pour les assimiler. Ainsi, le lecteur découvre entre autres les thèmes de la famille nombreuse, le couple, la déchéance sociale, Neuilly et les cités dortoirs, la vision que l'on a d'une situation enfant qui apparaît différente une fois à l'âge adulte.

Ne connaissant absolument pas sa bibliographie, j'ai découvert qu'un autre roman ( au moins) mettait en scène Augustin, le personnage principal de "L'absente". "Vertiges" est légèrement antérieur car le couple que forme le personnage avec Esther, vient tout juste de se séparer. Alors que "L'absente" raconte au lecteur, au cours d'un road trip à travers la France, les pensées et remises en question d'Augustin sur sa vie, ses couples, ses livres, ses enfants, son enfance. Il est à une période charnière de son existence où il est un peu perdu. Il a besoin de se recentrer. D'habitude, l'écriture l'aide à ne pas perdre pied.

En plus de suivre cet homme ordinaire, le lecteur marche dans les pas de l'écrivain Augustin Revel, qui, lancé dans un nouveau projet d'écriture, en élabore le travail préparatoire. "L'absente" pourrait se diviser en trois parties; avec la fuite d'Augustin lorsqu'il découvre qu'il va perdre son refuge, sa maison. Ensuite il y a la transition, où, plongé dans les souvenirs de son enfance, il fait le parallèle entre sa situation actuelle et celle de sa mère après leur expulsion de leur appartement de Neuilly. La dernière partie, et de loin la plus captivante, est le retour sur les lieux de l'enfance de sa mère et les circonstances de sa rencontre avec son père.

Les personnages secondaires, aussi bien ceux du passé, que ceux qui se dressent sur la route de notre écrivain - notamment cette femme qui lui ouvre son coeur, avec sensibilité et le poursuit de ses assiduités; ou ce père dont le surnom le fait passer pour un petit rigolo et beau parleur - donnent une épaisseur et une réalité psychologique encore plus complexe à Augustin, et à ses pensées. Le personnage de sa mère est encore plus difficile à cerner que l'on a l'impression de ne pas en connaître toutes les facettes. Malgré la sa situation intenable, le lecteur a beaucoup de mal à ressentir de l'empathie pour cette femme égocentrique et mauvaise mère. Inconcevable! Et pourtant, cela peut être expliquer...

Les différents couples découverts au cours de cette lecture, ainsi que les relations amoureuses qu'ils entretiennent; sont bien dépeints. Mais le plus étrange de ces couples, reste celui formé par les parents d'Augustin: Suzanne et Théophile, dit Toto. Si opposés l'un de l'autre que l'on se demande comment ils ont pu resté ensemble, face à tant d'adversité. Le lecteur, de même que le narrateur, ne peut s'empêcher de s'interroger pour comprendre ce lien (d'amour,) qui les a fait résister alors que d'autres rompent pour si peu.

A chaque début de chapitre, une citation est apposée, extraite du texte que le lecteur s'apprête à lire, et qui a peut-être pour mission de résumer ce qui est à venir, ou plus simplement d'arrêter l'attention du lecteur sur un point essentiel que l'auteur souhaite lui faire passer, et qui se cache au coeur de l'histoire de cette famille. 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Malgré quelques tergiversations, tout à fait compréhensibles, étant donné le mal être du héros, ce voyage de mémoire au coeur de l'hexagone et des souvenirs, est une jolie échappée à  travers le couple et les histoires de famille. Je lirai donc probablement "Vertiges" qui éclairera peut-être d'une autre façon ce récit.
 
Je remercie les Éditions Julliard et l'équipe de Lecteurs.com de leur confiance.

lecteurs          Résultat de recherche d'images pour

 

Signature


22 août 2016

Jean-Baptiste Del Amo - "Règne animal".

Del Amo

DEL AMO Jean-Baptiste- "Règne animal".

419 pages

Éditions Gallimard (2016).

« Au cours du XXe siècle, Règne animal retrace, en deux époques, l'histoire d'une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l'omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d'une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d'une violence ancestrale. Seuls territoires d'enchantement, l'enfance, celle d'Eléonore, la matriarche, celle de Jérôme, le dernier de la lignée et l'incorruptible liberté des bêtes, parviendront-elles à former un rempart contre la folie des hommes ? Règne animal est un grand roman sur la dérive d'une humanité acharnée à dominer la nature, et qui dans ce combat sans pitié révèle toute sa sauvagerie et toute sa misère. "Des images lui reviennent, surgies d'une mémoire atavique : des plaines fourragères et sauvages, des souilles établies dans les fougères, au coeur de forêts primitives, des rivières indomptables aux flots desquelles il s'abreuve, des meutes de loups qui menacent, une harde innombrable, dont il fait partie, et avec laquelle il chemine. Puis, se superposent les voix des hommes, les encouragements et les cris, les coups assenés sur le groin, dans les flancs, sur la croupe, leurs mains qui l'empoignent par l'oreille et la tordent, leurs mains qui déversent la nourriture dans l'auge, leurs mains qui font couler l'eau, leurs mains qui le guident vers la truie immobile, saisissent son sexe qui tâtonne et le guident. Enfin, le visage ovale et redoutable des hommes qui se penchent par-dessus les barrières des enclos et décident du jour et de la nuit".»

INCIPIT: "Des premiers soirs du printemps aux dernières veillées de l'automne, il s'assied sur le petit banc de bois clouté et vermoulu, à l'assise ployée, sous la fenêtre dont le cadre détache dans la nuit et sur la façade de pierre un petit théâtre d'ombres." 

6 - Bon moment de lecture

J'ai l'immense joie de faire partie du jury des Explorateurs de la rentrée littéraire 2016 pour Lecteurs.com. "Règne animal" est le second roman que je chronique dans ce cadre. Et le moins que l'on puisse dire c'est que même si cela se passe sensiblement à la même époque - la première guerre mondiale fait irruption au cours des deux récits, et détruit partiellement la vie des personnages - c'est que Jean-Baptiste Del Amo a écrit un roman percutant.

L'histoire s'ouvre sur la vie du Père et de la Génitrice - comprenez, la mère - qui vivent au début des années 1900, dans la France profonde. Eléonore est leur petite fille. La famille possède des terres que le père cultive, et des bêtes. Le lecteur découvre la vie quotidienne que ces gens simples menaient. Avec force détails, l'auteur donne tout son réalisme aux scènes qui se succèdent au fil du temps et des saisons. Mais le Père est malade, et bientôt, il va avoir besoin d'une aide pour pouvoir continuer à faire tourner la ferme. Le récit se divise en quatre parties, dont celle-ci est la première.

Chaque nouvelle partie - c'est surtout le cas pour les trois premières - marque le début d'une nouvelle époque dans cette ferme, qui avec les années se transforme en exploitation agricole très moderne, spécialisée dans l'élevage des porcs. Les troisième et quatrièmes parties regroupent une seule et même époque. L'auteur a donné un titre à chacune, l'ultime s'intitulant "l'effondrement".

Sa plume est riche et ciselée. Le lecteur sent que Jean-Baptiste Del Amo a pesé chacun des mots qu'il a écrit avec soin, pour faire transparaître ce réalisme au travers de chacun des détails de la vie de cette famille, qui s'étale sur plusieurs générations. C'est tellement réussi que l'on se demande même quel âge a l'auteur, pour rendre autant de justesse et de vérité à ces petits gestes de tous les jours.

Tout au long du récit, la crudité de la vie apparaît dans une foule de petits évènements: la toilette du père, les fausses couches de la génitrice, le dépeçage d'un lapin, les blessures de guerre, la saillie d'une truie et j'en passe. Les hommes semblent avoir autant d'émotions que la terre qu'ils labourent, ou les bêtes qu'ils élèvent. Voir moins peut-être. C'est assez troublant et parfois, selon la sensibilité de chacun, la visualisation que l'on s'en fait est un peu dure à lire.

Les seuls qui semblent heureux pour un instant, sont les enfants. Particulièrement Jérôme, le descendant d'Eléonore, qui passe pour un simple d'esprit. Car même lorsqu'elle était petite, l'ancêtre ne semble l'avoir été, heureuse, que lorsque son père était là. A la fin de sa vie, elle est plus proche d'une coquille vide que d'une grand-mère. Elle attend la fin patiemment, et n'a quasiment plus de contact - verbal -  avec les hommes. 

Le dénouement est particulièrement déconcertant. L'auteur a pris la peine d'échafauder une saga familiale sur plusieurs générations, pour finalement tout détruire, un peu sur un coup de tête, emporté par la folie des hommes. Le lecteur a le sentiment qu'à force de croisement, le sang de l'homme s'est appauvri, et en a fait des demeurés congénitaux, tel Jérôme dont la déficience est bien visible. Mais ce n'est pas forcément la plus visible qui est la plus dangereuse...

Jean-Baptiste Del Amo, à travers cette étude sociale, redonne vie, pour un instant, à un monde disparu, celui du paysan de la France profonde, face à l'industrialisation de l'agriculture moderne. La vision de cet élevage en batterie, donne une furieuse envie au lecteur, d'aller vider son frigo sur le champs et de devenir végétarien. Dans cette fresque, les animaux sont de simples victimes de la domination de l'homme sur tout ce qu'il touche; et détruit. Même lui. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Cette saga familiale est percutante, crue, déstructrice, mais percutante. Jean-Baptiste Del Amo, dans un style ciselé, dresse le portrait d'une France  - agricole - déchue, qui devrait peut-être se remettre en question, humainement surtout. "Règne animal" est un livre dérangeant qui fait réfléchir. 
CITATIONS: "(...) il est de bon ton que les hommes sentent et c'est à leur odeur que se mesure leur mérite et la peine qu'ils se donnent (...)."
"Même les enfants semblent ne rester des enfants que l'espace d'un battement de paupières. Ils viennent au monde comme le petit bétail, le temps de gratter un peu la poussière à la recherche d'une maigre pitance, puis de crever dans une triste solitude."
"(...) car les choses finissent par paraître moins redoutables avec l'habitude, la menace plus ténue et familière. Pourtant, lorsqu'elle se dévoile, cette  menace couvée, cette violence que l'on croyait apprivoisée, on la reconnaît comme une très vieille ennemie dont on a cru faire une confidente."
"(...) d'une anomalie: celle de l'élevage au coeur même d'un dérèglement bien plus vaste et qui échappe à son entendement, quelque chose d'un mécanisme grippé, fou, par essence incontrôlable, et dont le roulement désaxé les broie, débordant sur leurs vies et au-delà de leurs frontières; la porcherie comme berceau de leur barbarie et de celle du monde."
Je remercie les Éditions Gallimard et l'équipe de Lecteurs.com de leur confiance.

lecteurs  Gallimard

 

Signature

Thierry Beinstingel - "Vie prolongée d'Arthur Rimbaud".

Beinstingel

BEINSTINGEL Thierry- "Vie prolongée d'Arthur Rimbaud".

414 pages

Éditions Fayard (2016).

« A la suite d'une confusion, c'est avec la dépouille d'un inconnu qu'Isabelle Rimbaud fait le trajet de Marseille à Charleville. Déjouant les pronostics des médecins, Arthur, lui, se remet. Et ce sont les journaux qui lui apprennent sa mort...
Jadis poète, naguère marchand, Jean Nicolas Arthur Rimbaud sera t'il capable de s'inventer un troisième destin?
Relancé par la tourmente de l'histoire, de l'affaire Dreyfus aux tranchées de la Première Guerre mondiale ; assistant stupéfait à l'élaboration de son propre mythe, à la construction de sa légende littéraire, celui qui écrivit "Je est un autre'" avait il imaginé à quel point cette phrase se révélerait prophétique?
»

INCIPIT: "Vie qui s'échappe par les narines: le crayon esquisse une moustache, quelque chose d'appuyé, des bacchantes solides et moires; la mine dérape sous le nez, la rature rejoint le menton comme un dernier souffle." 

6 - Bon moment de lecture

J'ai l'immense joie de faire partie du jury des Explorateurs de la rentrée littéraire 2016 pour Lecteurs.com. "Vie prolongée d'Artuhr Rimbaud" est le premier roman que je chronique dans ce cadre. Qui n'a jamais entendu parlé d'Arthur Rimbaud? Comme beaucoup, j'ai appris "Le dormeur du Val" à l'école, je sais également que c'était un très jeune poète, et l'amant de Verlaine. Mais cela s'arrête à peu près là.

En réalité, le jeune poète a eu une vie bien tumultueuse, entre son entrée dans le monde de la littérature, le célèbre "drame de Bruxelles", il se cherche une vocation, d'abord en Europe puis à l'étranger. Il a la bougeotte ce cher Arthur. Après moult péripéties et problèmes de santé, il devient marchand et sillonne l'Afrique. Quand le roman de Thierry Beinstingel s'ouvre, le poète a 37 ans. Il vient a subi une amputation, mais la maladie et la fièvre sont toujours là. Sa soeur Isabelle fatiguée, le croque dans son cahier de dessins, puis s'endort dans une chambre voisine. C'est la dernière fois qu'elle verra son frère, du moins sous cette identité-là.  Ce premier chapitre se détache du reste du roman par sa véracité, mais surtout par son style percutant et fascinant. L'incipit en est un exemple marquant (cf. ci-dessus). 

L'auteur, fasciné par le personnage d'Arthur Rimbaud, réinvente la vie qu'il aurait pu avoir. Après sa résurrection, Arthur, devenu Nicolas, est un homme taciturne, diminué physiquement, mais absolument pas sur les autres plans. Il ne sait pas bien ce qu'il va devenir, mais il décide de remonter la France en direction de la maison qui l'a vu naître. Ses semelles de vent le conduise un peu partout dans cette direction, jusqu'à ce qu'il finisse par trouver un lieu où s'établir.

Thierry Beinstingel est prolixe en détails, le lecteur sent la passion qui anime l'homme pour le personnage, il veut en extraire la substantifique moelle. Il profite de son postulat de départ avec ivresse, et va au fond des choses. Paradoxalement, le lecteur n'arrive que peu à cerner les pensées de Nicolas Cabanis. 

C'est un être secret. D'autres personnages se laissent plus facilement deviner facilement, telle Marie  ou Isabelle qui acquièrent rapidement une épaisseur, lui reste en retrait, presque inaccessible, mais toujours très respecté pour ses décisions, ses idées innovantes et son charisme de patron juste et bon. 

Vers la fin du roman, lors qu’éclate la première guerre mondiale, le lecteur sent une scission dans la vie de Nicolas. Une nouvelle période de son existence commence. Les êtres sont séparés, les familles déchirées. Le lecteur, à travers les souvenirs d'Hortense Cabanis,  découvrira l'autre face de cet homme torturé et insatisfait. Il apparaît alors comme un être caractériel et emporté, que l'on ne peut raisonner. Un peu comme ce jeune poète, Arthur Rimbaud, dont on se souvient parfois; et qui défrayait régulièrement les chroniques de la vie littéraire parisienne, par ses frasques et ses emportements. Des longueurs s'installent. Et l'auteur use et abuse de la vie prolongée de Rimbaud avec un peu trop d'excès. Le récit s’essouffle, le lecteur sent que c'est la fin, mais Thierry Beinstingel a du mal à raccrocher sa plume et ajoute scène après scène. Il a du mal à laisser partir son personnage et à conclure son histoire.

Tout au long du récit, le lecteur découvre, outre des citations parsemées ça et là  des poèmes écrits par Arthur Rimbaud - mais pas que, la vocation de sa sœur, Isabelle, pour faire perdurer l'âme et la notoriété du poète; mais surtout l’époque, brossée à grands traits : La naissance de futurs grands auteurs, l'affaire Dreyfus, la publication de romans qui sont devenus des classiques, les courants artistiques tels que le fauvisme, et puis la guerre qui arrive, et redonne un sursaut au roman avant la fin. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

C'est un roman dense et passionnant, servit par une plume magnifique, qui permet de découvrir la seconde ( et peut-être même la troisième vie d'Arthur Rimbaud), mais également toute l'essence d'une époque riche de par sa culture et les événements qui la ponctue. Une belle découverte.
CITATIONS"Premiers instants où la mort nouvelle n'a pas encore ce goût de marbre et de pierre, l'éternité est à venir."
"Ces poètes ne sont maudis qu'à travers le sort qu'on leur a réservé. Le reste ne leur appartient plus: maudits car on décide pour eux, on parle en leur nom, mais toujours derrière eux, toujours en retard."
"Mêmes arrachements pour chacun, de l'idiot au bachelier, de la bonne au directeur, de vous ou de moi: l'amour est indicible et l'homme est bavard."
"(...) un mépris inconnu adressé au bellâtre gominé qui le domine d'une tête, le décapitant d'un regard avant de baisser la tête, effrayé de sa propre violence."
"(...) c'est elle qui est le plus en douleur. Celle des enfants est toujours du côté de la vie, elle se dilue dans leur jeunesse, on croit toujours qu'ils souffrent moins que les adultes, ils y mettent moins de mots et laissent leur part aux anges."
"La vie reprenait, têtue et immuable."
"A la fin, le type avait juste eu une seule larme, toute seule au coin d'un seul oeil, et contenue dedans toute la compréhension terrible de la petite chose infime qui avait été sa vie."
"La littérature a toujours été un sport dangereux, et on ne compte plus les auteurs écrasés par cette distraction."

 

Je remercie les Éditions Fayard et l'équipe de Lecteurs.com de leur confiance.

lecteurs  Fayard

 

Signature

19 août 2016

Paula Mc Lain - "L'aviatrice".

Mc Lain

MC LAIN Paula - "L'aviatrice"

12h36.

Éditions Audible (2016).

«Beryl Markham a deux ans lorsque sa famille s'installe au Kenya en 1904. Très vite abandonnée par sa mère, elle est élevée par son père – entraîneur de chevaux de course – et par les natifs de la tribu Kipsigi, qui vivent sur les terres paternelles. Cette éducation non-conventionnelle pour quelqu'un de son rang fait d'elle une jeune femme audacieuse et farouche, qui voue un amour sans bornes à la nature sauvage et se moque de la bienséance. De mariages ratés en liaisons contrariées – elle tombe éperdument amoureuse de Denys Finch Hatton, l'amant de l'auteure Karen Blixen –, Beryl va peu à peu s'imposer comme l'une des femmes les plus singulières de son temps. Elle sera la première aviatrice à accomplir un vol transatlantique en solitaire d'est en ouest... Avec pour décors les paysages majestueux de l'Afrique du début du XXe siècle, Paula McLain nous livre l'histoire d'une femme hors du commun qui n'aspire qu'à être libre.»
INCIPIT: "."   

8 - Pur délire

J'ai eu l'immense chance de gagner 5 livres audio sur Babelio, avec pour contrainte suprême de chroniquer l'un d'eux. Comme je sais que tout lecteur est curieux des choix des autres lecteurs en matière de lecture, je vous livre sans secret les cinq romans choisis. Après moult réflexions et autres tergiversations j'ai sélectionné: "Les apparences" de Gillian Flynn, "Little bird" de Craig Johnson, "La dernière valse de Mathilda" de Tamara Mc Kinley, "22/11/63" de Stephen King et "L'aviatrice" de Paula Mc Lain que j'ai choisi de chroniquer.

Je ne sais pas si vous avez déjà eu l'occasion d'écouter un livre lu, mais la première fois, j'ai eu un peu de mal; d'une part à avoir se détachement par rapport au support papier, mais surtout de rester attentive à une voix inconnue me parler au creux de l'oreille. Ça a l'air idiot comme ça, mais c'est une habitude  à prendre. Par contre il m'est impossible d'écouter - du moins pour le moment - une lecture à plusieurs voix. Peut-être que ça viendra un jour. En tout cas, il y a des avantages à écouter un livre, cela permet de faire autre chose en même temps (genre cuisiner, plier le linge... des tâches mécaniques) et même s'occuper l'esprit quand on s'ennuie (cf. la route des vacances).

Paula Mc Lain peint d'une façon captivante, la vie de Beryl Markham, une aviatrice ayant réellement existé. Enfant élevée par son père, dans le Kenya colonial, de façon très spartiate. L'enfant grandit au milieu des indigènes, quasiment livrée à elle-même et se force un caractère bien trempé et une volonté de fer. Prisonnière des conventions du mariage, elle s'extrait de ce carcan en devenant la première entraîneuse de chevaux; et elle est douée en plus. Son amour pour l'aviation n'arrive que plus tard, au cours de l'une de ses nombreuses vies. 

Beryl est une féministe avant l'heure, qui s'ignore, dans ce Kenya aux conventions étriquées, où  la femme - le lecteur le voit avec l'amie de Beryl, qui suit les convenances et ne pense qu'à se chercher un mari, pour ensuite rayonner dans ce rôle trop étroit pour quelqu'un comme notre héroïne, qui a besoin de liberté et de grands espaces. Toute sa vie, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour n'être entraver par rien qu'elle n'ait décidé auparavant.

L'auteur est une conteuse et poétesse née, et d'entendre ce récit permet peut-être encore plus de s'envoler vers cette terre rouge africaine. Sa plume est vive, et donne vie avec une facilité déconcertante à des personnages forts. Un dépaysement complet s'empare du lecteur. C'est passionnant. La vie de Beryl est d'autant plus intéressante qu'elle croise souvent l'Histoire. Au cours du récit, Beryl devient la grande amie de Karen Blixen, et surtout de Denys Finch-Hatton (Cf. Out of Africa)

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Cette biographie romancée est passionnante de part les grands espaces sauvages dépeints au lecteur, que par les vies multiples que Beryl Markham a vécu, et qui sont toutes aussi captivantes. L'autre roman de Paula Mc Lain "Madame Hemingway", est dans ma wish depuis quelques temps déjà, et après une telle lecture, il risque très vite de rejoindre ma PAL...
 
Je remercie Babelio ainsi que  les Éditions Audible de leur confiance.

babelio          Audible

 

Signature

18 août 2016

Frederica Iossa - "Les bruits du jardin".

  12

IOSSA Frederica - "Les bruits du jardin"

10 pages.

3 ans.

Éditions Usborne (2016).

«Les jeunes enfants découvriront la magie de la nature en appuyant sur les pages de ce livre pour écouter les bruits du jardin. Une promenade en images, en musique et du bout des doigts dans un bien joli jardin. Les tout-petits aimeront suivre du doigt les lignes découpées, regarder au travers des trous pour voir ce qui se cache à la page suivante et appuyer sur les puces sonores pour écouter les bruits du jardin. Un bel album à regarder et à écouter. Les jeunes enfants y trouveront une multitude de choses à observer et à commenter.»    

12

Les livres sonores plaisent énormément à CuiCui & PiouPiou, donc je pense faire un sans faute en emmenant celui-ci, clandestinement dans la valise des vacances, en cas d'un trop plein d'énergie sur la route. 

L'illustratrice, Frederica Iossa a fait un travil toutes en couleurs et en finesse, en parant ce jardin d'innombrables insectes, d'adorables oiseaux, et autres coccinelles aux formes arrondies. Le jeune lecteur apercevra même pendant un instant, un chaton qui craignant la pluie, regagne ses pénates.

Le livre en lui-même est une réussite totalement adaptée aux tout-petits, de part ses pages cartonnées et bien épaisses, aux bords arrondis,  qui résisteront facilement aux manipulations un peu brusques et autres chamailleries. Sur toutes les pages, un petit trou est aménagé afin de pouvoir apercevoir ce qui se passe sur la page suivante, ou précédente; c'est selon. Eh bien oui, les enfants c'est curieux. De fines découpes mettent en valeur les zigzag d'une abeilles, les gouttes de pluie qui tombent, les notes d'un oiseau chanteur, le coeur d'une fleur.

Les petites pastilles présentes dans chaque scène sont faciles à manipuler, et permettent d'écouter tantôt une grenouille qui coasse, une abeille qui bourdonne, la pluie qui tombe dans le jardin, les oiseaux qui gazouillent. Ainsi au travers de ces moments, le petit curieux observera une foule de détails, qu'il pourra retrouver aisément dans son propre jardin, et ainsi découvrir la beauté de la nature qui l'entoure.

11

Ce petit album chaleureux et adorable va faire un malheur entre les mains des tout-petits qui seront ravis d'écouter en boucle tous ces sons familiers. Un instant Carpe Diem, qui apaisera les moeurs pour un instant. Une bulle de tranquillité.
Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance.

usborne

 

Signature

Posté par Felinana à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 août 2016

Elizabeth Barféty - "20, allée de la danse: tome 1 & 2" & Claudine Colozzi - "Dans les coulisses de l'Opéra".

  6  6

6

BARFETY Elizabeth - "20, allée de la danse, tome 1: Amies et rivales"

160 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2016).

« A l'école de danse de l'Opéra de Paris, c'est l'effervescence. Les filles de la 6e division, les plus jeunes de l'école, sont en compétition pour deux rôles dans un ballet à Garnier. Certaines comme Constance, se jettent dans le travail, d'autres à l'image de Zoé, se rebellent. Du haut de ses 11 ans, Maïna, elle, ne semble pas concernée. Elle aide ses amis, les encourage, les rassure...sans jamais penser à elle. Elle ne semble même pas consciente qu'elle pourrait être choisie. Alors elle s'interroge : a-t-elle sa place dans une écoled'élite où tous les élèves sont concurrents ? Comment concilier sa passion, son ambition, et ses amitiés ?»

BARFETY Elizabeth - "20, allée de la danse, tome 1: Amies et rivales"

160 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2016).

« Pour tous ses amis, Constance est un modèle de perfection et de sérieux.Elle n'en parle pas, mais elle ne s'accorde pas le droit à l'erreur. Alors quand on lui confie un rôle important dans la démonstration de l'école à l'opéra Garnier, Constance se met une pression infernale. Le jour du spectacle, le pire se produit : elle est prise d'une crise d'angoisse incontrôlable qui l'oblige à quitter la scène ! Comment dépasser cet échec ? C'est Mila, une élève de 3e division passionnée de danse contemporaine, qui va l'aider à lâcher prise. Grâce à cette rencontre, le plaisir de danser reviendra...Et, avec lui, l'envie de s'ouvrir aux autres et à ses propres émotions.»

COLOZZI Claudine - "Dans les coulisses de l'Opéra"

80 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2016).

« Pour tout savoir sur le temple de la danse, en images ! Une vision complète de l’exigence, de l’excellence et de l’élégance qui caractérisent l’Opéra de Paris: les sites (le Palais Garnier avec le grand escalier, le foyer de la danse, le plafond de Chagall…la salle Gounod de l’Opéra Bastille, l’école de danse à Nanterre, la 3ème scène, les ateliers de création des décors et des costumes...), les arts (la danse avec la vie d’un petit rat, le Ballet de l’Opéra...le chant lyrique avec ténors et divas, l’orchestre et les chœurs, les dates clés (de la fondation de l’Académie royale de danse par Louis XIV en 1661 à aujourd'hui), les grands personnages de Lully, Marie Taglioni, Serge Lifar, Béjart, Noureev, à Elisabeth Platel et Benjamin Millepied.»

 

12

"20, allée de la danse" est une nouvelle série qui plaira à coup sûr aux filles, qui si elles ne pratiquent pas la danse, pourront se rêver, pour un instant, petit rat de l'Opéra. Réalisée en partenariat avec l'Opéra de Paris, ces romans permettent de découvrir le quotidien de ces jeunes filles, qui travaillent intensément pour réussir à devenir un jour danseuse étoile. Le titre de la série correspond réellement à l'adresse de l'école de danse de Zoé, Maïna, Constance, Bilal et Colas.

"Amies ou  rivales" est un joli récit,aussi rose poudré et doré que la couverture gommée du roman. Cette histoire est pleine de bons sentiments, et le  lecteur ne ressent absolument aucune rivalité entre tous ces petits rats, malgré le titre. L'écriture est fluide, et des illustrations monochromes de Magalie Foutrier, permettent de rendre le texte encore plus aéré et agréable à lire. La seconde intrigue a une couverture vert amande, agrémentée de quelques dorures, qui transmet parfaitement la sophistication et la délicatesse de ce milieu.

Le quotidien de ces six danseurs de la division 6, qui regroupe les plus jeunes du corps de ballet de l'école, est très intéressant, et captivera le lectorat par la découverte d'un milieu assez fermé et sélectif, qui évolue dans la performance et la rivalité. Les messages que fait passé l'auteur renforce n'anmoins la cohésion au sein de cette classe de danse. 

Pour les fans de danse, ou les curieux qui s'interesseraient à cet univers, les Éditions Nathan ont publié, toujours en collaboration avec l'Opéra de Paris, un ouvrage documentaire, intitulé "Dans les coulisses de l'Opéra". Illustré à l'aide de magnifiques photos des lieux, le livre dévoile l'histoire de ce milieu à travers les différents lieux qui abritent la danse classique: le Palais Garnier, l'Opéra Bastille, l'école de danse, et enfin le plus captivant les ateliers Berthier où sont stockés tous les costumes et décors des ballets. Ensuite, est détaillée la vie autour de ce milieu: les créateurs, l'école, le ballet, les étoiles, l'orchestre, les chanteurs, etc. Pour finir, une chronologie  reprend les dates ayant marqué le milieu de la danse. La dernière partie présente les grands noms qui se sont illustrés à l'Opéra, aussi bien les danseurs, artistes, chorégraphes, compositeurs, musiciens.

11

Voici une belle collaboration, très réussie aussi bien sur le plan de la forme que du fond. Le documentaire est un très beau  support, qui permettra de répondre aux innombrables questions qui découleront de la lecture de cette adorable série. A suivre!
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature

Posté par Felinana à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,