Just one more page

18 janvier 2019

Marie Alhinho & Miss Patty - "Orphéa Fabula, tome 3: Orphéa Fabula et les larmes du dragon".

10

ALHINHO Marie et MISS Paty - "Orphéa Fabula et les larmes du dragon"

168 pages.

8 ans.

Éditions Poulpe Fictions (2018).

«Orphéa en mission chez les Vikings ! Orphéa débarque sur un drakkar en Norvège au IXème siècle, alors que le roi et ses troupes s'apprêtent à partir en guerre. Dernière étape avant que les soldats ne prennent la mer : les prêtresses-voyantes doivent contacter les dieux pour s'assurer que le raid sera victorieux. Malheureusement, les Yeux du Dragon, les cristaux magiques qui assurent la connexion avec Odin et Freyja, sont introuvables ! Pour faire revenir la chance et apaiser le roi, ébranlé par ce mauvais présage, Orphéa doit absolument retrouver les pierres... et pour cela, elle pourra compter sur l'aide d'une jeune prêtresse et de ses deux petites sœurs, toutes trois bien déterminées à aider leur peuple ! La série d'aventures historiques d'une espionne détonante ! »    

12

 

Cette lecture est une découverte totale d'une maison d'Editions de romans jeunesse un brin décalé mais également des aventures d'Orphéa Fabula, dont c'est le troisième tome. Orphéa Fabula n'est pas une fillette comme les autres, d'abord parce que c'est une espionne et ensuite parce qu'elle voyage dans le temps. Sa première mission s'est déroulée en Egypte, la seconde l'entraîne à Versailles à l'époque du roi Soleil. 

Orphéa se trouve en Norvège, à l'époque de vikings. Une bataille se prépare, et les prêtresses doivent invoquer les dieux pour s'assurer de la victoire du roi et de ses troupes, sauf que les yeux du dragons, des cristaux magiques utilisés pour le rituel, ont disparu. La jeune fille, aidée d'une jeune prêtresse et de ses soeurs, va tout faire pour retrouver les pierres volées avant le départ du raid. 

Orphéa a l'air d'une fille tout à fait ordinaire malgré ses cheveux roses, pour le commun des mortels, mais elle est en réalité une espionne au service de l'organisation C. O. R. P. S.. Comme les vrais espions, elle a des gadgets très utiles, comme une combinaison d'invisibilité par exemple. La classe! L'auteure, Marie Alhinho, plonge le récit dans un univers également très actuel, avec une héroïne aux références de geek identiques ou du moins proches de celles du potentiel lecteur de la série.

La plongée historique est vraiment captivante, et devrait également plaire aux jeunes lecteurs. On y apprend des informations très intéressantes sur le mode de vie des guerriers norvégiens à cette époque, ainsi que sur la mythologie nordique. Cela risque de déclencher des passions d'ailleurs, car qui n'a pas eu sa période mythologie, hein?  Au fil des pages les illustrations pleines d'humour de Miss Paty font des merveilles. Tantôt médaillon, tantôt pleine page, elles permettent au jeune lecteur de faire une pause dans sa lecture, et lui permettent de s'enfoncer encore plus dans l'univers d'Orphéa Fabula.

11

 

Tomes précédents historiques  Même si "Les larmes du dragon" est le troisième tome de la série, il n'est pas difficile de comprendre l'aventure qui occupe Orphéa. L'aspect historique est très bien amené sans être trop lourd, et il devrait captivé les jeunes lecteurs. Cela devient donc très tentant de lire les tomes précédents pour se plonger dans l'histoire de l'Egypte ancienne ou du règne du roi Soleil... Je remercie Marie Alhinho pour sa dédicace calligraphiée qui a été une belle surprise en ouvrant le volume. Très curieuse de découvrir la suite des aventures de cette demoiselle aux cheveux roses. ^^
Je remercie les Éditions Poulpe Fictions de leur confiance.

 

Logo poulpe

 

 

Signature

Posté par Felinana à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


17 janvier 2019

Isabelle Filliozat - "Les cahiers Filliozat: Frères et soeurs".

10

FILLIOZAT Isabelle - "Frères et soeurs"

80 pages.

5 ans.

Éditions Nathan (2018).

« Comment traverser les disputes, les jalousies et les rivalités et s’aimer plus ! Les idées fortes : Avoir un frère et une sœur, c'est compliqué… mais c'est pour la vie ! Parfois on aime être avec son frère ou sa sœur, parfois, on déteste. Pourquoi ? Que signifie la jalousie au fond ? Pourquoi les enfants d'une même fratrie ne sont pas tous élevés "pareil" ? (place dans la fratrie). Comment bien vivre la répartition du temps parental ? Des activités / des outils pour se sentir bien, et à sa place dans la famille. Un cahier conçu par la spécialiste de la parentalité positive, Isabelle Filliozat.»

12

Les fratries, quelle tempête d'émotions cela peut-être, entre haine et amour, c'est dur de vivre tout ça lorsque l'on est trop jeune pour comprendre ce qui nous motive ni comment expliquer ce que l'on ressent à cet instant là. Heureusement les cahiers d'Isabelle Filliozat sont là. Ce nouveau cahier fait suite à "Mes émotions", "La confiance en soi", "Mes peurs, amies ou ennemies", "Colère et retour au calme", "Les droits de l'enfant", "On se dispute et on se réconcilie".

Comme dans les opus précédents, les illustrations - créées par Eric Veillé, qui a d'ailleurs déjà collaboré avec la psychothérapeute sur deux cahiers - tiennent une place prépondérantes dans le cahier. Elles permettent à l'enfant de mieux s'approprier le concept développer par Isabelle Filliozat, de mettre des notions aussi délicates à expliquer à de jeunes cerveaux que la jalousie, la peur ou la confiance en soi. A travers des activités très manuelles et ludiques, l'enfant va découvrir des aspects de ses relations avec ses frères et soeurs, auxquels ils n'avaient pas fait attention. 

Au fil des pages, l'enfant va , au travers d'activités - telles que le coloriage, les labyrinthes, les autocollants, la roue des émotions, etc - décrire sa famille, analyser ses comportements et ceux des autres membres de sa famille, la différence de la place dans une fratrie, etc. A la fin du cahier se trouve des autocollants pour compléter certaines des activités, et un guide pour aider les parents à comprendre la démarche proposée et à aider l'enfant dans la lecture et la réalisation des activités proposées. 

 

11

Isabelle Filliozat est une experte dans le domaine de la parentalité, et grâce à ce travail une certaine harmonie va pouvoir naître à la maison. Ce cahier, dynamique et interactif, arrive à point nommer car dernièrement l'affirmation de chacun rend la relation entre CuiCui & PuiPui assez tendue et combative par moments. Une découverte captivante. 
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature

16 janvier 2019

Marie Tibi & Fabien Öckto Lambert - "La fête foraine".

10

TIBI Marie et ÖCKTO LAMBERT Fabien - "La fête forraine"

40 pages.

4 ans.

Éditions Langue au Chat (2018).

« La fête foraine s'est installée dans le bois de Coin joli ! Youpiiii ! Nono et ses amis se rendent à la mare aux nénuphars pour profiter de cette foire de folie : grande roue, lancer d'anneaux, pêche aux canards et... train fantôme ! Nono est gêné d'avoir peur, mais comme toujours, le bon sens de Bibou le hibou le rassurera et fera comprendre aux amis qu'il ne faut pas se moquer car il n'y a pas de honte à avoir peur, c'est une émotion naturelle que tout le monde éprouve. Une histoire, qui se termine bien, écrite par Marie Tibi et illustrée par le talentueux Fabien öckto Lambert, collection Dans le bois de Coin joli. Des petites histoires à lire et rire pour bien grandir !»

12

Voici le second opus - pour notre petite famille - des aventures de Nono l'ourson, mais il existe déjà plusieurs albums mettant en scène le petit ourson bleu comme je le disais dans cette chronique. Et c'est avec un grand plaisir que CuiCui & PiouPiou ont découvert cette histoire toute douillette.

Nono l'ourson voit arrivé son ami Jules le lapin blanc qui lui annonce qu'une fête foraine s'est installée dans le coin de Bois Joli. Les amis décident de s'y rendre tous ensemble pour s'y amuser et passer un bon moment, mais certains vont vivre des émotions un peu angoissante, et l'amitié ne sera pas de trop pour y faire face. Mais que l'on se rassure tout rentre toujours dans l'ordre dans ce petit coin de Bois Joli.

Les illustrations de Fabien Öckto Lambert ont toujours ce petit côté vintage et adorables qui fait le charme de ces histoires. La dominante de jaune et de vert d'eau - je sais ça se discute certains diront que c'est du bleu turquoise... - ajoute une connotation coloristique supplémentaire dans ce sens. C'est avec plaisir que le tout petit redécouvre les personnages de l'album précédent - pour certains - et surtout cette fête foraine qui promet beaucoup de rires et d'amusements.

Mais les émotions sont partout et omniprésentes en chacun de nous. C'est avec tact que Marie Tibi décrit l'émotion ressentie par Nono l'ourson - cette scène devrait parler à CuiCui qui n'est pas particulièrement rassuré dans le noir en ce moment... La bienveillance et la compassion dont font preuve ses amis véhicule de bonnes vibrations au jeune lecteur. Avec la plume toute en prose de Marie Tibi le tout-petit va découvrir un monde accueillant et généreux, avec toute une bande d'amis animaux, tous plus attachants les uns que les autres.

11

Cette seconde aventure de l'ourson Nono est tout aussi attractive que la précédente, et a eu beaucoup de succès. C'est dommage que la période de Noël soit maintenant passée car, l'album "Le presque Noël" a juste l'air parfait. Une très bonne lecture et un petit ourson bleu très attachant dont CuiCui & PiouPiou ont hâte de découvrir de nouvelles aventures. 
Je remercie chaleureusement les Éditions Langue au Chat de leur confiance. 

 

Logol

 

Signature

Posté par Felinana à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 janvier 2019

Margaret Durrell - "Pension de famille".

18

DURRELL Margaret - "Pension de famille".

352 pages.

Éditions Robert Laffont (2018).

«En 1947, sur les conseils de sa tante Patience, une redoutable vieille fille, Margaret Durrell l’aventurière ouvre une pension de famille prétendument BCBG à Bornemouth, ville respectable du bord de mer britannique. Un divorce, deux enfants à élever, la menace d’un désastre financier : c’est assez pour tenter l’aventure, malgré les sarcasmes de ses frères. Au seuil de cette maisonnée, les péripéties et les quiproquos des locataires vont succéder aux aventures hilarantes : calme et bonnes manières ne seront plus qu’illusion. Ce portrait d’une fine équipe est un condensé d’humour anglais : le peintre Edward et son modèle, le beau Gordon, une schizophrène, les infirmières Blanche et Judy, deux musiciens de jazz, un bigame basané, une femme battue et son fils obèse. Sous le regard narquois des voisins, la pension de famille de Margo tourne à la ménagerie humaine. S’ajoutent à ce joyeux désordre les visites de Gérald, son frère, qui ramène une troupe de singes et un énorme python. Elle ne se laissera pas démonter pour si peu… et s’embarque même dans une histoire d’amour clandestine avec un joueur de trombone.»

INCIPIT: "C'était en 1947, dans un faubourg de Bournemouth et tout avait commencé par un coup de téléphone de ma tante Patience, une redoutable vieille fille qui avait appelé à la résidence familiale pour annoncer sa visite imminente." 

4 - Passable

Margaret Durrell n'est autre que la soeur de l'écrivain Lawrence Durrell - "Le quatuor d'Alexandrie" - et du naturaliste et écrivain Gérald Durrell. A travers ce roman et sur le ton de l'autobiographie, l'auteure relate l'aventure dans laquelle elle s'est lancée pour garder la tête hors de l'eau, à savoir ouvrir une pension de famille.

En 1947, après avoir "brûler la chandelle par les deux bouts", Margaret Durrell se voit dans l'obligation d'avoir une rentrée d'argent pour maintenir un certain train de vie pour sa famille. Divorcée, elle se lance finalement en ouvrant une pension de famille, sur l'idée plutôt originale d'une de ses tantes. C'est alors la porte ouverte à tout un tas de personnalités plus ou moins exubérantes et à divers situations cocasses. 

C'est avec un certain humour tout britannique que Margaret Durrell  - dite Margo dans le roman - relate son expérience de gérante d'une pension de famille, dans la petite ville balnéaire de Bournemouth. Divorcée et mère de deux enfants, elle va se lancer dans une aventure qui n'est pas de tout repos, au grand dam de sa famille. Sa mère et ses frères désapprouvant totalement l'idée. Entre l'acquisition d'une maison, et la sélection des pensionnaires, la vie ne va pas être un long fleuve tranquille pour l'auteure. Malgré maintes péripéties et quelques personnalités fort peu agréables, Margo va s'attacher à ses pensionnaires de tout poil, malgré la désapprobation u voisinage. Sans compter l'excentricité de sa propre famille.

Entre l'humour anglais, les péripéties qui tiennent parfois du grand n'importe quoi, et les répétitions, l'ensemble de ce roman est ma foi, tout à fait pittoresque. Le lecteur va néanmoins passé un très agréable moment dans cette pension au bord de la mer. Il aura même quelques réminiscences de lectures anciennes et surtout celle de John Irving avec une scène dans un hôtel en compagnie d'un ours. Un fil conducteur un peu plus conséquent aurait toutefois été le bienvenu afin d'organiser cette succession d'anecdotes.

étoileétoileétoileétoileétoile

Une lecture un peu décousue, au charme tout britannique de son auteure, qui ne se laisse pas démonter par tous les événements improbables qui lui arrivent. La clique des colocataires et autres énergumènes qui peuplent la pension de famille est juste désopilante, mais je garde le mystère les concernant pour ne pas éventer l'effet de surprise.

Je remercie les Éditions Robert Laffont de leur confiance.

              Robert Laffont              

Signature

14 janvier 2019

Galia Bernstein - "La grande famille".

10

BERNSTEIN Galia - "La grande famille"

32 pages.

3 ans.

Éditions Nathan (2018).

«Un album coup de coeur avec Simon, un chat hyper attachant ! Simon le petit chat pense être de la famille des félins, mais le lion, le puma, le tigre et le guépard trouvent cette idée absolument farfelue : les félins rugissent, courent vite, sont cruels… Simon et eux n’ont rien en commun ! Et s’ils se trompaient ? Un album drôle, tout simple et très fort, sur le thème de la famille, l’identité, l’appartenance à un groupe, la différence.»    

12

 

Dans cet album, Simon le chat - qui n'a rien à voir avec son homonyme créé par Simon Tofield - explique au grands félins que lui aussi en est un, même s'il ne fait pas la même taille. Un thème plus qu'intéressant pour les enfants, et qui en plus même en scène des animaux. Trop bien!

Simon est un classique chat de gouttière, gris tigré. Mais il pense appartenir à la grande famille des félins. Le lion, le tigre, la panthère, le puma et le guépard rient bien fort de cette affirmation, car il trouve que cette petite chose grise n'a rien en commun avec eux. Et si ils se trompaient?

Au gré des pages, le jeune lecteur va découvrir que l'on peut être très différents par certains côtés, mais se ressembler par d'autres; comme Simon le chat lorsqu'il discute avec les grands félins. Au début, les caractéristiques de chacun sont très éloignées de ce que peut se vanter d'avoir ce gentil chat des familles. Mais au fil des pages, les points communs vont s'ajouter; et au final il se pourrait bien que Simon soit un félin.

A l'école, la différence peut être très mal vécue par l'enfant, parce qu'il pense être différent, ou parce qu'on lui fait sentir qu'il l'est. Au travers des pages de cet album, imaginé et illustré par Galia Bernstein, l'enfant assister à la prise de conscience par les grands félins, de leurs différences, mais également de leur acceptation de Simon le chat dans leur grande famille. Une famille est d'ailleurs composée de membres qui se ressemblent - physiquement aussi bien que psychologiquement- mais sont également très différents les uns des autres.

 

11

Ce album avec son thème animalier - sujet qui intéresse les enfants dès le plus jeune âge - devrait remporter un vif succès au près de CuiCui & PiouPiou, mais aussi auprès des enfants en général. Même en maternelle, les problèmes d'identification à un groupe social commence à se faire sentir, même si ça reste encore superficiel. Il est bien que cette notion, présentée de si jolie façon fasse son chemin dans l'esprit du tout-petit. ^^

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

image001

 

Signature


13 janvier 2019

Rob Scotton - "Splat et le bébé surprise!"

10

SCOTTON Rob - "Splat et le bébé surprise"

40 pages.

4 ans.

Éditions Nathan (2018).

«Splat se prépare à devenir grand frère ! Quand ses parents lui annoncent l’arrivée prochaine d’un bébé à la maison, Splat saute de joie ! Vite, vite, il faut tout préparer. Mais le petit Greuh ne ressemble pas tout à fait à ce que Splat avait imaginé : c’est un crocodile ! Splat est très inquiet : le nouveau bébé pourrait bien les dévorer tout crus… Le petit chat va devoir prendre son courage à deux pattes. Même si ce bébé surprise est un peu différent, Splat peut être le meilleur des grands frères !»    

12

 

Encore une histoire de félins avec Splat le chat, que CuiCui & PiouPiou commencent à particulièrement apprécier, au travers d'albums comme "Splat et Harry souris, amis pour la vie", "Splat range sa chambre", "Splat fait de beaux rêves", "Splat adore la glace", "Splat papa poule", "Votez Splat!" ou encore "Splat, la grosse bêtise"...

Les parents de Splat lui annoncent l'arrivée d'un bébé à la maison. Il va immédiatement solliciter son père pour aménager la chambre avant l'arrivée du petit, qui se révèle être le bébé crocodile d'une amie. Splat va  tenter de s'en occuper aussi bien qu'il le peut, même s'il n'est pas du tout comme il se l'imaginait. Il va se transformer en super grand frère.

Encore une fois, Splat est une boule d'énergie et d'idées plus saugrenues les unes que les autres. Les situations vont donner lieu à des gags qui plairont beaucoup aux enfants. La maladresse enfantine de ce petit personnage attachant va provoquer des situations assez drôles et cocasses. CuiCui & Piou, comme je le disais, commencent à être très réceptifs, et cela va être un plaisir de découvrir cet album ensemble. 

Splat peut être comparer, sans problème a un enfant de 4 ou 5 ans, avec son petit caractère déjà bien affirmé et ses idées très arrêtées qui provoquent parfois certaines déconvenues. L'idée du bébé crocodile est totalement innovante car les moeurs et les besoins de l'animal sont très éloignés de ceux du chat. Mais il va faire de son mieux, et c'est adorable. 

11

Ces nouvelles aventures de Splat risquent de plaire au plus grand nombre, particulièrement la scène du bain qui m'a personnellement bien fait rire - je sais je suis bon public ^^ - alors des enfants n'en parlons même pas. Les albums de Splat sont également édités par les Éditions Nathan en anglais, avec plusieurs titres déjà, tels que "Splat goes to the aquarium" ou encore "Splat goes to the doctor" pour sensibiliser les petites oreilles à l'anglais. Le petit héros accompagne également l'enfant dans la découverte de la lecture avec la collection qui sort en janvier "Je lis avec Splat", qui promet d'être intéressante....

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

image001

 

Signature

Posté par Felinana à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 janvier 2019

Kass Morgan - "Light years".

15

MORGAN Kass - "Light years".

432 pages.

Éditions Robert Laffont - R (2018).

« Vous rêvez de gloire, de batailles et d'honneurs militaires ? Commencez donc par connaître votre ennemi... Bienvenue à l'Académie aérospatiale de Tétra, où viennent d'être admis pour la première fois des candidats issus des confins de la galaxie. À des années-lumière de leurs planètes d'origine, Vesper, Arrann, Orèlia et Cormak portent chacun leur lot de terribles secrets, et s'engagent dans des amours interdites qui mettent en danger le fragile équilibre de l'Académie. Et si la menace principale ne venait pas des redoutables Spectres, avec leur puissance de feu colossale, mais plutôt des cadets eux-mêmes ?»

INCIPIT: "A peine le sas s'est-il ouvert que Cormak s'élance dans la brouillasse rosâtre chauffée à blanc." 

6 - Bon moment de lecture

Kass Morgan s'est fait connaître grâce à sa série "Les 100", qui a connu un succès certain, et a été adaptée à la télévision. Le premier tome de cette tétralogie était juste excellent. Cette nouvelle saga se déroule elle aussi dans l'espace, mais se classe davantage dans le genre S-F.

L'académie militaire de la planète Tétra, réservée à l'élite spatiale, ouvre maintenant ses portes aux élèves les plus prometteurs d'autres planètes. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Ainsi arrive des cadets de tous horizons pour apprendre et s'entraîner, avec des rêves de gloire ou de pouvoir. Ainsi arrivent Vesper, Arrann, Orèlia et Cormak. Tous les quatre ont des espoirs et des secrets, et de très bonnes raisons pour intégrer l'académie. Mais une menace plane sur l'avenir. Les spectres arrivent...

Kass Morgan plante un contexte spatial très accrocheur, avec des personnages d'horizons et aux personnalités très différentes, voire opposées. L'académie de Tétra s'est ouverte au plus grand nombre pour lutter contre l'invasion des Spectres, qui se font de plus en plus agressifs. Les chapitres sont courts et l'action est omniprésente. La lecture alterne entre les quatre points de vue de ces personnages dont on va suivre le parcours dans l'académie, et qui sont affectés au même escadron militaire.

L'auteure, même si elle utilise un procédé de narration très accrocheur, et dépeint des personnages aux histoires respectives captivantes, ne laisse pas le temps à son lecteur d'apprécier le récit. L'ensemble, même s'il reste captivant, manque de profondeur, de détails. Certains événements auraient pu être davantage développés de même que les personnalités des cadets. C'est dommage, car un roman a ça de différent d'une série télé, c'est qu'il peut se permettre de rentrer dans les détails pour que le lecteur puisse pleinement s'imaginer telle scène ou tel trait de caractère d'un personnage pour comprendre ses agissements et ses choix. Ainsi, lors de la lecture d'Harry Potter - et oui, encore lui - le lecteur va avoir davantage de connaissance de l'univers du roman, que le film pour ne pas être trop long a passé sous silence, comme par exemple les explications des orcruxes. Il ne serait d'ailleur pas surprenant que cette série soit adaptée elle aussi, vu l'écriture qu'elle a. 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Comme tout premier roman d'une série, celui-ci pose le contexte et présente, mais, Kass Morgan le fait, à mon goût, de façon un peu trop précipitée. Pour rappel, ces 432 pages équivalent à une année de formation à l'académie, mais l'impression que seulement quelques jours se sont écoulés entre le début et la fin du roman, reste persistante. En espérant, que l'auteure prendra plus son temps pour la suite de "Light Years", qui est très prometteuse.
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance.

R

 

Signature

11 janvier 2019

Holly Bathie & Mélisande Luthringer - "Mon premier imagier avec rabats: ma journée".

11

BATHIE Holly et LUTHRINGER Melisande - "Mon premier imagier avec rabats: ma journée"

16 pages.

3 ans.

Éditions Usborne (2018).

«Apprendre à se repérer dans le temps à l’aide des activités quotidiennes est une étape essentielle de l’acquisition de la notion du temps. Ce livre plein de surprises, avec plus de 60 rabats à soulever, invite les jeunes enfants à comprendre et à décrire le déroulement d’une journée, en observant l’organisation des activités qui la composent.»    

12

CuiCui & PiouPiou adorent les Éditions Usborne qui sont d'ailleurs - c'est en l'écrivant que j'y repense - les premiers livres qu'ils ont eu entre les mains. Les imagiers à rabats sont un jeu de cache-cache qui enthousiasme beaucoup les bébés et les tout-petits. Il y a par exemple celui des contraires, des formes, ou encore des nombres

  

  

Dans cet album, le tout-petit va être sollicité pour observer des détails d'une journée en compagnie de Samy la petite souris. Il va suivre son rituel du matin, lorsqu'elle se lève et s'habille, puis c'est l'école avec les copains, suivit d'un repas à la cantine. L'après-midi, Samy et sa maman font quelques courses puis elles vont au parc, où la petite souris retrouve ses amis. Enfin c'est l'heure du bain et de l'histoire du soir, avant d'aller faire dodo.

Sur chaque double page, le tout-petit va pouvoir soulever les rabats, chercher et compter des objets, suivre les pérégrinations de Samy, la petite souris. L'enfant va pouvoir s'identifier à cet adorable petit personnage, car sa journée se déroule approximativement de la même façon. A travers toutes ces activités, l'enfant va pouvoir prendre des repères dans sa journée et dans le temps. Il va enrichir son vocabulaire avec des termes comme  ce matin, cet après-midi, d'abord, ensuite après, enfin, etc.

11

Les albums Usborne sont toujours une source de plaisir et de découvertes. Avec des illustrations très colorées et beaucoup d'interactivité grâce aux nombreux rabats et aux petits jeux de cherche et trouve, le tout-petit va passer un bon moment, et se familiariser à son rythme avec la notion de temporalité. Une belle découverte, comme toujours. ^^

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance. Vous pouvez également les suivre sur IG et FB.

 

usborne

Signature

 

Posté par Felinana à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10 janvier 2019

Jennifer Chambliss Bertman - "Chasseurs de livres, tome 3: évasion à Alcatraz".

5

CHAMBLISS BERTMAN Jennifer - "Evasion à Alcatraz".

336 pages.

Éditions Robert Laffont - R Jeunesse (2018).

«Une prison mythique. Des énigmes en pagaille. Une nouvelle chasse commence . Garrison Griswold, l'inventeur de la Chasse aux livres, vient de concevoir un escape game grandeur nature dans la sinistre île-prison d'Alcatraz avec le légendaire auteur de thrillers Errol Roy. Émily et James sont impatients d'y participer, mais la célébrité qu'ils ont acquise lors de leurs précédentes aventures fait d'eux des cibles : lettres de menace, attaque maquillée en accident... Quelqu'un veut à tout prix les empêcher de concourir. Le troisième volume d'une série pour tous les amoureux des livres et des énigmes ! Un best-seller aux États-Unis depuis sa parution.»
INCIPIT: "Si l'un de ses fans l'avait croisé dans la rue, jamais il ne se serait douté qu'il s'agissait d'Errol Roy."

6 - Bon moment de lecture

La série "Chasseurs de livres" est vraiment captivante, je dois bien l'avouer, même si c'est du roman jeunesse. Qui me jettera la pierre quand on voit le succès de la saga Harry Potter... Après un premier tome de découverte passionnant et un second tome "Le code indéchiffrable" haletant, c'est avec beaucoup de curiosité et d'impatience que l'on ouvre ce troisième opus: "Evasion à Alcatraz".

Une nouvelle chasse aux livres va avoir lieu, dans un lieu mythique et charger d'histoire: la prison d'Alcatraz. Emily et James ont hâte de participer à ce jeu grandeur nature dans un escape game de cette envergure, d'autant plus qu'un auteur célèbre devrait être présent. Mais toute cette aventure n'est pas sans danger car depuis leur succès précédent, les deux amis reçoivent des lettres de menaces plutôt angoissantes.

La plume de Jennifer Chambliss Bertram est toujours aussi addictive, et dès les premières lignes le lecteur retrouve avec plaisir l'univers de la chasse aux livres et les personnages de James et Emily. C'est fluide, prenant et truffé de rebondissements, comme l'annonce le résumé du roman, ce troisième tome ne va pas être de tout repos pour les deux amis. Surtout pour Emily qui semble très angoissée et qui perd un peu ses moyens. Cela vient contrebalancer l'impression d'assurance qui émanait d'elle dans les deux tomes précédents, et le lecteur ressent d'autant plus de sympathie à son égard qu'elle se montre vulnérable. Cerise sur le gâteau, le froid dans sa relation avec son frère n'arrange rien.

L'auteure s'en donne à coeur joie et régale son lecteur de détails historiques passionnant sur la célèbre île prison, située dans la baie de San Francisco. Cela donne incroyablement envie de s'évader pour aller faire un tour sur la côte américaine tout ça. Même si certaines révélations se deviennent avant la fin du roman, le dénouement reste stupéfiant.

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Ce troisième tome, aussi captivant que les deux précédents, se dévore en quelques heures tellement cette série est addictive. Les choix de la collection R Jeunesse sont vraiment bons, entre "Chasseurs de livres", "Supersaurs" et "Le monstre nounou" et permettent aux jeunes lecteurs de découvrir des pépites. En espérant que Jennifer Chambliss Bertam nous régale d'encore un certain nombre des aventures de ces chasseurs de livres.
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R Jeunesse de leur confiance.

R jeunesse

Signature

09 janvier 2019

Raymond Briggs - "Le bonhomme de neige".

9

BRIGGS Raymond - "Le bonhomme de neige".

3 ans.

40 pages.

Editions Grasset Jeunesse (2018).

« Une nuit d'hiver, un bonhomme de neige prend vie. Une merveilleuse aventure commence... Superbe album sans texte, réalisé à la manière d'une bande dessinée, tout en simplicité et en émotion, Le Bonhomme de neige est, depuis sa parution en 1978, l'un des albums les plus vendus dans le monde. Il a notamment fait l'objet d'une magnifique adaptation en dessin animé. Cette édition spéciale 40e anniversaire comprend un message de Raymond Biggs et un tiré à part en édition limitée.»

12

L'album du "Bonhomme de neige" est culte en Angleterre, il a même été adapté en dessin animé et est diffusé pendant les fêtes de fin d'année. Raymond Briggs a été connu grâce à cette belle histoire sans parole. Les Éditions Grasset Jeunesse réédite l'album a l'occasion de l'anniversaire des quarante ans du récit. 

Un matin d'hiver, un petit garçon se réveille et voit tomber la neige par sa fenêtre. Il court dehors et réalise un grand et beau bonhomme de neige sur la tête duquel il pose un vieux chapeau et une écharpe verte. Rentré dans sa maison, il observe son nouvel ami de neige qu'il a hâte de retrouver le lendemain, mais au cours de la nuit, il se réveille et décide de sortir voir son bonhomme de neige. En l'entendant sortir, le géant de neige se retourne et le salue. La nuit promet d'être extraordinaire. 

Ce grand classique de la littérature jeunesse est un incontournable. Il est présenté comme une bande dessinée. Dans le graphisme de Raymond Briggs, le lecteur voit le coup de crayon, ce qui donne à l'histoire une atmosphère plus ouatée et plus sombre également. Cette histoire sans parole, est tout à fait accessible aux plus jeunes, et va les entraîner dans un monde merveilleux, et un brin mélancolique. L'album caractérise magnifiquement l'enfance à travers ses joies simples, ses rêves, ses enthousiasmes, ses peines aussi. 

11


Cet album est juste magnifique, comme la plupart des albums des Éditions Grasset Jeunesse. Ce livre est juste magnifique avec sa couverture laissant apparaître le bonhomme de neige, et l'intérieur des couvertures est constellé de flocons blanc et ouatés. Le tout s'accompagne d'une illustration tirée à part et d'un mot dédicacé de Raymond Briggs. Un magnifique moment de lecture de Noël.

Je remercie les Éditions Grasset Jeunesse de leur confiance et leurs choix judicieux.

grassetjeunesse

Signature