Just one more page

05 février 2023

Katerina Autet - « Les deux morts de Charity Quinn »

katerina-autet

AUTET Katerina - « Les deux morts de Charity Quinn »

288 pages

Éditions Robert Laffont - Collection La bête noire (2022)

« Le nouveau thriller de la lauréate du Grand Prix des Enquêteurs. Un brillant jeu de faux-semblants. Bienvenue à Georgetown, quartier huppé de Washington. C’est ici que réside Charity Quinn, une avocate de renom. À l’approche de Noël, Charity est victime d’un accident qui la laisse défigurée. Ou serait-ce une tentative de meurtre ? Celle qui a passé sa vie à parler pour les autres se mure dans le silence. À croire qu’elle espère que le coupable s’en sorte… Dans cette enquête menée par deux détectives débutants, une seule certitude : le bien comme le mal sont une question de point de vue. »    

 

INCIPIT« La pluie mêlée de neige tambourinait sur le toit en tôle ondulée de la véranda. » 

 

Katerina Autet avait gagné le Grand prix des enquêteurs avec son premier roman « La chute de la maison Whyte » que je n'ai pas lu. C'est donc à travers cette enquête que je vais découvrir sa plume et son style. Prêt.e à jouer au Cluedo ?

Charity Quinn est une femme active d'une cinquantaine d'années, et avocate de renom. Elle défend les cas désespérés. Un jour, Charity est victime d'un accident domestique qui la laisse défigurée. Étant donné son statut public assez sensible, une enquête est ouverte et la tentative de meurtre est confirmée. Mais pourquoi cette femme pleine d'assurance et de morgue refuse-t-elle de parler ? Les deux jeunes enquêteurs vont rapidement découvrir que les chose sont beaucoup plus complexes qu'il n'y paraît. 

La structure du récit est dynamique. La construction est intéressante et alterne entre le récit du narrateur, Éthan Morrow, l'un des deux policiers ainsi que des extraits du journal personnel de Charity Quinn. Avec astuce, Katerina Autet joue sur la corde de la suspicion, et le lecteur finit rapidement par se poser beaucoup trop de questions et à soupçonner tout le monde, ou presque. 

Les personnages sont intéressants, même si le lecteur ne ressent pas particulièrement d'empathie pour la victime. En effet, Charity Quinn ne semble pas être une femme hyper engageante, mais plutôt carriériste. Sa famille, n'en parlons pas. Le lecteur s'interroge d'ailleurs beaucoup sur cette relation amoureuse entre l'avocate et ce spécialiste de Shakespeare, réalité ou intérêt ? Finalement, les seuls qui se détachent vraiment dans ce roman sont les deux enquêteurs qui forment une équipe soudée à la recherche de la vérité. 

 

 étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de la Collection La bête noire de leur confiance. Ce polar était intéressant et bien structuré sur le fond comme sur la forme. Il est rare que la victime ne soit pas empathique que cette Charity Quinn. L'atout principal du roman est son duo d'enquêteurs. Peut-être Katerina Autet fera-t-elle vivre une nouvelle affaire à ces 2 personnages. Une lecture qui tord le cerveau du lecteur. ^^

 

 

EXCIPIT - « Il y avait une ombre sous le réverbère. C'était elle.»

 

 

La bête noire

 

Signature


01 février 2023

Susanna Davidson & Rosie Dickins - « Contes de filles intrépides et incroyables des mythes grecs »

contes-filles-intrépides

DAVIDSON Susanna et DICKINS Rosie - « Contes de filles intrépides et incroyables des mythes grecs »

176 pages

7 ans

Éditions Usborne (2022)

« Athéna, Artémis, Circé, Déméter, Psyché et Pénélope figurent parmi les héroïnes de la mythologie grecque qui inspireront les nouvelles générations. Les jeunes lecteurs seront captivés par les récits de leurs exploits : le stratagème de Pénélope pour tenir à distance ses prétendants, Artémis venant à bout de deux géants, les pouvoirs de la magicienne Circé, le courage de Déméter partie à la recherche de sa fille disparue... Des mythes classiques, racontés dans un style vivant et animés de belles illustrations. »    

 

11 

 

À la maison, une des collections qui a le plus de succès est celles des gros livres de contes des Éditions Usborne. Dernièrement, CuiCui et PiouPiou ont découverts des contes de fées un peu moins misogynes qu'à leurs origines : « Contes de fées oubliées de filles intrépides et incroyables », ou encore « Contes de filles intrépides et incroyables du monde entier ».

 

contes-filles-intrépidescontes-filles-intrépides

 

Ce nouveau recueil met encore une fois en valeur la qualité de leurs ouvrages. Encore une fois, ce livre illustré avec finesse est agréable à découvrir. Chaque conte est mis en valeur des la première page, avec une décoration végétale qui encadre la double page. Sur celle de gauche une illustration occupe toute la page, tandis qu'à droite commence le texte. Les contes font en moyenne 15 à 20 pages, et des illustrations parsèmement la majorité d'entre elles. Le seul manque est l'absence de signet en tissu pour marquer sa page.

CuiCui & PiouPiou ont découvert « Les mythes grecs » à travers un superbe recueil toujours des Éditions Usborne. Celui-ci, plus petit en format et en histoires, met en valeurs les mythes d'une façon originale. Le jeune lecteur va pouvoir retrouver celui de Gaïa, Déméter et Perséphone, Psyché, Daphné, la magicienne Circé, Pénélope, Artémis, Atalante et Athéna. Dans chacun de ces mythes, le personnage principal est une jeune femme impliquée dans ses actions et dans ses choix.

 

11

 

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance. Encore une fois, j'ai été séduite par ce recueil qui met en valeur la mythologie grecque de façon originale. L'ouvrage de belle qualité est un vrai plaisir à parcourir et promet de belles heures de lecture. Une jolie découverte. ^^
Vous pouvez également suivre les Éditions Usborne sur IG et FB.

 

usborne

 

Signature

Posté par Felinana à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 janvier 2023

Adam Silvera - « Fils de l'infini, tome 2 : fils du néant »

adam-silvera

SILVERA Adam - « Fils du néant »

558 pages

Éditions Robert Laffont - R (2022)

« Qui paiera le prix du pouvoir suprême ? Par l'auteur du best-seller Et ils meurent tous les deux à la fin. Au lendemain de leur victoire contre les Verseurs de sang, les jumeaux Emil et Brighton Rey pensent avoir accompli leur destinée. Mais le sang de la Faucheuse que Brighton a bu le tue à petit feu. Emil se lance dans une course effrénée pour sauver son frère, quitte à plonger au plus profond de ses vies antérieures pour en rapporter le précieux antidote. Il a plus que jamais besoin de l’aide des Marcheurs du Ciel, mais ceux-ci sont profondément divisés et en guerre ouverte contre le Sénateur Iron qui a juré leur perte. La bataille pour la paix se prépare telle une partie d’échecs et, à mesure que les pièces se déplacent, Emil prend conscience qu’il s’est peut-être trompé d’ennemi depuis le début... »

INCIPIT -  « Je bois le sang de la faucheuse jusqu'à la dernière goutte, le regard levé vers le Rêveur couronné. »

 

J'ai découvert Adam Silvera avec son roman « Et ils meurent tous les deux à la fin », mais je ne me souviens pas très bien. Le premier tome de la trilogie « Fils de l'infini » était une succession de rebondissements, et son dénouement laissait présager un second tome explosif. 

Brighton et Emil sont sortis victorieux lors de l'affrontement contre les Verseurs de Sang. Il ont accompli leur destin, à moins que... tout n'aille pas comme préviu. En effet, Brighton dépérit petit à petit. Son frère Emil met tout en œuvre pour trouver l'antidote afin de le sauver, mais la chose n'est pas aussi simple qu'il y paraît et Emil risque d'aller trop loin et de se mettre en danger. Progressivement, il se rend compte que les choses ne sont pas forcément ce qu'elles semblent être. 

Pour ceux qui ne se souviendraient pas de la première partie du roman, révisez un peu car ce second tome commence pile là où s'est arrêté le premier.  Peut-être serait-il judicieux de relire quelqu'uns des derniers chapitres pour se remettre l'histoire en mémoire, et ne rien louper de ce nouvel opus.

Comme dans « Fils de l'infini », Adam Silvera gère avec brio le fil de son intrigue. Le lecteur se laisse une nouvelle fois happer par le récit et ses rebondissements, voire ses retournements de situation. Les personnages ont évolué et grandi avec l'histoire. Même si le lecteur n'adhère pas toujours à leurs décisions, les choix de l'auteur sont justifiés pour garder une certaine tension au fil des pages. 

Il y a de l'action, de l'action , de la romance. Les temps calmes sont bien amenés, l'intrigue fonctionne bien et le lecteur reste captivé tout au long du livre. Les personnages sont attachants — pour la plupart —, des nouveaux font même leur apparition, sans parler des révélations qui ont lieu et qui sont justes... Rassurez-vous, pas de spoiler. 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance. Un second tome qui tient toutes ses promesses et qui ne subit pas, comme s'est souvent le cas, le contre-coup de la nouveauté portée par le premier opus. Une très bonne lecture, je suis curieuse de voir où Adam Silvera va nous emmener pour clôturer sa trilogie. ^^

EXCIPIT - « Les vies antérieures de mon frère ont signé son arrêt de mort. »

 

 

R

 

Signature

24 janvier 2023

Albert Algoud - « Le dictionnaire amoureux de Tintin »

Dictionnaire-amoureux-Tintin

ALGOUD Albert - « Dictionnaire amoureux de Tintin »

784 pages.

Editions Plon (2022).

« « L’œuvre d'Hergé est inusable. » Michel Serres. « Depuis l'enfance, les aventures de Tintin n'ont cessé de m'accompagner. Je les ai lues tour à tour avec mes yeux d'enfant, d'adolescent et d'adulte (ou de ce qui ressemble à un adulte). Ce qui m'a toujours enchanté chez Tintin, c'est sa liberté : sans parents, sans enfants, sans fiancée, sans âge... M'ont plu aussi ses compagnons, tous fêlés... Haddock le colérique au grand cœur, Tournesol le sourdingue génial, les Dupondt, la Castafiore, Milou, et tous les autres... Lorsque l'on m'a demandé d'écrire un dictionnaire amoureux de Tintin, je l'avoue, j'ai hésité. La littérature autour des travaux d'Hergé est aujourd'hui considérable, à la mesure du succès de Tintin et de ses 250 millions d'album vendus dans le monde. Malgré tout, je me suis lancé pour très vite me rendre compte qu'il en était de cette œuvre comme des poupées russes, qui déboitées les unes après les autres, révéleraient toujours une Matriochka insoupçonnée, qui elle-même en révélerait une autre plus surprenante encore, et cela, sans fin... Mon but, en alliant érudition et fantaisie, souvenirs personnels et références à l'imaginaire collectif, est d'intéresser à cette œuvre aux aspects si divers, les lecteurs qui ne connaissent pas bien Tintin comme ceux qui l'apprécient. Quant aux Tintinophiles, je compte bien - ô vanité - les surprendre aussi en leur montrant des facettes insoupçonnées de l’œuvre d'un des des plus grands artistes du XXe siècle.» »

 

INCIPIT -  « Je venais de m'asseoir à ma place dans le Thalys. »

 

J'aime beaucoup la collection de L'Abeille qui offre une variété impressionnante de dictionnaires amoureux. J'ai personnellement déjà découvert « Le dictionnaire amoureux de Paris », et dernièrement « Le dictionnaire amoureux de La Belle Époque et des années folles ». Il y en a pourtant d'autres que j'aimerai feuilleter comme « Le dictionnaire amoureux du polar » rédigé par Pierre Le maître (rien que ça !), « Le dictionnaire amoureux du Japon », « Le dictionnaire amoureux des îles », « Le dictionnaire amoureux de l'inutile », « Le dictionnaire amoureux du jazz », etc. 

Ce qui est appréciable avec ce type d'ouvrages, c'est que le lecteur n'est pas contraint de le lire en commençant par la première page. Il peut tout à fait voyager au fil de ses envies et de  ses pensées. Il feuillète quelques pages, s'arrête à un paragraphe sur lequel son œil s'est arrêté. Cette lecture lui fait pensé à une autre idée, il cherche cette seconde entrée, et ainsi de suite. Il peut même utiliser la table des matières dans laquelle sont répertoriées toutes les entrées de ce dictionnaire. On y croisera ainsi : Alcazar, bleu Hergé, caramba, chapeaux melons, endive, grand cric, Haddock et Céline, Hergé et Botul, Lampion SéraphinMilou, Nestor, onomatopées, pipe, Rastapopoulos, Tonneur de Brest, yéti, etc.

Albert Algoud est un journaliste et écrivain qui a déjà écrit plusieurs ouvrages sur le monde d'Hergé, dont il apprécie le travail et la créativité depuis de longues années. Ce dictionnaire est captivant pour tout tintinophile qui se respecte. Il observe l'œuvre de ce grand de la bande-dessinée avec un regard aiguisé et passionnant avec une vue globale sur l'ensemble des albums de TinTin et Milou. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie les Éditions Plon de leur confiance. C'est découverte du dictionnaire amoureux de Tintin est une lecture attractive pour les esprits curieux. C'est une immersion très réussie au côté de Tintin et Milou et une autre façon très intéressante de découvrir l'œuvre. 

 

 

EXCIPIT -  « Ça sera pour le tome II. »

 

 

 Plon

 

 

Signature

20 janvier 2023

Sarah Hull - « Mon petit kit de tricot »

Usborne 

HULL Sarah - « Mon petit kit de tricot »

Un livret + des aiguilles + 3 pelotes

9 ans

Éditions Usborne (2022)

« La nouvelle édition de ce superbe kit créatif contient tout le nécessaire pour s’initier au tricot et réaliser quatre jolis animaux. Le livre contient les instructions détaillées et faciles à suivre. Un format respectueux de l'environnement sans de plastique sur la couverture et avec des aiguilles en bambou. »    

 

11 

 

CuiCui est un touche à tout, et c'est très naturellement qu'il en est venu à vouloir faire du tricot sous la direction de sa grand-mère. Sauf que lorsque Mamie n'est pas là, je ne peux pas être considérée comme une aide précieuse dans ce domaine. Ce petit kit est donc arrivé juste à point sous le sapin. Dans la même idée, il existe « Mon petit kit de couture ».

Usborne1  Usborne2

 

Dans cette box, le petit curieux va découvrir tout ce qu'il lui faut pour apprendre à tricoter sereinement. Il va y trouver le matériel nécessaire pour monter ses mailles, à savoir une paire d'aiguilles à tricoter en bambou ainsi que 3 pelotes de laine : une verte, une orange et une jaune. Il y a également le petit matériel pour les finitions des petits animaux tricotés. Un petit livret accompagne l'ensemble afin d'expliquer au débutant comment faire un nœud, monter des mailles à l'endroit, tricoter un lapin, une grenouille, un hibou, etc.  

Sur ces pages, l'apprenti tricoteur pourra suivre le pas à pas illustré et légendé de la marche à suivre pour apprendre à tricoter, mais aussi pour créer d'adorables petits animaux. Les couleurs à utiliser sont pleines de pep's. Les aiguilles sont adaptées à la main d'un enfant et du coup plus faciles à manier que les aiguilles de taille standard. L'ensemble est pensé pour faciliter la vie et l'expérience du débutant. Par contre, un support vidéo aurait été le bienvenu pour se rendre réellement compte du mouvement des aiguilles.

 

11

Je remercie les Éditions Usborne de leur confiance. Ce kit pour apprendre à tricoter est très réussi et plaira à coup sûr aux enfants qui veulent découvrir cette activité. Grâce au fasicule, les parents pourront les accompagner dans cette expérience. Une belle découverte. Il ne manque plus qu'un peu de persévérance pour terminer le premier petit animal.
Vous pouvez également suivre les Éditions Usborne sur IG et FB.

 

usborne

 

Signature

Posté par Felinana à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 janvier 2023

Challenge #readchristie2023

08E4FBCD-B7F1-47A8-90E7-7A6919F17325

 

 

#readchristie2023

 

 

Je réédite ma participation au seul challenge auquel j'aime participé. J'espère tout de même faire mieux qu'en 2022, année durant laquelle je n'ai lu que 7 des livres que j'avais inscrits au challenge. Cette fois-ci, la thématique choisie se focalise sur les mobiles et les modes d'exécution des meurtres. Bien sûr, il est tout à fait possible que je modifie certains choix au cours de ce défi. We will see. Good luck !

 

readchristie2023-janvier  readchristie2023-février  readchristie2023-mars  readchristie2023-avril

readchristie2023-mai  readchristie2023-juin  readchristie2023-juillet  readchristie2023-aout

readchristie2023-septembre   readchristie2023-octobre  readchristie2023-novembre  readchristie2023-décembre

 

 

 

 

 

✔️ Janvier : roman contenant un meurtre par jalousie – « Je ne suis pas coupable »

Février : roman contenant un meurtre avec un objet contendant – « Le cheval à bascule »

Mars : roman contenant un meurtre par colère — « Némésis »

Avril : roman contenant un meurtre avec du poison — « Poirot quitte la scène »

Mai : roman contenant un meurtre à cause d'une trahison — « L'heure zéro »

Juin : roman contenant un meurtre par arme à feu — « Une mémoire d'éléphant »

Juillet : roman contenant un meurtre par convoitise — « Le bal de la victoire »

Août : roman contenant un meurtre avec une chute mortelle — « Pourquoi pas Evans ? »

Septembre : roman contenant un meurtre par haine — « ABC contre Poirot »

Octobre : roman avec un meurtre à l'arme blanche — « Le meurtre de Roger Ackroyd »

Novembre : roman contenant un meurtre par avidité — « La nuit qui ne finit pas »

Décembre : roman contenant un meurtre par strangulation — « La dernière énigme »

 

 

 

Total :   0  lectures sur 12. 

 

https://i.la-croix.com/x/smart/2021/12/28/1201192103/Agatha-Christie-photographiee-cheza-Wallingford-Berkshire-1950_0.jpg

 

 

Signature

12 janvier 2023

Alexis Nesme - « Terror Island »

terror-island

NESME Alexis  - « Terror Island »

56 pages

Éditions Glénat (2022)

« Rien n’est impossible pour nos apprentis détectives ! Depuis que M. Peppermint est parti explorer une mystérieuse île au trésor, son épouse s’inquiète. Lui est-il arrivé malheur ? Voilà une occasion rêvée pour les détectives Mickey, Dingo et Donald de reprendre du service ! Première étape, monter leur bateau, fourni en kit ! Une nouvelle aventure pleine de rebondissements commence pour nos apprentis marins. Mais ce voyage ne sera pas sans danger ! Sans parler de Maître Ratineau et Pat qui, appâtés par le butin, suivent le trio à la trace… L’arrivée de tout ce petit monde sur l’île ne va rien arranger ! Le capitaine Mickey devra faire preuve de sang-froid et de courage pour continuer son enquête et motiver ses troupes. Plus ils s’enfoncent dans la jungle luxuriante, moins Donald est rassuré …Et si M. Peppermint n’était pas ici ? Perdus, loin de toute civilisation, les trois amis ne sont pas à l’abri d’un spectaculaire coup de théâtre... Alexis Nesme nous entraîne dans une formidable aventure au bout du monde avec un one shot pétillant aux dessins grandioses. »

 

INCIPIT« Le voilà ! » 

 

Walt Disney était un entrepreneur innovant. J'apprécie particulièrement l'une de ses citations qui dit en gros « Si tu peux le rêver, tu peux le faire. » C'est assez parlant quand à ses choix dans la vie. Son personnage emblématique, Mickey, a marqué — et c'est encore le cas de nos jours — de nombreux enfants. J'apprécie beaucoup de retrouver les aventures de la petite souris et de ses amis en bande-dessinée. Pour Halloween, nous avions découvert « Horrifikland » qui était juste extra. 

Depuis le départ de Mr Peppermint, son épouse s'inquiète pour l'explorateur. Ni une, ni deux, voilà Mickey et ses amis qui s'engage à retrouver le bonhomme, partit en direction d'une mystérieuse île au trésor. Mais les trois amis ne sont pas encore sur le départ, il leur reste à monter leur bateau, acheté en kit. Leurs péripéties ne font que commencer. Alors, arriveront-ils à ramener l'archéologue chez lui ?

L'album est juste magnifique, proposer dans le même format que les bandes-dessinées classiques telles que « Tintin et Milou » ou encore « Astérix et Obélix ». Les planches, somptueuses et pleines de couleurs, offrent une multitude de détails. La couverture, juste magnifique, en donne un très bel avant-goût. Le lecteur, petit ou grand, va se régaler lors de cette expédition. De nombreuses références visuelles parsèment cette histoire. Entre King Kong et Indiana Jones, la petite bande a fort à faire pour mener à bien cette aventure.

Sans oublier un ingrédient essentiel à toutes les histoires mettant en scène les trois compères : l'humour. Le lecteur va profité de ces moments où les personnages se mettent dans des situations pas possibles, accompagnées de répliques devant lesquelles personne ne peut s'empêcher de sourire. D'ailleurs la trame est captivante de bout en bout grâce à un découpage des planches intelligent et dynamique. 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie Babelio ainsi que les Éditions Glénat de leur confiance.  Comme « Horrifikland », cet album est un vrai plaisir. CuiCui et PiouPiou se sont régaler. Ils étaient d'ailleurs curieux de savoir si cette aventure existait en dessin animé... Un très bon moment de lecture et de rire partager. Hâte de découvrir d'autres albums de cette série. ^^

 Excipit - « J'espère qu'ils paieront pour leurs méfaits ! »

 

 

babelio    glenat

 

  

 

Signature

08 janvier 2023

J. L. Carr - « Un mois à la campagne »

J-L-Carr

CARR J.L. - « Un mois à la campagne »

192 pages

Éditions Robert Laffont (2022)

« Durant l’été 1920, deux rescapés de la Première Guerre mondiale, Tom Birkin et Charles Moon, se retrouvent au coeur de la campagne anglaise. Tandis que le premier restaure une fresque médiévale, le second, archéologue, a installé sa tente dans le champ voisin, où il creuse des tranchées, à la recherche de la tombe disparue d’un notable local. Plus de cinquante ans plus tard, Tom Birkin convoque ses souvenirs – la splendeur des lieux, la beauté de la femme du pasteur, et ses discussions avec Charles. Les blessures de la guerre laissent alors peu à peu place à la contemplation. Paru en 1980, ce roman de J. L. Carr, couronné du Guardian Fiction Prize et sélectionné pour le Booker Prize, est un merveilleux hommage au pays qui l’a vu naître, mêlant nostalgie et humour. « James Lloyd Carr, un éditeur d’arrière-boutique de grandes cartes et de petits livres qui, dans sa vieillesse, a écrit de façon inattendue six romans, lesquels - bien que très appréciés par un petit groupe de partisans et par lui-même - ont été dûment dédaignés par le monde littéraire. » J. L. Carr, Vogue »

  

INCIPIT« Le train freina et je me dirigeai vers la sortie en poussant des pieds et des genoux le sac qui me faisait trébucher à chaque pas. »

 

Encore une lecture Pavillons Poches ! Je vous ai dit qu'elle avait un place particulière, et lorsque je découvre des œuvres comme celle de Joseph Lloyd Carr, ma préférence se confirme. La couverture donne tout de suite le ton, même si je n'aurai pas mis une femme dessus, rapport au personnage principal. En tout cas, cette atmosphère de campagne anglaise est tout à fait juste. 

Tom Birkin est restaurateur de peinture. Après la guerre, il accepte une mission de restauration dans une petite église dans la campagne anglaise, à Oxgodby. Le voilà dormant dans le clocher la nuit et restaurant la fresque murale le jour. Progressivement et malgré son accent du Sud, Tom reçoit de la visite, notamment de Kathy la fille du chef de gare, et d'Alice, la femme du pasteur. Il se prête même à rêver de s'installer dans cette petite bourgade et d'y refaire sa vie. Quel sera son choix après cet été pastoral entre parenthèse ?

« Un mois à la campagne » n'est peut-être pas très connu en France, mais c'est un classique de la littérature anglaise. Ce petit roman d'à peine 200 pages se lit en prenant son temps. D'une plume délicate et emprunt de nostalgie, il dépeint le temps qui s'écoule lentement au cœur de l'été : la jeunesse, l'amour, les commérages, etc. J. L. Carr aborde également des sujets plus graves comme la violence de la guerre et l'homosexualité.

Progressivement, le lecteur, tout comme Tom Birkin, s'attache aux personnages, et à certains plus qu'à d'autres. Des sentiments plus ou moins forts vont éclore. ll va partagé la vie et les événements de cette communauté durant un mois d'été hors du temps. Même s'il reste discret, Moon est peut-être le plus fascinant de toutes ces personnalités. Et c'est presque à regret que le nombre de pages commence à diminuer dangereusement et que le dénouement se fait sentir.

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

 

Je remercie les Éditions Robert Laffont de leur confiance. J'ai beaucou apprécié ce petit roman qui nous entraîne hors du temps dans une parenthèse où le temps s'écoule lentement. Cela fait resurgir les souvenirs des étés passés. Une lecture emprunte de nostalgie et même peut-être d'un peu de mélancolie. Je le relirais sûrement. ^^ 

 

 

EXCIPIT - « Mais de cela je ne savais rien, à l'instant où je soulevai la corde et m'élançai à travers champs. »   

     

    Robert Laffont              

 

Signature

04 janvier 2023

Nadine Monfils - « les folles aventures de Magritte et Georgette, tome 4 : Liège en eaux troubles »

nadine-monfils

MONFILS Nadine - « Liège en eaux troubles »

254 pages.

Éditions Robert Laffont - Collection La bête noire (2022).

« Le quatrième tome d'une série de cosy crime totalement déjantée ! Une enquête du peintre René Magritte et de sa femme Georgette au cœur du monde de la nuit, de la magie et des cabarets. Bienvenue dans la ville la plus déjantée de Belgique ! De passage à Liège pour une exposition de ses peintures, René Magritte se promène sur les quais avec son épouse Georgette et leur chienne Loulou. Soudain, ils reconnaissent un célèbre chanteur des rues, dans son habit de scène constellé de fleurs en plastique. L’artiste est en train de pêcher. Attention, ça mord ! Mais voilà que sort de l’eau un pied de fillette dans un soulier doré ! Fini, les flâneries, René et Georgette partent percer ce mystère dans la Cité Ardente du grand Simenon. « Un zeste de loufoquerie et d’espièglerie, un rire aux accents libertaires, un arôme profond de poésie entre l’âge de raison et l’âme d’enfant, entre l’ici-bas et l’au-delà. » Didier Bourdon
« Le célèbre peintre René Magritte et sa femme en détectives de choc. Humour garanti ! » lefigaro.fr »    

 

INCIPIT« En cette matinée d'été, la brume enveloppait le quai de la Batte, à Liège, tel le voile déchiré d'une mariée qui se serait enfuie avant de jeter son bouquet dans la meuse. » 

 

Voici déjà la quatrième enquête de Magritte et de sa jolie épouse Georgette. Après une première enquête à domicile « Nom d'une pipe ! », la seconde s'est déroulée « À Knokke-le-Zoute ! », puis à Bruges, le couple de détectives amateurs se retrouvent cette fois-ci à Liège. 

En séjour à Liège pour une exposition des toiles de Magritte, le couple s'adonne à un peut de tourisme sur les quais, lorsqu'ils se retrouvent mêler à la découverte d'un pied humain. Voilà nos deux détectives qui plongent tête la première dans ce mystère plutôt incongru. Et voilà que leur ami Jefke est mandaté par ses supérieurs pour mener l'enquête. Magritte et Georgette résolveront-ils une nouvelle fois ce meurtre ?

C'est avec plaisir que le lecteur retrouve le peintre et sa femme. L'intrigue autour d'une découverte plus surprenante, voire inquiétante, arrive assez rapidement dans le fil du récit. Nadine Monfils prend son temps pour faire avancer l'enquête, en faisant faire un peu de tourisme dans des lieux cultes de Liège. Le parallèle avec l'œuvre de Simenon est vraiment intéressante. C'est agréable de lire un roman, tout en apprenant des choses sur des auteurs ou des personnalités. 

Les personnages sont toujours aussi attachants. Par contre, ça y va fort sur la picole. Alors même si Magritte et George restent sobres, les excès de ce type n'apportent pas forcément d'intérêt au roman. C'est Jefke qui surprend le plus dans ce domaine. Quant à l'arrivée de Carmen, elle aurait pu être davantage exploitée au cœur de l'enquête. L'ensemble se lit bien, c'est agréable. 

 

 étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de la Collection La bête noire de leur confiance. J'aime beaucoup découvrir la Belgique avec son humour, son histoire et sa culture. Nos deux enquêteurs sont toutjours très attachants et l'intrigue est intéressante, même si le coupable se devine avant le dénouement. Le tome suivant est prévu pour mars prochain et se déroulera à l'abbaye de Leffe. Vraiment hâte de le lire. ^^

 

 

EXCIPIT - « On vivait... »

 

 

La bête noire

 

Signature

31 décembre 2022

Agatha Christie - « Le major parlait trop »

Agatha-christie

CHRISTIE Agatha - « Le major parlait trop »

249 pages

Éditions Librairie des Champs Elysées (1972)

« Miss Marple, en vacances aux Antilles, se livre à sa distraction favorite : étudier les hôtes de son hôtel. Le Major Palgrave ne cesse de l'accabler du récit de ses exploits. Mais le Major parle trop. Il meurt. Pourquoi a-t-on tué cet inoffensif vieillard, et qui ? Cette mort, apparemment naturelle, cache un crime. Miss Marple découvrira-t-elle le coupable ? »

 

INCIPIT: « Quand il est question du Kenya — enchaîna le major Palgrave — vous trouverez des tas de types prêts à en discourir sans jamais y avoir mis les pieds ! »

 

Je n'ai pas réussi à rattraper mon retard de lecture pour le challenge #readchristie2022. Cela ne m'empêche pas de me lancer dans le #readchristie2023. En attendant, je vous partage ma dernière enquête de l'année, lue dans ce cadre.  

Le gentil neveu de Miss Marple lui a offert un voyage au soleil pour réchauffer ses vieux os. Même si la vieille dame aurait préféré rester tranquillement à Sainte-Mary Mead dans sa petite maison, elle n'en est pas moins une observatrice attentionnée du monde qui l'entoure. Elle ne peut d'ailleurs pas s'empêcher d'étudier les personnes qui gravitent autour d'elle, dans cet hôtel d'une île paradisiaque antillaise. Mais bientôt, le bavard major Palgrave est retrouvé mort. Est-ce un meurtre ? Et dans ces cas-là, pourquoi a-t-on voulu faire taire cet inoffensif vieillard ?

C'est avec plaisir que le lecteur retrouver l'adorable et désuette Miss Marple hors de sa jurédiction habituelle. Les Antilles, un climat chaud et ensoleillé totalement dépaysante pour cette observatrice de la nature humaine. Les personnages se mettent en place. Les relations et les rivalités s'activent. La grande Agatha Christie enclenche la mécanique du meurtre, mais une fois n'est pas coutume, le coupable était plus facile à trouver que d'habitude.

La discrète Miss Marple est un retrait pendant un bon moment, observant les êtres graviter autour d'elle. Puis, elle passe à l'action. Certains personnages de vieux râleurs autoritaire n'effraye en rien la vieille fille qui sait surprendre quand il faut. Il n'empêche qu'elle marche sur des œufs pendant une partie du mystère, surtout au moment du second assassinat. 

 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Une enquête qui aurait pu être plus dépaysante, mais qui est encore une fois menée de main de maître, même si pour une fois, j'ai trouvé l'assassin avant le dénouement. J'aime beaucoup les investigations de Miss Marple qui agit sans y paraître. Un bon moment de lecture qui m'a permis d'avancer un peu dans mon challenge #readchristie2022. J'espère tout de même faire mieux cette année. ^^

 

 EXCIPIT - « Puis elle s'avança sur la piste et monta dans l'avion. »



Signature


Derniers commentaires
Archives