Fallet 

FALLET René - "Au Beau Rivage".

208 pages

Éditions Denoël (2016).

« Au Beau Rivage, c’est un petit hôtel-restaurant d’Ablon-sur-Seine qui abrite une dizaine de fidèles pensionnaires, ayant chacun ses manies, ses phobies et ses convictions politiques. Les discussions tournent parfois en querelles et les plaisanteries en canulars, mais dans l’ensemble la bonne humeur règne au Beau Rivage. Pourtant Antoine, le patron, sombre dans une amertume agressive lorsque la jeunesse commence à fuir son bal musette du samedi soir. À la suite d’un incident, il laisse éclater sa hargne et frappe un client, ce qui lui vaut deux mois de prison… et la découverte du bonheur. Car, dans sa cellule, Antoine a trouvé la possibilité d’échapper au réel en rêvant éveillé. Au Beau Rivage raconte la fin d’un monde dans la langue poétique, brute et joyeuse qui est celle de René Fallet. Une véritable invitation à découvrir ou redécouvrir son œuvre au style si particulier, mélange parfait de gouaille et de délicatesse.»

INCIPIT: "Le petit bal du samedi soir, au Beau Rivage, était quant à la clientèle le plus petits des bals du samedi soir de toute la banlieue parisienne." 

6 - Bon moment de lecture

Si vous ne connaissez pas René Fallet pour ses romans, vous le connaissez probablement à travers le oeuvres cinématographiques qui ont été tirées de ceux-ci comme "Le triporteur" "Paris au mois d'août" et même le plus connu, avec comme acteurs principaux Louis de Funès, Jean Carmet et Jacques Villeret: "La soupe aux choux". D'accord, je vous avouerai que ce n'est pas Le film que j'emmènerai sur une île déserte, mais il parle à la grande majorité des gens. C'est de la culture française pure. ^^

Pour en revenir à René Fallet, sa plume pleine d'humour, fait les délices de ce roman - et de nombreux autres - au coeur du Beau Rivage - paru en 1970 - est un hôtel restaurant situé sur les bord de Seine, où il fait bon vivre. A part, peut-être pour Antoine, le patron, qui voit son univers se déliter petit à petit. Jusqu'au soir, ou son petit bal musette ferme boutique par manque de participants. Au placard son bel accordéon.

Les personnages et pour la plupart pensionnaires du Beau Rivage, sont hauts en couleurs: il y a Berthe la femme d'Antoine qui s'inquiète tout le temps, Henriette sa fille qui a la tête sur les épaules, Pédalo qui vit pour son vélo et ses quelques heures de gloire d'il y a longtemps, 6.4.2 qui rêve d'attraper Victor le plus gros poisson du fleuve, Martinique et Fernand deux ouvriers du bâtiment, Barberine le fonctionnaire de Police et sa femme Georgette qui est une version plus récente de la Goulue. Même le conflit israélo-palestinien est personnifié par le tailleur juif Bidersbaum et Boubaya. Et il y en a d'autres...

C'est truculent, drôle et le lecteur rire avec plaisir de la langue de Mr Fallet. Un épisode particulièrement épique est l'affrontement entre Boubaya et Bidersbaum qui se poursuivent sur les quais à coup de ciseaux de tailleur et de coupe-chou. Rassurez-vous, aucun blessé à déploré, à part peut-être l'amour propre de certains, et un souffle plutôt court. ^^ Le registre et l'humour déployé, créent une ambiance chaleureuse telle un vaudeville banlieusard. Par curiosité, jetez un coup d'oeil aux citations ci-dessous. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Une belle tranche de rire et d'humanité, qui fait du bien par ce temps pluvieux. Au sortir de ce livre, le lecteur est curieux d'en découvrir d'autres dans l'espoir de passer à nouveau un aussi bon moment.
CITATIONS"Moi, j'aime bien les voleurs. Ils font un beau métier. Si ma vie était à refaire, j'aurais pas joué de l'accordéon, mais de la plume. La plume, c'est la pince-monseigneur, pour ceux qui comprennent avec un métro de retard."
"J'aurais vécu ma vie, au lieu de la mariner dans son jus. J'aurais reçu des coups au coeur au lieu de recevoir des coups de pied au cul. Parce que, de ceux-là, c'est comme la question vol, c'est universel: on en a tous reçu, dans tous les sens. Tous, me dites pas le contraire."
"Vu que t'es musclé comme une chaise longue, tu récolteras un ramponneau qui te fera traverser la Seine à pied sec, par la voie des airs!"
"Me fais pas rire, j'ai les lèvres gercées! L'amitié, les beaux sentiments, les grandeurs d'âme, et puis quoi encore? Qu'est-ce que c'est que ce vocabulaire? Tu m'en racontais pas le quart quand tu me faisais du palas!"
"S'il fallait se cailler le lait pour toutes les nagarres qu'ils organisent à Pétaouchnok, on finirait en calendos."

 

Je remercie les Éditions Denoël de leur confiance.

denoel

Signature