6  7  

7

BARFETY Elizabeth - "Amies ou ennemies?"

128 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2019).

« Oubliez Violetta, Chica Vampiro ou Soy Luna, voici désormais... Léna, rêve d'étoile ! Alors qu'Henri tente de fabriquer un portail temporel pour ramener Léna en 1905, la jeune ballerine danse en duo avec le beau Max lors d'un cours. Cela provoque la colère et la jalousie de Théa, la petite amie de Max. Pourtant, les deux rivales n'ont d'autre choix que de mettre leur animosité de côté lorsqu'elles doivent créer une chorégraphie ensemble. Vont-elles y parvenir ?»

BARFETY Elizabeth - "Un duel d'exception"

128 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2019).

« À l’École de Danse, le gala de mi-saison approche et Léna veut absolument obtenir un rôle : c’est peut-être sa dernière chance de danser sur la scène du Palais Garnier ! Mais sous pression, elle enchaîne les répétitions difficiles avec Max, jusqu’à se faire rétrograder au rang de doublure. Toujours motivé, le danseur élabore alors un plan pour récupérer leurs rôles et aider Léna à reprendre confiance en elle.»

BARFETY Elizabeth - "Retrouvailles"

128 pages.

8 ans.

Éditions Nathan (2019).

« Ayant raté son rendez-vous avec Henri, Léna doit retourner à l‘École de Danse. Mais y a-t-elle encore sa place, après avoir gâché le gala de mi-saison ? Gabrielle Carré, la directrice, décide de l’expulser. Cependant, Léna ne se laisse pas décourager. La danseuse est bien décidée à lui prouver qu'elle mérite de rester au sein de l‘École et se joint à ses camarades pour exécuter un numéro baroque, style qu’elle maîtrise parfaitement.»

 

12

La série "Léna rêve d'étoile" est conçue en partenariat avec l'Opéra de Paris. Ce dernier collabore déjà avec les Éditions Nathan et plusieurs ouvrages sont déjà parus sur le sujet de la danse classique tels que "Casse-noisette", "Le lac des cygnes", "Sylphide", "Giselle", ... Mais également des documentaires comme "Dans les coulisses de l'Opéra" ou encore "Ma passion c'est la danse"; de même que la série "20, allée de la danse", également écrite par Elizabeth Barfety. 

Pendant qu'Henri tente toujours de faire revenir Léna dans son époque, la tension entre la jeune fille et Théa monte d'un cran lorsqu'elle doit danser avec le beau Max. La rivalité s'installe, mais les deux futures danseuses étoiles doivent créer une chorégraphie ensemble. Réussiront-elles à mettre leur animosité de côté? 

Un gala aura bientôt lieu, et pour Léna, c'est peut-être son dernier avant de retourner d'où elle vient. Stressée, elle enchaîne les maladresses perdre son rôle principal pour celui de doublure. Son ami Max n'est pas prêt à la laisser abandonner, et réfléchit pour à une solution pour que la jeune fille trouve confiance en elle.  

Rien ne va plus pour Léna. En plus d'avoir gâcher le gala de mi-saison, elle a loupé son rendez-vous avec Henri. La directrice de l'école lui a signifié son renvoi, mais la jeune ballerine n'a pas dit son dernier mot, et aidée de ses amis, elle va participer à une exhibition pour retrouver les grâces de Mme Carré.

La lecture de cette série, qui s'adresse aux pré-adolescents de 8 ans, est rythmée et pleine d'intérets, en plus d'aborder le sujet passion de la danse classique, elle marie également la fiction, avec un aspect voyage dans le temps et une intrigue assez intéressante. La plume d'Elizabeth Barfety est toujours aussi fluide et les aventures de la jeune ballerine  se laisse lire aisément. Malgré tout, le lecteur plus expérimenté sentira bien le découpage du récit, adapté à la série TV, ce qui gâche un peu l'ensemble, mais ne gênera en rien la lecture des plus jeunes. 

 11

"Léna rêve d'étoile" est une saga qui devrait beaucoup plaire, et peut-être même en pousser certains à lire, avec le support visuel qu'apporte la série TV. Il est vrai qu'il est agréable de retrouver une héroïne que l'on apprécie hors d'un format horaire imposé. Le jeune lecteur se laissera prendre au suspense des aventures de Léna et de ses amis. Heureusement les prochains opus sont déjà dans les starting-blocs. ^^
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

Nathan

Signature