4

JAMES Vic - "Les puissants, tome 3"

496 pages.

Éditions Nathan (2019).

«Dernier tome de la série, un final spectaculaire : des combats magiques, de multiples rebondissements et un dénouement inattendu. Meurtrie, trahie, choquée, Abi a rejoint les rangs de la rébellion. Mais peut-elle encore croire à la paix ? Et si la violence était la seule arme à opposer à la tyrannie? Évadé de prison, Luke n’a pas d’autre choix que de s’allier à son ennemi, le mystérieux Silyen Jardine. Pour le meilleur ou pour le pire ? Les manipulations politiques et les combats magiques déchirent un pays à feu et en sang. Alors que le chaos menace, Abi, Luke et Silyen ont le pouvoir de transformer leur pays – ou de le détruire. »    
INCIPIT: "Au bord du fleuve, dans le quartier londonien de Vaux-Hall, le Snubbing Post était l'endroit idéal quand vous aviez toute la ville à vos trousses." 

6 - Bon moment de lecture

"Libres" est le troisième et dernier tome de la trilogie écrite par Vic James, et qui est totalement addictive. "Esclaves" était une bonne introduction à cet univers complexe et dystopique, quand au second opus, "Égaux", il absorbe le lecteur dans cette aventure totalement chronophage, pour ne l'en recracher que désorienté et en attente de ce tome ultime, qui donnera les derniers éclaircissements sur les pouvoirs des puissants.

La tension monte encore d'un cran. Les héros sont éprouvés mais suivent tant bien que mal leur choix de vie. Abi est maintenant dans les rangs de la rébellion, mais un avenir pacifique est-il un jour envisageable? Le pouvoir des puissants est toujours plus fort et écrasant, et l'espoir semble mince de pouvoir un jour vivre dans un monde plus juste. Le sort de Luke - à chaque fois que je suis les péripéties de Luke, je ne peux m'empêcher de penser à Star Wars...^^ - quant à lui, n'est pas des plus enviable. Fugitif, le voilà obligé de s'allier à un personnage étrange et égocentrique, qui n'est autre que Silyen Jardine. Alors, le chaos est-il proche et le pays au bord de la destruction? 

C'est un réel plaisir de retrouver les personnages de puissants, même s'ils sont nombreux et que l'immersion dans le récit de ce troisième tome n'est pas si aisé. Les souvenirs remontent néanmoins peu à peu, et voile le lecteur de nouveau plongé dans cette dystopie si prenante. L'alternance des narrateurs au fil des chapitres permet de donner au lecteur une vision d'ensemble de la situation, ou les conflits politiques succèdent à des combats magiques spectaculaires et des rebondissements à tout va. 

Au fil des tomes, les personnages - notamment les principaux qui sont Abi, Luke et Silyen - sont plus matures, et leurs opinions plus tranchées. Les actions sont déterminantes, et pour certains ils deviennent même presque attachants... L'action et les retournements de situations ne sont pas en reste, mais tous luttent avec acharnement pour leur liberté. Et bien sur il y a la grande bataille finale, où tous les héros, tenus éloignés pour certains les uns des autres depuis longtemps; se retrouvent. Certaines thématiques traitées par l'autrice dans sa trilogie résonnent comme un écho dans autre époque troublée, ce qui fait que cette lecture ne laisse pas indifférent. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Cette trilogie s'achève comme elle a commencé: parfaitement. Vic James a su plongé le lecteur dans un univers dystopique complexe et passionnant, dans lequel les héros que le lecteur suit, se battent pour des valeurs fortes, et accessoirement leur liberté. Les pages de ce dernier opus se sont tournées toutes seules, jusqu'à la dernière, et le dénouement laissera peut-être plus d'un lecteur frustré, et en pleine réflexion, jsuqu'à ce qu'il prenne un peu de recul et prenne en compte la vue d'ensemble. Une très bonne immersion, et une lecture plus qu'agréable.
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

Nathan

 

Signature