Bosco

BOSCO Jacques-Olivier - "Brutale"

Ebook

Éditions Robert Laffont - Collection La bête noire (2017).

«Elle est jeune. Elle est belle. Elle est flic. Elle est brutale. 
Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d'horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l'arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris. Que veulent-ils ? Qui est cet « Ultime » qui les terrorise et à qui ils obéissent ? Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.
»    
INCIPIT: "Les feux arrières des centaines de banlieusards coincés dans les embouteillages forment des filets de sang sur les hauteurs de la ville." 

6 - Bon moment de lecture

Jacques-Olivier Bosco propose un polar percutant et brutal - elle était facile, je sais - avec un personnage central totalement atypique. Lise Lartéguy est une jeune femme avec toutes les qualités possibles, avec une forte personnalité et un beau physique, sa seule tare: un besoin de violence irrépressible et toujours croissant.

Ce personnage de femme, charismatique est le moteur du roman. La jeune policière, ne pouvant lutter contre ce démon intérieur qui la ronge, elle le canalise en faisant justice elle-même, lorlsqu'elle estime cela nécessaire. Comme habitée par deux personnalités distinctes, dans la vraie vie, elle relèverait probablement de la psychiatrie, mais dans ce polar noir, cela fonctionne à merveille. Le portrait psychologique de Lise est vraiment complexe et minutieux. 

Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans l'action et dans ce dilemme qui pèse sur l'héroïne. Son rapport aux forces du bien et du mal est très particulier, et en plus de cela son passé est assez chargé pour que cette violence lui permette de vider un peu son sac.Cette femme ultra-violente mène son enquête sur ces exsanguinations, avec vigueur et sans s'en laisser compter. Un peu comme une super-héroïne Marvel, elle repère ses proies, étudie leur comportement social, puis son plan élaboré minutieusement, elle enfile ses docs et va rendre la justice à sa manière sur son destrier de métal. 

Les chapitres sont courts, le style est énergique, et l'action est quasiment omniprésente. Le lecteur se fait aisément happé par cette histoire noire et haletante, au côté de cette femme flic au caractère bien trempé, qui le conduit par des ruelles sombres jusqu'à la conclusion de son enquête, et à l'apothéose finale. 

 étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

J. O. Bosco arrive, au travers d'un roman sous amphétamines, à conserver un juste équilibre entre le stéréotype du policer violent en opposition avec sa hiérarchie et fantômette - private joke obligatoire. Il esquisse un anti-héros, que le lecteur serait ravi de voir évoluer dans une suite tout aussi échevelée. 
Je remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de la Collection La bête noire de leur confiance.

 

La bête noire

 

Signature