Austen

          4ème de couv.

Orpheline de mère, seule auprès d'un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s'est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu'elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s'est-elle pas attribué un rôle qui n'est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des coeurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu'elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes.

          Première phrase.

"Emma Woodhouse, belle, intelligente, riche, dotée d'un heureux caractère et pourvue d'une très confortable demeure, semblait jouir des dons les plus précieux de l'existence."

          Citations.

"La fraîcheur et l'aspect souriant du matin font naître dans les jeunes esprits de puissantes analogies et ceux dont le chagrin n'est point assez violent pour leur ôter le sommeil constatent en se réveillant que leur peine s'est adoucie et leur espérance accrue."

"Cette soirée fut longue et mélancolique, le temps ajoutant encore à la tristesse ambiante. Une pluie glacée tombait avec violence et l'on ne se serait jamais cru en juillet si le vent ne s'était évertué à dépouiller de leurs feuilles les arbres et les buissons et si la longueur du jour n'avait encore fait durer davantage ce désolant spectacle."

          Lilly's feeling.

Étonnamment, ce livre de Jane Austen est paru - pour la version empruntée à la bibliothèque - en deux tomes (dont les couvertures sont tirées d'esquisses de Cassandra Austen, la soeur de Jane), chose peu courant selon moi. A part le fait que j'ai oublié ce second tome en partant en vacances, le livre se lit vite et est très agréable pour une lecture lors d'un été humide et verdoyant.

Comme tous les livres de Jane Austen, même si je ne peux me targuer de les avoir tous lus et de m'en souvenir comme si c'était hier, l'histoire parle d'amour, de romance, de jeunes gens, de campagne et de bals. Mais celui-ci a un détail en plus, c'est que pour Emma - notre héroïne - l'amour passe par l'intelligence. Emma a décidé qu'elle ne tomberait jamais amoureuse, afin surtout de ne pas laisser son père seul à Hartfield, mais ça ne l'empêche pas d'essayer de marier tout le monde, et surtout son amie Harriet Smith. Bien sûr, elle n'est pas douée du tout dans ce domaine, et la leçon sera amère.

Jane Austen distillent avec art de nombreux petits riens qui égaillent la vie quotidienne du village de Highbury. Comme l'un de ses célèbres admirateurs, Walter Scott, ces milles petits détails qui chez un autre deviendraient lassants, sont décrits ici avec beaucoup de talent. En tant qu'auteur classique de la littérature anglaise, son style est impeccable, voire même moderne.

Les personnages (nombreux) sont décrits avec précision, même si le lecteur les connaît davantage à travers leur personnalités que par leur traits physiques. Les relations entre chacun sont en général cordiales, mais on ne peut éviter beaucoup de mesquinerie et d'hypocrisie. Les gens de cette époque se font beaucoup de compliments anodins, mais qui placés à notre époque passeraient probablement pour un mauvais plan drague. Le personnage que j'ai le plus apprécié est Mr Knightley, Georges de son prénom (par contre je crois qu'on ne le découvre qu'à la fin, je ne me souviens pas l'avoir lu avant...).

Venons en maintenant à Emma, petite fille gâtée (par la société et la nature) et exaspérante voire manipulatrice, elle est quand même dotée d'un bon fond. Même si ses intentions sont bonnes, elle se mèle un peu trop de la vie sentimentale de ses amis. Elle va devoir apprendre de son inexpérience, et tirer des leçons de ses erreurs de jugement, mais vu ce qu'elle y gagne moi je ne suis pas contre et elle non plus d'ailleurs...^^ Petit détail, quand la relation entre Emma et Harriet commence à être délicate, lorsqu'elle parle de son amie Emma dit Harriet Smith, alors qu'avant elle n'ajoutait pas le nom de famille. Cela marque une distance, et un manque de familiarité entre les deux jeunes femmes. Voilà, c'était ma petite étude de texte du jour.

Un petit bémol pour la fin, un peu abrupte à mon goût. Le lecteur la devine bien avant la dernière page, le récit se prolonge pour préciser quelques évènements, mais Jane Austen clôt un peu brutalement ce dernier chapitre.

          En bref.

Un très bon roman classique, à l'eau de rose ou fleur bleue, selon ce que vous préférez, avec une pointe de roman policier je trouve. Le style est impeccable, et je vais très prochainement relire "Orgueil & préjugés" et "Raison & sentiments" afin de déterminer quel est mon roman préféré de Jane Austen. Bien sûr, il faudrait que je les lise tous, mais on va paré au plus pressé, et les autres viendront ultérieurement.

          Mes compagnons de [LC] organisée par Bookine: Anasthassia, Aidoku, Didi8921, Gentiane, Lizi, Florel, Awira, Platinegirl, Paikanne, Stellade, Lynnae, Adorelire9.

          Pour en savoir plus sur l'auteure et sur le livre.

          Note      étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

63977422_p