westerfield

          4ème de couv.

Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l'apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d'important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu'elle était Ugly... A mesure qu'elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s'impose: oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.

          Première phrase.

"Trouver comment s'habiller constituait toujours le grand défi de l'après-midi."

          Citation.

"L'humanité est un cancer, et nous sommes le remède."

          Lilly's feeling.

Soyez indulgent car j'ai un manque de motivation certain pour écrire cette chronique. J'ai eu du mal à raccrocher les wagons de l'histoire, les ultimes rebondissements du tome précédent (comme la lettre par exemple). Heureusement pour moi, à cause de l'opération pour devenir pretty, Tally a oublié un certain nombre d'évènements de sa vie passée que l'auteur met à profit pour faire des flash-back. Le style de Westerfield est assez simple mais moins attrayant que dans le tome précédent, avec la découverte de cette société dystopique et de sa technologie. Ici, il n'y a plus trop de surprises.

Pour ceux qui souhaitent lire ce tome évitez de lire ce paragraphe. Le lecteur se retrouve, dans ce tome, dans le même schéma que pour "Uglies", je m'explique. D'abord il y a la découverte du mode de vie de la nouvelle "caste" dont Tally fait partie, puis sa fuite de New Pretty Town, la rencontre avec les fumants, puis l'intervention des Spécials et retour à la case départ. Il y a donc très peut de surprise, et la plupart des évènements sont prévisibles. Sauf cette rencontre si étonnante dans la forêt, mais chut...

Concernant les personnages, David-le-ugly laisse sa place à Zane-le-pretty. Au début je n'avais pas trop confiance en lui, puis finalement il a fait ses preuves et je m'y suis attachée. Ce qui ne gâche rien c'est qu'il est beau.^^ Le mode de vie des Pretties est moins attrayant que lorsqu'il était décrit avec un oeil de Uglie. Ce n'est que flemme, ennui et superficialité. C'est trop monotone à mon goût, même si j'adore les soirées...^^ Leur vocabulaire m'a passablement gonflée. Tally, Zane et leur bande de Crims n'ont que les mots "intense" et "foireux" à la bouche. Une complicité se crée entre les deux jeunes gens, dont le but principal est de rester intense, de ne pas retomber dans "l'apathie" du statut de pretties: c'est la "belle mentalité".

Le personnage qui évolue le plus dans cet opus est celui de Shay. Je ne peux pas en dire plus sans spoiler, mais je l'ai gardé à l'oeil tout le long du récit. Il faut dire que Tally n'est pas une super copine pour elle (de même que pour Peris), sa relation avec Zane écrase un peu tout le reste.

          En bref.

Peut-être que la lecture de "Divergent" a influencé mon regard sur cette lecture? Ce tome est moins attractif que le précédent, et à part quelques rebondissements, beaucoup de choses sont prévisibles. Le lecteur se pose de nouvelles questions sur le pourquoi de cette société parfaite et le rejet de toute humanité. Le récit se termine encore une fois sur un Cliffhanger, qui donne envie de savoir ce qui va arriver à Tally, donc...

          C'est une série : tome précédent "Uglies" - Tome suivant "Specials".

          Mes compagnons de [LC] organisée par Gr3nouille2010: Frankie, Luna, Lyla59, Iani, Nanet, Cerisia,

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur la série.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoile

63977422_p