Lackberg

          4ème de couverture.

" La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l'avoir esquintée. Il jeta un coup d'oeil par-dessus bord mais ce qu'il vit n'était pas le casier. C'était une main blanche qui fendit la surface agitée de l'eau et sembla montrer le ciel l'espace d'un instant.
Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs... "
Un pêcheur de Fjâllbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ?
Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu'il est bouleversé d'être papa, Patrik Hedstrôm mène l'enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tranquilles, Fjâllbacka dissimule de sordides relations humaines - querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles - dont les origines peuvent remonter jusqu'aux années 1920. Quant aux coupables, ils pourraient même avoir quitté la ville depuis longtemps. Mais lui vouer une haine éternelle.

          Première phrase.

"La pêche au homard avait connu des jours meilleurs."

          Citation.

"Beurk, dit Martin en passant la tête. On dirait qu'un flamant rose est venu gerber ici."

          Lilly's feeling.

Voici la troisième aventure d'Ericka Falck et de son compagnon l'inspecteur Patrik Hedstrôm. Le lecteur est toujours autant attaché aux personnages principaux, dont il suit la vie, aux fil des pages, avec plaisir. Ce tome est principalement centré sur la violence faite aux enfants et la peur incessante des parents. L'enquête menée par le commissariat de Fjâllbacka sur la découverte du corps d'une fillette, touche de près le couple d'Ericka et Patrick qui viennent d'avoir un bébé. Le lecteur, et surtout la lectrice, se met facilement dans la peau d'Ericka submergé par son bébé et les angoisses que provoque l'enquête en cours. Les flashs-back sur la vie d'Agnès créent un malaise car le lecteur assiste à la création d'un monstre, mais aussi  déstabilisent un peu car le lecteur essaie de trouver le lien avec l'histoire  actuelle de Patrick et Ericka. Le style de l'auteur se précise au fur et à mesure des livres, et  elle développe de mieux en meiux le côté "humains" de ses personnages. Le suspense est bien présent et l'intrigue ne se relâche pas.

          En bref.

Le désamour et l'indifférence d'un mère peuvent avoir des conséquences énormes. Je crois que pour le moment c'est le meilleur tome de la série, et j'attends la suite avec impatience.

         C'est une série : le tome suivant "L'oiseau de mauvaise augure" - le tome précédent "Le prédicateur".

          D'autres avis: Myarosa, Emeralda, Aproposdelivres, Soho, Riz-Deux-Zzz.

          Pour en savoir plus sur l'auteur et le livre.

          Note      icon_faveicon_faveicon_faveicon_faveicon_faveicon_fave

63977422_p