8

SHUSTERMAN Neal - "Thunderhead".

571 pages.

Éditions Robert Laffont - R (2018).

« Intelligence artificielle omnipotente qui gère la Terre pour l’humanité, le Thunderhead ne peut en aucun cas intervenir dans les affaires de la Communauté des Faucheurs. Il ne peut qu’observer… et il est loin d’aimer ce qu’il voit. Une année s’est écoulée depuis que Rowan a volontairement disparu des radars. Depuis, il est devenu une véritable légende urbaine, un loup solitaire qui traque les Faucheurs corrompus et les immole par le feu. La rumeur de ses faits d’armes se propage bientôt à travers tout le continent Méricain. Désormais connue sous le nom de Dame Anastasia, Citra glane ses sujets avec beaucoup de compassion, manifestant ouvertement son opposition aux idéaux du « Nouvel Ordre » institué par Maître Goddard. Mais lorsque sa vie est menacée et ses méthodes remises en question, il devient clair que les faucheurs ne sont pas tous prêts à embrasser le changement qu’elle propose. Le Thunderhead interviendra-t-il ? Ou se contentera-t-il d’observer la lente descente aux enfers de ce monde parfait ?»

INCIPIT: "Quelle chance j'ai d'être, parmi les êtres sensibles, conscient de ma fonction." 

6 - Bon moment de lecture

La trilogie écrite par Neal Shusterman a démarré sur les chapeaux de roues, avec un premier tome, qui  ne peut laisser le lecteur indifférent face à la place qu'occupe la mort dans la société parfaite esquissée par l'auteur. La couverture a toujours cet esprit un peu vintage et très propagande qui colle tout à fait au récit, même si j'apprécie un peu moins les couleurs utilisées.Premier tome, un faucheur. Second tome deux faucheurs...Ce second tome était attendu avec impatience - étant donné le clifhangger de la mort qui clôture le récit - et après plusieurs lectures prioritaires, j'ai enfin pu me pencher dessus, et j'ai été aspirée. ^^

Attention spoiler!!

Le choix s'est opéré entre les deux apprentis faucheurs et Citra exerce maintenant en tant que faucheuse compassée. Rowan quant à lui, vit en marge de la société, en passe de devenir une légende urbaine, il châtie les faucheurs corrompu. Thunderhead, l'entité qui gouverne la terre, observe tout cela de loin, car elle n'a aucun droit d'intervention sur les actions des faucheurs. Mais bientôt, voilà que Citra, puis d'autres, ont leur vie menacée. L'ordre de ce monde parfait va-t-il basculer?

L'auteur utilise toujours l'alternance de points de vue au fil des chapitres, ce qui insuffle un certain rythme au récit. D'autant plus que les deux personnages principaux sont maintenant séparés. Cette subtilité narrative n'était pas particulièrement nécessaire étant donné que l'histoire ne manque ni de suspense, ni d'actions, ni de rebondissements. L'univers créé par Neal Shusterman est toujours aussi captivant et complexe, et un aspect politique vient s'insérer dans l'ensembnle, ce qui plaira ou non au lecteur; mais qui donne en tout cas davantage de profondeur au roman. 

Les personnages eux aussi ont évolué. L'apprentissage est terminé, et Citra est devenue Dame Anastasia. Elle glane avec beaucoup de compassion et s'entend parfaitement avec son mentor Dame Curie. Le lecteur sera particulièrement surpris par le destin de Rowan - dont il ne sera dit aucun mot ici, car il y a déjà eu assez de spoiler - mais c'est un garçon fort et intelligent, qui sait retomber sur ses pieds... ou pas. Le lecteur retrouvera avec plaisir d'autres personnages secondaires connus, ou pas, qui pourrait le surprendre. Il est intéressant également de voir les choses du point de vue de l'entité Thunderhead qui, il faut le savoir, est parfaite.

Les actions et les motivations du "Nouvel ordre" et de Maître Goddard, même si elles sont cousues de fil blanc, ont de tout temps diriger le monde. Cette quête de pouvoir, même si elle doit passée par la mort sans impunité, permet à Neal Shusterman d'écrire un dénouement saisissant, qui motive à suivre la suite de ce roman. 

 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Ce second tome, même s'il est transitoire, est toujours aussi captivant. Le lecteur a l'impression d'assister à une partie d'échecs sans savoir pour qui il est, et comment tout cela va se terminer. La question éthique proposée, est toujours très intéressante, et encore une fois le lecteur ferme le livre avec un tas de questions, dont il espère trouver la réponse dans le prochain tome. Encore une très bonne lecture. 
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance.

 

R

 

Signature