Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Just one more page
31 octobre 2012

"La tyrannie de l'arc-en-ciel - La route de Haut-Safran" de Jasper Fforde, pp.589 - Ed. Fleuve Noir - 2011.

Fforde

          4ème de couv.

Bienvenue dans la Chromocratie ! Ici, les citoyens sont normaux, à la différence près qu'ils naissent Gris, Jaunes, Verts, Bleus, ou encore Rouges en fonction des couleurs qu'ils distinguent.
Le rôle de chacun dépend justement de cette singularité. Les Pourpres accèdent aux postes les plus agréables tandis que les Gris, incapables de discerner les nuances éclatantes, sont traités en esclaves. Et comme dans toute tyrannie digne de ce nom, les autorités veillent à ce que cet ordre soit respecté ! Edward Rousseau est un jeune homme Rouge sans histoire, promis à un bel avenir. Jusqu'au jour où un compagnon rencontré par hasard dans un train disparaît, dans l'indifférence la plus totale.
Dès lors, de mystérieux incidents l'interpellent : on lui confisque ses papiers, il apprend que le médecin de la ville est mort dans des circonstances étranges... Sa rencontre avec Jane, une Grise effrontée au nez exquis, va confirmer ses soupçons : ces événements cachent une vérité effrayante. Qui réussira à la révéler sans y perdre la vie ?

          Première phrase.

"Tout a commencé quand mon père n'a pas voulu voir le Dernier Lapin, et s'est terminé quand je me suis retrouvé englouti par une plante carnivore."

          Citations.

"Mais la vérité m'avait inexorablement trouvé, comme le font souvent les vérités importantes, telles des pensées égarées à la recherche d'un esprit où se loger."

"La vie était beaucoup moins compliquée avant que tu essaies de m'expliquer, me dit-il."

"Je serais très heureuse de te laisser avec un petit doute. Le doute, c'est bien. C'est une émotion à partir de laquelle on peut construire. Si on le nourrit avec un peu de curiosité, qui sait, il fleurira en quelque chose d'utile, comme le soupçon et l'action."

"Je connais quelqu'un. Ce n'est pas la banane la plus futée du régime, certains pourraient même dire qu'il a le cerveau d'un ver de terre, mais son père est Prévôt en Chef."

"1.1.6.23.102: On n'est autorisé à élever la voix que lors d'évènements sportifs, et uniquement si l'on est spectateur. Dans toutes les autres circonstances, on doit s'exprimer à un niveau sonore courtois."

          Lilly's feeling.

Jasper Fforde. Tout un mythe. Avec sa série Thrusday Next totalement déjantée, son univers si particulier de la jurifiction, et son humour... so british. (Pour ceux qui n'arrivent pas à suivre, où qui se demandent "mais qui est Thursday Next?!?" - Eh bien, il est temps de se prendre par la main et de découvrir ces livres... Et vite! Pour les autres tant pis.) Il faut l'admettre, la barre est haute.

Mais comment fait l'auteur pour trouver ses idées? Néanmoins, le tour de force, c'est qu'il arrive à développer à partir de ces dernières, un univers et une histoire crédibles, sans se départir pour autant de cet humour qui le caractérise. Il faut admettre qu'en entrant dans cette société, pensée dans les moindres détails, où la couleur fait loi; il faut s'accrocher pour comprendre les subtilités et les conventions éthiques qui émaillent le récit. L'auteur laisse son libre arbitre au lecteur pour interpréter ce qu'il lit. Mais une fois que celui-ci s'est adapté, ça roule tout seul.

Edward Rousseau est le personnage principal dont on suit les (més)aventures dans les Franges Extérieures. Même s'il accumule les bourdes, et qu'il est entouré de profiteurs et d' enf*****, le jeune homme retombe (la plupart du temps) sur ses pieds. Par moment, on ressent une violente envie de le secouer: qu'il se défende, qu'il se venge nom d'un chien! Au lieu de quoi, il garde le sourire... C'est crispant.

La plume de Jasper Fforde est toujours aussi fluide, et pétillante. Les jeux de mots passent la barrière de la langue sans difficulté,ce qui n'est ni courant ni évident en littérature. J'aurai tendance à qualifier ce roman de dystopie, sachant que l'auteur parle du Truc-qui-s'est-passé et des précédents, ces éléments confirment la définition du genre.

La fin du roman - et l'ouverture sur la suite des aventures d'Edward Rousseau - est tout simplement bluffante. Jasper Fforde, malgré l'aspect loufoque et barré de son univers, mène sa barque où il le désire. Le lecteur se rend alors compte qu'il vient de lire un roman dans lequel l'auteur fait une critique acerbe de la société, à travers une réflexion plutôt poussée.

          En bref.

Même s'il faut un peu s'accrocher pour entrer dans cet univers totalement loufoque, ça vaut le coup. Et j'ai hâte de lire la suite pour voir où Jasper Fforde va nous emmené. J'aurai tendance à penser que cette série est un brin plus mature et plus réfléchie que celle de Thursday Next.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur le livre.

          D'autres avis.

livraddictlogo  babelio  Booknode  goodreads

ABC 2012

63977422_p

Publicité
Publicité
Commentaires
F
Je n'ai jamais lu Jennifer Strange, mais Thursday j'adore.<br /> <br /> Il me reste deux ou trois tomes à découvrir.<br /> <br /> J'attends la suite de cette série avec beaucoup de curiosité. ^^
Répondre
A
Héhé, oui c'est un sacré écrivain que ce coco-là :) J'ai beaucoup aimé l'univers développé et les personnages - un peu bras cassés. Thursday Next, j'ai lu deux fois le premier tome mais n'ai pas poursuivi (sans raison) et j'ai bien aimé Jennifer Strange.
Répondre
-
Je viens de le finir, j'ai bien apprécié ce côté loufoque mais sensé, ce monde bien construit...maintenant que l'on a pris nos marques on a hâte d'en apprendre plus ! <br /> <br /> Avec Thursday Next, je n'ai lu que L'affaire Jane Eyre, très bien quand on aime le-dit roman, la littérature, et l'esprit déjanté de l'auteur :) c'est vrai que c'est un autre genre, incomparable...pour vraiment les rapprocher il faudrait que je lise les autres...mais c'est au programme ! <br /> <br /> J'aime bien la présentation de ton blog :)
Répondre
F
Ah oui quand même ! C'est pourtant la première fois que j'en entends parler !
Répondre
L
@ Frankie:<br /> <br /> Je crois que ça fait presque 1 an.
Répondre
Publicité
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
Visiteurs
Depuis la création 241 227
Publicité