76

BOWEN Rhys - « Son espionne royale et la reine de coeur »

396 pages.

Éditions Robert Laffont - Collection La bête noire (2021).

« Une nouvelle mission pour Lady Georgie : démasquer un voleur de bijoux ! Entre Downton Abbey et Miss Marple, une série d’enquêtes royales so British. Hollywood, Los Angeles, 1934. La mère de Lady Georgie, Claire, actrice glamour et très mariée, veut se débarrasser de son époux et convoler avec un riche homme d’affaires. Direction le Nevada, pour un divorce rapide et discret. Georgie l’accompagne lors de sa traversée de l’Atlantique. Mais la croisière ne va pas s’amuser bien longtemps… Témoin d’un accident mortel à bord du paquebot, Georgie est suspectée par la police. Pour couronner le tout, un voleur de bijoux sévit sur le navire, dévalisant aristocrates anglais et starlettes de cinéma. Georgie est déterminée à le démasquer au plus vite, au risque de passer par-dessus bord. »    

 

INCIPIT - « J'étais assise dans une chaise longue, sous un marronnier à la belle ramure qui ombrageait une pelouse impeccable. » 

Chouette une nouvelle aventure des Lady Victoria Georgiana de Rannoch. Les tomes s'assemblent mais ne se ressemblent pas depuis « Son espionne royale mène l'enquête » à « L'héritier australien », en passant par mon préféré : « Son espionne royale et les douze crimes de Noël ». Cette fois-ci, Georgiana se rend au pays des cow-boys et de Hollywood. 

De nouveau en compagnie de sa mère, Lady de Rannoch traverse l'océan. En effet, Claire a décidé d'officialiser son divorce d'avec son mari américain actuel pour officialiser son union avec son amant allemand actuel. Pour cela elle doit se rendre à Reno pour un divorce express. Mais sur le paquebot qui les conduit en Amérique, les deux femmes rencontrent Stella Brightwell et Cy Goldman. Ce dernier invite la star a participé à son projet de film. Mais les choses ne vont finalement pas se dérouler comme prévu et bientôt la mort frappe, mêlant une nouvelle fois Georgie à une enquête.

Malgré les voynges et les enquêtes auxquelles est mêlée Lady de Rannoch, le lecteur retrouve toujours avec plaisir les personnages de cette série. Dans ce tome-ci, la mère de Georgiana endosse un peu plus son rôle en s'impliquant davantage dans la vie de sa fille. Même si elle reste une femme superficielle, sa carapace se fissure un peu et cela change agréablement le lecteur. Un autre personnage qui s'installe un peu plus dans la vie de la jeune femme, et ça pour son plus grand bonheur, est le séduisant Darcy...

L'enquête en elle-même prend son temps, car le crime n'arrive que vers la fin de la première moitié du roman. Elle arrive sans prévenir et surprend le lecteur. De plus le lieu où la mort frappe est légèrement angoissant, ce qui rajoute encore un peu de suspense à l'intrigue. Les différents personnages ont eu le temps de prendre leurs marques. Au fil des pages, l'énigme se révèle un peu plus complexe que prévu, même si Georgie ne semble pas fournir de gros efforts pour la résoudre. 

 

 étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et  toute l'équipe de la Collection La bête noire de leur confiance. J'aime particulièrement cette série, qui se renouvèle à chaque nouvelle enquête. Rhys Bowen parvient à nous surprendre à chaque fois, pas forcément par l'identité du criminel, mais par un événement ou un personnage qui surgit dans la vie de Lady de Rannoch. Hâte de découvrir le prochain tome du coup. ^^

 

 

EXCIPIT - « A vrai dire, si, je mourrais moi aussi d'impatience. »

 

 

La bête noire

 

Signature