42

SHUSTERMAN Neal - « Éclats d'étoile »

312 pages.

Éditions Robert Laffont - R (2021).

« 3 filles, 3 garçons, 1 étoile maléfique. Dillon possède le terrifiant pouvoir de déclencher des vagues de destruction avec une simple pensée. Deanna, elle, ressent une peur si dévorante qu’elle en est devenue une sorte de trou noir, aspirant tout ce qui la terrorise. Lorsque l’éclat d’une supernova illumine le ciel nocturne, Dillon et Deanna ont une révélation : ils sont six à être accablés de pouvoirs monstrueux qui leur rongent l’âme autant que le corps. Et ce n’est qu’ensemble qu’ils auront une chance de vaincre ces forces mystérieuses. Le premier tome d’une saga fantastique par l’auteur de la trilogie best-seller La Faucheuse, Grand prix de l’imaginaire. »

 

INCIPIT« Un fracas retentissant. »

 

Neal Shusterman est un auteur dont j'ai beaucoup aimé la trilogie  « La faucheuse ». Cette saga originale et captivante a placé la barre assez haut. Il a écrit également d'autres romans YA comme « Dry » ou encore « Le goût amer de l'abîme ».  

Ils sont six adolescents avec des troubles très particuliers qui les isolent du monde. L'un a un appétit incontrôlable, une autre grossit presque à vue d'oeil, tandis qu'un autre malgré son statu d'adolescent, rétrécit. Et ainsi de suite. Tous essayent tant bien que mal de survivre dans leur corps, jusqu'au jour où la lumière d'une supernova va tout chambouler. Le groupe d'adolescents va être attiré vers le point de chute de la météorite, et des souvenirs vont leur revenir en mémoire. 

Le lecteur a un peu de mal à entrer dans l'histoire, hormis que l'intrigue soit longue à se lancer, il s'embrouille un peu avec tous ces personnages. Bien sûr, Neal Shusterman doit mettre en place son univers, mais l'ensemble n'est pas aussi fluide qu'avec « La faucheuse ». Même si le postulat de départ est très intriguant avec cette idée de supers pouvoirs - ou plutôt de handicaps assez étranges et incontrôlables, le lecteur patauge un peu.

Malgré une mise en place un peu difficile, le roman est plutôt court, et le rythme est toujours soutenu. Il permet au lecteur de rester intéressé par la trame du roman et les questions qu'il soulève, notamment concernant Dillon et son appétit dévastateur. Il faut dire que les « pouvoirs » de ces jeunes sont assez répugnants dirons-nous. Dans ce premier opus, le lecteur ne comprend pas trop où le mène cette histoire, aussi bien à court qu'à long terme.

 

étoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance. Ce premier tome ne m'a pas attiré tant que ça. La mise en place est un peu laborieuse, même si la plume de Neal Shusterman reste fluide. Heureusement d'ailleurs. Les capacités de cette bande de jeunes héros sont assez attypiques et l'on se demande où tout cela va nous mener. Curieuse de lire la suite pour me faire une opinion plus définie sur cette série. 

 EXCIPIT - « Il prit l'enfant par la main et, ensemble, ils marchèrent vers le barrage bloquant la ville anéantie. »

 

R

 

Signature