20

ANDREA Camille - « Le sourire contagieux des croissants au beurre »

384 pages.

Editions Plon (2021).

« Le bonheur c’est comme la pâtisserie, rien ne sert d’avoir les ingrédients si on n’a pas la recette…
A quarante-quatre ans, le Chef français Pierre Boulanger a tout pour être heureux. Il possède le plus grand empire de pâtisseries surgelées des Etats-Unis, il est l’ami des stars, les plus belles femmes du monde croquent à pleines dents dans ses fameux croissants, et il a épousé une brillante avocate reconnue par le gratin new-yorkais qui lui a donné un adorable petit garçon. Jusqu’au jour où un vendeur ambulant lui propose un gobelet de café à un million de dollars. Un million de dollars, pas pour un simple café, bien sûr. Un million de dollars pour le meilleur café du monde, le café qui va changer sa vie… Cette rencontre magique avec un vieux vendeur de hot-dogs ambulant ébranlera à jamais les certitudes de Pierre Boulanger quant au pouvoir, à l’amour, et à la vie. Une intrigue pâtissière et spirituelle menée à tambour battant entre les Etats-Unis, le Groenland et le Pérou à la recherche d’un café miraculeux qui rend les gens heureux dans lequel l’auteur a mis toute sa belle expérience de vie. »

 

 

INCIPIT -  « - Un million de dollars ? »

 

 

Cette couverture pimpante vous met en joie. En la regardant, on se dit tout de suite que l'on va passé un bon moment avec ce roman feel-good très gourmand. Attention, ce roman peut donné faim, si vous êtes à jeun et que vous le lisez de bon matin. 

Pierre est à la tête d'une affaire qui marche, et plutôt bien même. Il est à la tête d'un empire de patisseries surgelées. Tout va pour le mieux dans sa vie, aussi bien personnelle que professionnelle. Jusqu'au jour de cette rencontre magique, où un vieux marchand ambulant lui propose qui lui propose de boire le café du bonheur. Pierre d'abord amusé, est de plus en plus intrigué, et progressivement l'idée implantée dans son cerveau commence à faire son chemin. Mais est-il vraiment, absolument heureux ? 

Sous le pseudonyme de Camilla Andréa se cache la plume d'une personnalité de la littérature française, bien connue du public. Les Éditons Plon n'en disent - savent ? - pas plus. Mystère. Mais en refermant le livre, le lecteur n'est sait pas vraiment plus sur cet auteur mystérieux. Par contre, il sait qu'il vient de passer un moment plutôt agréable à travers cette histoire entrelacée de développement personnel.

Les personnages sont sympathiques, particulièrement ce marchant ambulant qui n'a l'air de rien, mais qui en bon génie de conte de fées ou de l'enfer, met entre les mains de Pierre un breuvage qui n'est pas sans conséquence pour sa vie. Mais pourquoi pas, s'il passe à côté d'un élément essentiel comme le vrai bonheur ? La psychologie de Pierre est bien travaillée, et le lecteur peut suivre son évolution et sa remise en question progressive. Un peu comme le superbe roman de Charles Dickens « Un conte de Noël », même si Pierre a l'air beaucoup moins grippe-sous que l'ami Scrooge.

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Je remercie les Éditions Plon de leur confiance. Dès la couverture, ce roman promet au lecteur un moment agréable, et plein de bienveillance. Les addicts de développement personnel seront servis avec cette lecture pleine d'espoir qui donne envie de voir, pour un instant au moins, la vie autrement, à travers les yuex de ce vieux marchand ambulant. Une lecture feel-good. 

 

 

EXCIPIT -  « Mais moi, ai-je changé celle de quelqu'un ? Peut-être la vôtre... »

 

 

 Plon

 

Signature