Gabaldon

GABALDON Diane - "Le chardon et le tartan".

857 pages.

Éditions J'ai lu (2016).

« Ancienne infirmière de l'armée britannique, Claire Beauchamp-Randall passe des vacances tranquilles en Ecosse où elle s'efforce d'oublier les horreurs de la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d'une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d'un menhir. Elle s'en approche et c'est alors que l'incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743.»

 

INCIPIT: "A première vue, ce petit coin tranquille des highlands ne se prêtait guère aux disparitions." 

 

Une lecture, il faut la sentir. Il y a toujours un moment propice pour se plonger dans un roman. Depuis des mois une certaine personne me poussait à découvrir cette série. C'est chose faite. le déclic s'est produit lors de ma lecture du quatrième tome de "Son espionne royale", qui se déroulait en Ecosse. Et je n'ai pas eu envie de quitter ce pays au folklore si particulier. 

Claire est revenue en Ecosse avec son mari Franck, sur les lieux de leur mariage. A la sortie de la seconde guerre mondiale, le couple souhaite souffler et se retrouver après ces événements traumatisants. Cette escapade est la bienvenue. Hors, en se promenant aux alentours d'un cercle de pierres, la jeune femme se retrouve projetée au XVIIIème siècle, au coeur des clans écossais. 

L'histoire est dense. Le folklore écossais est captivant, de même que les hommes en quilt, même s'ils ne font pas preuve de la plus grande hygiène. Beurk! Le couple formé par Claire et Jamie - dont je n'ai pas réussi à m'habituer au prénom - est passionnel, même si Monsieur a une forte propension à se faire taper dessus un peu trop régulièrement. Mais il faut bien que Claire le soigne, en bonne infirmière. Pardon guérisseuse. Le rôle tenu par le méchant, est impressionnant de sournoiserie et de vice. Tout est bon, pour lui, pour arriver à ses fins. Son lien familial avec un autre personnage du roman est plus que troublant. 

Alors que le lecteur pourrait pensé que c'est une série un peu facile, il n'en est rien. En plus de l'aspect historique du récit que l'autrice rend passionnant, il y a d'autres domaines de Diane Gabaldon prend soin de développer comme l'herboristerie, la sorcellerie, la position de la femme dans la société, les rituels folkloriques écossais,etc. Claire est le moteur de ce récit. C'est une héroïne courageuse, qui a la tête sur les épaules et beaucoup plus de sang froid que le pauvre lecteur. Mais il faut dire qu'elle sort des horreurs de la guerre auxquelles elle a survécu. Elle apprendra quand même beaucoup de choses de cette expérience dans les temps passés. Un personnages reste intriguant, est la clé de ce voyage dans le temps: Geillis Duncan.

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Même si j'ai été agréablement surprise par ce premier tome, qui est dense et rythmé, ce n'est pas un coup de coeur non plus. Deux tomes m'attendent encore dans ma PAL. Je pourrais alors me faire une idée plus précise sur cette série qui compte 10 tomes. Une lecture à poursuivre.

 

EXCIPIT - "Et le monde s'ouvrit tout autour de nous, riche de promesses."

 

Signature