11

COLLECTIF - "Coltan song"

302 pages

Éditions Nathan (2020).

« Marie, 18 ans, vient de perdre sa mère journaliste dans un accident de la route. En triant ses affaires, elle comprend qu'Irène s'intéressait aux conditions de fabrication d'un smartphone dernière génération et à un mystérieux individu lié à cette entreprise. Et si la mort de sa mère n'était pas accidentelle ?
Avec l'aide de Léo, un jeune hackeur, et de sa marraine, reporter italienne, Marie reprend l'enquête et remonte la piste d'un trafic de minerais rares en Afrique. Elle apprend que son père a été assassiné avant sa naissance en Sierra Leone. Marie veut révéler au grand jour ce trafic et le nom des meurtriers de ses parents. Mais les voix de deux adolescents et d'une journaliste peuvent-elles faire le poids contre une entreprise internationale ?
»

 

"A plat ventre dans la poussière, Irène tremble de tous ses membres"Incipit 

 

Collectif Black Bone est une tétralogie de romans engagés, qui réunit une éditrice free-lance Marie Mazas, une journaliste Maylis Jean-Préau et deux auteurs Emmanuelle Urien et Manu Causse. Ce collectif s'est réunit pour mettre en mots des aventures aux enjeux économiques et politiques captivants, et abordant des thèmes d'actualité.

Irène Forget, la mère de Marie vient de mourir dans un tragique accident. La jeune fille, éplorée, découvre en triant ses affaires, qu'Irène, en bonne journaliste, enquêtait sur un sujet brûlant. De fil en aiguille, elle va entrer en contact avec un jeune hacktiviste qui semble en savoir beaucoup sur toute cette histoire, et qui semble penser que la mort de sa mère n'est pas si accidentelle que ça. Aidés d'Andréa, la marraine de Marie, journaliste elle aussi, ils vont tentés de faire éclater la vérité. Mais ce n'est pas chose aisée d'être un lanceur d'alerte.

Cette écriture a quatre mains est dense. Il doit être difficile de s'organiser entre les informations à intégrer, les idées des uns et des autres, la trame à suivre, le suspense à maintenir... Chapeau bas pour ce roman, qui ne s'en ressent absolument pas. Il est bien construit et rythmé. Entre Afrique et Aveyron, le récit alterne entre enquête policière, chronique historique et thriller. Les incursions en Afrique sont plutôt violentes d'ailleurs, mais probablement tout à fait réalistes. Ce côté investigations est anxiogène pour le lecteur qui frémit plus d'une fois au fil des pages.

D'une écriture fluide, le collectif d'auteurs aborde des sujets sensibles de la société actuelle. La trame aborde sur un fond d'écologie, une enquête journalistique maîtrisée et palpitante en Afrique noire. L'aspect documentaire est très présent et prend parfois le pas sur les personnages, sans pour autant être indigeste. L'ensemble est haletant et se déroule très vite.

étoileétoileétoileétoileétoile

 

Excipit. "Dans les collines du Nord-Kivu, l'une des régions les plus riches du monde en métaux rares et en forêts, c'est une journée comme une autre pour Patrice et son frère."

 

Un premier roman dense, dans lequel le lecteur doit être bien accroché car les informations données sont abondantes. Les allers-retours temporels et géographiques pourraient déstabiliser le lecteur, mais il n'en est rien et cela donne d'autant plus de rythme et de tension au récit. Cette tétralogie est prometteuse.  Et je suis curieuse de découvrir le sujet abordé dans le prochain tome. 

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature