CHristie

CHRISTIE Agatha - "La fête du potiron".

252 pages.

Éditions Librairie des Champs Elysées (1977).

« Le 31 octobre, les sorcières s'envolent sur leur manche à balai : c'est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les "plus de onze ans". Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. "Savez-vous que j'ai eu l'occasion d'assister à un vrai meurtre ?" se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu'inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C'est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu'on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.»

INCIPIT: "Mrs Ariadne Olivier avait offert d'accompagner son amie Judith Butler, chez laquelle elle passait quelques jours, pour préparer une fête enfantine qui devait se dérouler dans la soirée" 

6 - Bon moment de lecture

Une lecture tout à fait dans l'ambiance d'Halloween que j'avais lu pour l'occasion, grâce aux Éditions Livre de Poche. Avec le hashtag #jelisagathachristie, le challenge consiste à lire un titre par mois de juillet en décembre. Voici les différentes lectures proposées: "Les vacances d'Hercule Poirot", "Meurtre en Mésopotamie" et le génial "Le crime de l'Orient Express", "Cinq petits cochons", "Le bal de la victoire" et "Meurtre au champagne". N'ayant pas "Meurtre en Mésopotamie" dans ma PAL, je ne l'ai pas lu.

Mrs Ariadne Olivier passe quelques jours chez son amie Mrs Butler, et assiste avec elle a une fête organisée à l'occasion d'Halloween pour les enfants. Lors de la préparation des festivités, elle rencontre les habitants, grands comme petits, venus aidés aux préparatifs. Une fillette se fait particulièrement remarquée en annonçant à la cantonade avoir assister à un meurtre. Menteuse devant l'Eternel, personne ne la prend au sérieux, jusqu'au moment où tout le monde est rentré chez lui, et que le corps de la fillette est retrouvé, noyé, dans la bibliothèque. Émue, et se sentant impliquée, la romancière contacte son ami Hercule Poirot pour qu'il vienne éclaircir toute cette affaire sordide. 

Petite précision, quand on est un grand lecteur, au fur et à mesure du temps on acquière de petites manies et c'est encore plus vrai lorsque l'on apprécie beaucoup un auteur pour lequel on décide de créer une collection de romans. Ce qui est mon cas pour Agatha Christie, que je traque uniquement en Éditions Champs-Elysées, collection du Masque. Hors, l'autrice étant anglaise, les romans et autres nouvelles n'ont pas forcément été traduits à la même période c'est ainsi que pour certains livres le titre a été modifié - ce qui est le cas pour ce roman "La fête du potiron" qui existe également sous le titre "Le crime d'Halloween". Le pire concerne les recueil de nouvelles qui ne contiennent pas forcément les mêmes récits que dans les versions anglaises, et on se retrouve a recherché telle nouvelle ou tel roman... Mais j'en reparlerai pour "Le bal de la victoire". Quelle lubie, franchement! J'adore. ^^

Les meurtres ou même les romans policiers mettant en scène des enfants ne sont pas courant chez la reine du crime. Mis a part le célèbre "Crime de l'Orient-Express" je ne connais qu'une seule autre enquête  - pour le moment ^^ - c'est "La maison biscornue". J'ai dégusté à petite dose journalière ce roman, qui encore une fois mène le lecteur par le bout du nez, mais chose étrange, cette fois-ci ce sont les morts qui sont nombreuses et suspectes. Et même si l'humble lecteur semble un peu perdu, ce n'est pas le cas des petites cellules grises d'Hercule Poirot qui vont s'avouer vaincues. Par contre ses pieds ne sont pas ravis de ces marches à travers la campagne... L'élégance légendaire du petit détective ne s'arrêtent pas aux rues pavées de Londres... ^^

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Comme d'habitude, cette lecture est encore une fois un plaisir. Faire travailler ses méninges en compagnie du grand Hercule Poirot et se faire manipuler sciemment par Agatha Christie est toujours aussi agréable, dans cette ambiance surannée qu'elle sait si bien créer. Une lecture tout à fait de saison, car les potirons sont partout à la maison. ^^ Hâte de relire les "Cinq petits cochons" qui attend sagement sur ma table de nuit. 

 

Signature