12

 

SANTINI Bertrand et GATIGNOL Bertrand - "Comment j'ai raté ma vie".

8 ans.

40 pages.

Editions Grasset Jeunesse (2019).

«Quand j’étais petit, j’habitais un immense château, caché au cœur d’une forêt magique, où tous les jours il faisait beau. Mais un jour, j'ai grandi...
Un petit bijou d'ironie qui repose sur le rapport texte/image, et interroge sur le regard que l'on a sur sa vie, et nos façons de vivre... Intense, interpellant, drôle et grinçant, cet album interroge chacun de nous, petits ou grands : qu'est-ce que réussir sa vie ? Est-ce devenir riche, se conformer au regard des autres, ou garder intact l'émerveillement et les trésors qui nous ont construits ? Le bonheur passe-t-il par les richesses matérielles, ou celles que nous conservons au fond de notre cœur ? Pour tous ! À partager sans modération !
»

12

Bertrand Santini, c'est "Hugo de la nuit" ou encore le très bon "Miss Pook et les enfants de la lune" dont j'attends avec impatience la suite. C'est avec un grand plaisir que je retrouve sa plume toujours aussi incisive, dans un format tout différent. Curieuse!

Une illustration. Une phrase. Chacune répond à l'autre, mais plusieurs niveaux de lecture sont possibles. Abordant des valeurs essentielles de la vie, Bertrand Santini et Bertrand Gatignol, dans un style épuré et très minimaliste, ont su capté l'essentiel et le retranscrire de façon très sarcastique et en même temps poétique; raillant au passage notre société capitaliste à souhait. 

Au fil des pages, un seul élément apporte une touche de couleur dans cet ensemble monochrome: le doudou que ce petit garçon, qui semble chétif et malheureux, traîne partout avec lui. Jusqu'à ce qu'un jour il grandisse. Ce parallèle entre le monde de l'enfance et l'âge adulte, est traité à travers le diaporama plus qu'amer de la vie d'un homme. A-t-il réussi sa vie? Est-il heureux? A-t-il été comblé enfant?

Emprunt d'un doux cynisme, cet album s'adresse en premier lieu aux enfants émerveillés. Mais il risque de déplaire aux adultes à l'oeil critique, mais parlera à coup sûr à l'enfance de tous les autres. D'un format compact, les illustrations monochromes de Bertrand Gatignol accompagnent parfaitement les mots de Bertrand Santini. Parfaitement... Les deux auteurs jouant avec plaisir entre signifiant et signifié, s'amusent de l'intrprétation du lecteur, et de la place que son imagination d'enfant occupe  encore dans sa façon de regarder le monde. Chaque mot, chaque phrase, chaque dessin est connoté.

 

11


Chacun lira - et relira, car c'est un livre qui s'observe et dans lequel il faut plonger à la pêche aux souvenirs d'enfance - cet album avec son niveau d'interprétation et ses codes sociaux. Dans un esprit à la Sempé et très noir, il en rebutera certains qui grinceront des dents, mais en enchantera une foule d'autres, car il pose un regard acéré sur notre société et ses valeurs. Un sourire au coin des lèvres, ce petit album est finalement plein de tendresse et de nostalgie. 

Je remercie les Éditions Grasset Jeunesse de leur confiance et leurs choix judicieux.

grassetjeunesse

Signature