3

OH Ellen - "Les dévoreurs d'âmes".

256 pages.

Éditions Nathan (2019).

« La série qui hantera vos nuits… Harper, sa famille et sa meilleure amie Dayo partent pour Halloween sur une île des Caraïbes. L'apprentie chasseuse d'esprit sent dès son arrivée que l'île est hantée par des créatures très différentes de ce qu'elle a pu rencontrer jusqu'à ce jour. Avec ses pouvoirs de plus en plus puissants, elle tente de comprendre de quoi les fantômes du coin ont peur… et d'où viennent les traces de morsure sur le cou des enfants. Grâce à sa grand-mère, Harper réalise que des dévoreurs d'âmes sont prisonniers de l'île. Ces créatures se nourrissent des âmes des fantômes mais aussi de celles des vivants… Pour se libérer, ils vont procéder, le soir d'Halloween, à de nombreux sacrifices humains. Á charge d'Harper et de ses amis de les arrêter !»
INCIPIT: "Le petit cimetière de l'église Notre-Dame-de-la-Miséricorde était le dernier endroit où quelqu'un de normal aurait envie de s'attarder à la nuit tombée."

11

La lecture du premier tome de "Esprits maléfiques" a marqué mon petit esprit pétochard pendant quelques lunes. Surtout quand il s'agit de maison hantée et autres manifestations et bruits angoissants. Cette suite promet donc quelques sursauts en perspective à la pauvre lectrice que je suis.

Harper a rencontré sa grand-mère, qui est une chamane aguerrie, et est devenue par la même occasion une chasseuse d'esprits, enfin une apprentie chasseuse bien sûr. Alors quand elle s'envole, accompagnée de sa famille et de sa meilleure amie, Dayo, pour les Caraïbes; elle ne se doute pas que sa mission ne fait que commencer. Dès leur arrivée sur l'île, la jeune fille se sent oppressée et observer. Mais les dévoreurs d'âmes sont plus dangereux qu'il n'y paraît...

Le premier tome a plus d'emblée au lecteur, surprit par un contexte aussi fantastique et angoissant; mais aussi par la plume habile d'Ellen Oh, qui manipule l'angoisse avec brio, malgré la jeunesse de son public. Ce second opus commence lentement car l'autrice rappelle un peu ce qui s'est passé dans "La maison des possédés", ce qui est bénéfique à tout le monde, aussi bien ceux qui ont lu le premier tome il y a déjà un temps certain, mais également pour ceux qui découvrent la série. Même si cela reste compréhensible, il est préférable de lire les deux romans pour plus de tension. ^^

Ce second tome, même s'il n'a pas l'attrait de la nouveauté propose une intrigue bien construite, et des moments un brin terrifiant pour les âmes sensibles. Le combo entre la mythologie des Caraïbes et l'époque d'Halloween est très réussi, et met à son paroxysme les conditions pour que les démons s'en donnent à coeur joie, et c'est le cas! Le lecteur tremble pour Harper et sa famille, mais la jeune fille fait preuve d'observation et de présence d'esprit, même si ses visions font froid dans le dos. 

11

Ce second tome des "Esprits maléfiques" clôt cette série qui procure un plaisir angoissant au lecteur. Mon petit coeur en palpite encore. L'originalité de ce genre littéraire pour un lectorat aussi jeune fonctionne plutôt bien c'est pourquoi, il est dommage qu'Ellen Oh s'arrête en si bon chemin. A bon entendeur...!

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

image001

 

Signature