22

GUAY DE BELLISSEN Héloïse - "Parce que les tatouages sont notre histoire".

176 pages.

Éditions Robert Laffont (2019).

«Ici seront racontées les histoires vraies de tatoués qui ne se connaissent pas et ne se connaîtront jamais et qui pourtant ont accompli le même voyage, la même odyssée. Un passage entre ce qu'on ne sera plus et ce que l'on devient. Et dans ce genre d'acte, il y a toujours du vivant et du mort, le présent et le passé. Toutes les histoires sont vraies, tous les personnages ont existé et existent. Ils se font tous écho, réveillent leurs tatouages ensemble. C'est un livre qui ne ment pas car il rend hommage au relief de la chair et convoque nos ressources dormantes.»

INCIPIT: "Le corps, un livre non écrit mais qui ne demande que ça." 

6 - Bon moment de lecture

Il est très rare que des témoignages soient chroniqués sur Just One More Page, parce que d'une part ce n'est plus une fiction mais une confrontation à la réalité et d'autres cette histoire vraie doit me parler d'une façon ou d'une autre. Avoir un lien plus ou moins direct. "Parce que les tatouages sont notre histoire" n'est pas un roman mais un recueil de témoignages de personnes tatouées qui expliquent leur démarche. Mais ce livre est bien plus que ça.

Au fil des pages, le lecteur va découvrir que le tatoueur peut être aussi un confesseur. Les témoignages de tatoués reflètent une décision importante de leur vie, gravée de façon ostentatoire ou invisible; sur la peau. Tellement de raisons peuvent pousser quelqu'un à se faire encrer; la perte d'un être cher, un amour éternel, une envie de liberté, une cicatrice à dissimuler, une conviction à afficher, et bien d'autres encore. Chaque chapitre de ce recueil offre l'histoire d'un tatoué, certains ordinaires d'autres historiques comme celle d'Olive Oatman la femme au tatouage bleu - celle de la couverture, qui fut kidnappée enfant, tenue en esclavage puis échangée contre des chevaux et enfin rendue à la vie civile, mais marquée à jamais. 

Ce livre est à part. De part son sujet et tout ce que cela signifie, mais également par la plume fluide et touchante qui sert ces histoires si particulières pour certaines, si tristement banales ou heureuses pour d'autres. Chaque chapitre, donc, est introduit par un verbe comme aimer; s'éléctrifier, changer, grandir, se morceler, couper... Dessous se trouve un nom suivit d'un texte en italique dans lesquelles Héloïse Guay de Bellissen - la fille-livre - partage ses propres expériences et réflexions concernant le tatouage spécifiquement et la vie en général. Ensuite vient le récit du tatouage à proprement parlé. 

Ces histoires de tatouages sont touchantes, personnelles et en même temps universelle. L'autrice laisse transparaître avec sensibilité les émotions impactées par cet acte qui maintenant semble être un acte à la mode presque anodin mais qui dissimule en fait beaucoup de (re)sentiments face à la vie. Le lecteur se sent proche du narrateur et sans le juger tente de le comprendre. Mais l'élément qui rend cet ensemble si équilibré est que l'autrice fait parler la peau, ce corps qui souffre, ce petit bout d'histoire personnelle.

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

Un recueil hors-norme qui parle, à travers un sujet si spécifique, de la vie, de cette humanité qui nous caractérise si entièrement, et qui se reflète par tous les pores de notre peau. Héloïse Guay de Bellissen, d'une plume touchante, parle du tatouage à travers le récit de tatoués, pour des tatoués mais également pour les non-tatoués. Une expérience qui restera gravée.

Je remercie les Éditions Robert Laffont de leur confiance.

              Robert Laffont              

Signature