17  17

DE PINS Arthur - "Gretchen".

48 pages.

Éditions Dupuis (2010).

« Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attractions Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...»

DE PINS Arthur - "La fille del'air".

48 pages.

Éditions Dupuis (2018).

« Le parc Zombillénium ne s'est jamais aussi bien porté : sa cote de popularité atteint des sommets suite aux réformes démoniaques opérées par Behemoth, qui décide alors de jouer sa propriété au cours d'une compétition bien spéciale... Un sabbat de sorcières ! Gretchen, Aurélien et Von Bloodt ont quant à eux monté un réseau d'évasion clandestin afin d'offrir aux damnés la chance d'une reconversion, loin des neuf cercles de l'Enfer. Des opérations périlleuses, sous le manteau, qui ne font pas du tout les affaires des dirigeants. Déterminés à y mettre un grand coup de balai, ils s'offrent les services d'une redoutable enchanteresse qui donnera du fil à retordre à sa rivale attitrée : Gretchen. Sous terre comme dans les airs, le combat promet d'être épique !»

6 - Bon moment de lecture

 

Depuis 2013, Rakuten met la bande-dessinée à l'honneur à travers l'opération "La BD fait son festival". J'y ai participé déjà, il y a quelques années. Le principe est simple, en échange de la lecture d'une BD, le bloggeur doit écrire un avis sur l'album et lui attribuer une note. L'ensemble des votes permettra délire la meilleure bande-dessinée de 2019.

Zombillénium est une bande-dessinée qui me fait de l'oeil depuis quelques temps déjà, mais que je n'ai malheureusement pas eu le temps de lire, alors quand j'ai découvert le quatrième tome de la série, tout beau tout chaud dans ma boîte aux lettres, ni une ni deux j'ai essayé de récupérer à la bibliothèque les opus précédents afin de remettre les pendules à l'heure. Surtout que j'ai lu plusieurs avis de lecteurs qui disaient regretter de ne pas avoir relu les autres avant celle-ci. Il faut quand même préciser que le tome précédent "Control freaks" date de 2013...  Au final je n'ai mis la main que sur le premier tome "Gretchen" qui plonge déjà le lecteur dans un univers totalement déjanté et peuplé de vampires, zombies, squelettes, momies, loups-garous, sorcières et autres sortes de monstres en goguette de toute sorte. 

Dans ce premier tome, Aton, la momie en a marre de vendre des barbes à papa et à décidé de prendre la route pour visiter le Caire. Mais il n'a pas fait trois pas dans cette région française et désoeuvrée qu'il est rattrapé par une berline conduite par le directeur du parc de Zombillénium - et accessoirement vampire - accompagné par Sirius le squelette. Les deux acolytes finissent par se disputer et c'est comme ça que Francis Van Bloodt renverse un piéton. Pour le garder en vie, il le mord. Ainsi Aurélien se retrouve-t-il vendeur de barbes à papa à plein temps...

Le lecteur se doute bien qu'il s'est passé une foule choses pour les personnages entre ces deux tomes, mais la compréhension de la trame est tout à fait abordable. Le parc Zombillénium va bien, tellement d'ailleurs que le terrible Behemoth a décidé de le jouer lors d'une grand compétition qui aura lieu pour le sabbat des sorcières. En parallèle Francis, Gretchen et Aurélien ont monté un réseau clandestin pour libérer les damnés de cet enfer, sans vacance. C'est alors qu'arrive une enchanteresse très puissante venue de Lousiane et qui va donner du fil à retordre à Gretchen. Sans parler de la police qui s'en mèle...

Ces tomes offrent de la matière à l'imagination du lecteur. Le postulat de départ est captivant, et le graphisme élégant et très réussi. Arthur de Pins propose une série vraiment intéressante et soignée, dont les amateurs ont attendu la suite pendant cinq ans - rien que ça! Alors c'est normal que l'on est l'impression que tout se passe très - trop? - vite. Cette chasseuse de monstres, à l'esthétique très travaillée, est un très bon propulseur d'intrigue, et elle fait une entrée plutôt remarquée dans l'univers de Zombillénium. Quand on aime, on en voudrait toujours plus.  

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Arthur de Pins dépeint la lutte des classes dans un contexte totalement atypique et c'est plus que réussi. Entre un humour grinçant et un graphisme soigné, ce tome est plutôt réussi, même si je ne pourrai vraiment me prononcer que lorsque j'aurai lu l'ensemble de la série. Entre action et rebondissement, le rythme du récit est plus que soutenu, alors vu l'événement qui clôture celui-ci, il faut espérer que le prochain tome verra le jour assez rapidement. ^^ 

Je remercie Rakuten de sa confiance.

Rakuten

          

Signature