6

JAUNIN Antoine et QUIROT Romain - "La voix des étoiles".

393 pages.

Éditions Nathan (2017).

« Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales. Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure. Autour d'eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès - jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII. S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques... Une trilogie à l'univers ultra-visuel, poétique et cinématographique, en Miyasaki et Mad Max.»
INCIPIT: "Ouvre les yeux.."

11

Il arrive rarement que je puisse lire deux tomes à la suite - ou presque - l'un de l'autre, mais qu'est-ce que c'est agréable! Les mésaventures du tome précédent, "Le pont des oubliés", sont encore frais lorsque début la suite des aventures de Gary Cook, en route pour les étoiles.

Attention spoiler par rapport au premier tome!! 

Gary a réussi à embarquer sur le vaisseau,le Deucalion III, mais il se retrouve dans un nouveau microcosme dont il va lui falloir assimiler les règles rapidement pour survivre. Toujours à la recherche de sa mère, et ne sachant pas trop où se trouve ses amis, le voyage s'annonce moins paisible que prévu. Les oubliés ont érigé une véritable cité à l'intérieur du vaisseau. Les invisibles le sont toujours autant et les ombres sont de nouveaux éléments à prendre en compte. 

C'est agréable de retrouver Gary Cook, et ses amis, mais ce second tome est un peu plus lent que le premier, qui était un peu plus prenant que celui-ci. La fin du "Pont des oubliés" laissait présager une suite audacieuse. L'univers proposé par Antoine Jaunin et Romain Quirot est toujours aussi intéressant, même s'il a été déplacé au vaisseau Deucalion III. Gary et Dean étant séparés, le lecteur va suivre chacun d'eux dans leurs découvertes et leurs apprentissages, au gré de l'alternance des chapitres. Et Dean se détache un peu du lot...

Les auteurs dans ce second tome, de vol spatial, veulent ménager beaucoup de mystère autour des pérégrinations de Gary Cook et de ses amis, mais peut-être laissent-ils planer un peu trop de secret autour de certains éléments, qui n'entravent pas la compréhension générale du récit, mais laissent le lecteur frustré, voire perdu par moment. Concernant les personnages, s'est un plaisir de retrouver Gary et tous ceux que le lecteur avait déjà rencontré, mais d'autres viennent s'ajouter à l'épopée, également prenants. 

 

étoileétoileétoileétoileétoile

Dans ce second tome, Antoine Jaunin et Romain Quirot ont su poursuivre leur récit dans la même veine que le précédent tome, tout en se réinventant avec le nouveau contexte dans lequel évolue le héros. Malgré quelques petits accrocs, "La voix des étoiles" se laisse lire avec aisance, et c'est avec plaisir que le lecteur découvrira le troisième opus de Gary Cook. 

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

image001

 

Signature