6

AYMON Gaël et DURAND Elodie - "Le manoir de la peur"

64 pages.

7 ans.

Éditions Nathan (2018).

« Les aventures d'une bande de copains mixte, de tous les milieux et de toutes les origines. Les jumelles Ysée et Luce ont trouvé le code pour déverrouiller la tablette de leurs parents ! Surexcitées, elles préviennent Oscar, Edvin et Ness qu’ils vont pouvoir regarder tous ensemble (en cachette) Le manoir de la peur, une série d’épouvante. Mais Luce n’est plus trop sûre de vouloir voir cette série… C’est plus sympa de jouer, non ? Les personnages sont à un âge (CE2-CM2), où se posent de grandes questions - ici les films de « grands ».»

12

"Les grandes années" de la collection "Premiers romans", s'oriente vers un lectorat de pré-adolescents, dont les aventures au quotidien, parleront très probablement au jeune lecteur. Une série fraîche et tendre, finalement très addictive. Les deux premiers tomes de la série ont déjà été chroniqués sur Just One More Page: "Le vide grenier" et "Le philtre d'amour".

Les jumelles Ysée et Luce préviennent leur bande d'amis qu'elles ont déverrouillé la tablette de leurs parents et qu'ils vont pouvoir visionner la série d'horreur "Le manoir de la peur". Tous sont enthousiastes et se retrouvent chez les jumelles, mais rapidement, Luce n'est plus très sûre d'avoir envie de regarder cette série de grands. 

Les aventures de cette bande de copains permettront facilement au lecteur de s'identifier. La double première page, sous la formes de scénettes permet au lecteur de se remémorer les personnages et leurs relations. La narratrice Ness, semble avoir du caractère. Cela promet pour les prochains tomes... Il y a également les jumelles Ysée et Luce, et les garçons de la bande Oscar et Edvin.

Le thème proposé par ce tome est vraiment original. Le regard des enfants sur la vie des grands et leur admiration pour tout ce qu'ils font, jusqu'aux choses que ces petits curieux ne devraient pas voir ou savoir. Les attitudes des jumelles dans cet opus renforce cette idée de curiosité, qui peut être dangereuse. Ysée est très attirée par cet univers, par le fait de grandir tandis que sa soeur Luce préfère rester dans l'enfance, ne veut pas aller au collège, ne veut pas parler du métier qu'elle aimerait faire, ne veut pas que la vie change. 

 Ces romans se lisent en autonomie. Le texte est un peu plus long pour prendre de l'assurance, mais les illustrations d'Elodie Durand permettent d'aérer le texte. Elles sont un bon support visuel au récit et l'agrémente agréablement ( jolie allitération, n'est-il pas?). La police d'écriture n'est pas particulièrement grande, mais les chapitres sont assez courts, et l'ensemble est bien structuré. 

 

11

Ce tome est très intéressant de part le sujet qu'il aborde, original et qui parlera très probablement à la plupart des lecteurs qui ont probablement déjà eu envie de braver l'interdit "Tu es trop jeune pour...". Une histoire avec des personnages attachants, une série à suivre.
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Nathan

Signature