13

ARNIER Stéphane - "Le déni du maître-sève".

Ebook.

Editions Bookelis (2016).

«À l’ombre des montagnes enneigées du Nord, au fond d’une vallée baignée d’un lac, pousse un Arbre géant. Entre ses racines escarpées vit le peuple d’Alkü, des hommes et des femmes qui naissent de l’écorce et possèdent le talent de manier les vents. La saison des naissances approche. En tant que Maître-sève, Nikodemus Saule prépare la cueillette des enfants, mais sa bonhomie habituelle est mise à mal : il se fait vieux, n’a pas formé de successeur, et l’un des bourgeons à naître présente un bien curieux symptôme. Tandis qu’on cherche à le destituer, il s’enfonce entre les non-dits, les manigances et les secrets du passé. Et si cette future naissance n’annonçait pas un début, mais une fin ? Le patriarche ne le sait pas encore, mais cet événement marquera le début du Grand Automne…»
INCIPIT"Au coeur d'une forêt géante et singulière, deux compagnons chevauchaient un grand tigre en quête d'un arbre."

6 - Bon moment de lecture

Stéphane Arnier a très bien fait d'auto-éditer ce premier tome, que j'ai découvert grâce à Netgalley, c'est une immersion dans un monde de fantasy totalement hors des sentiers battus, et bien loin des clichés que l'on rencontre habituellement tels nains, elfe et autres trolls des plus immondes. Une vraie plongée dans l'imaginaire. 

Nikodemus Saule, du peuple des Alkayas, se prépare pour la très prochaine cueillette de l'automne. Malgré le respect que chacun lui doit, ainsi qu'à sa femme Maari, en tant que sèvetiers réputés, le couple prend de l'âge et devrait pensé à sa succession. Mais c'est sans compter sur l'orgueil du vieil homme, qui, en dépit de sa sagesse a beaucoup de mal à se retirer du métier. A tout cela viennent s'ajouter des évènements troublants, ainsi l'un des futurs nouveaux-nés présente déjà des facultés impressionnantes, depuis son bourgeon. De grands chamboulements se préparent, et le maître-sève va devoir faire des choix dans l'intérêt du peuple de l'Arbre-Mère. 

L'univers dépeint par l'auteur est particulièrement déroutant car c'est une complète immersion dans un monde complexe et très travaillé. Les personnages, nombreux et aux noms assez particuliers, demandent au lecteur un peu d'effort de mémoire et de compréhension, mais une fois les grandes lignes de cette société acquises, cet univers végétal est tout simplement captivant. Certaines spécificités du mode de vie des Alkayas auraient pu être un peu plus développer mais cela ne gène en rien la compréhension du récit.

Après la découverte de ce peuple et de son mode de vie, Stéphane Arnier entraîne le lecteur dans un récit au rythme bien mené, dans lequel action et information sont bien équilibrées, avec des thématiques fortes comme l'acceptation, la mort, le refus de voir les choses évoluer et changer... La plongée dans cet univers sylvestre est juste captivante, et cela évoque peut-être au lecteur quelqu'unes de ses propres équipées dans les arbres, au moins pour atteindre des cerises inaccessibles. La hiérarchie de cette société est bien pensée, le concept de la cueillette est juste une idée formidable et hors norme qui fait se demander comment est né ce projet. 

L'action et le suspense sont tous les deux présents et rendent le récit plus qu'intéressant - il est conseillé au lecteur d'avoir le second tome à proximité. Nikodémus Saule est un vieil entêté pour qui la société et les sèvetiers ont beaucoup de respect, mais malheureusement pour lui, il va être manipuler et faire les mauvais choix lorsqu'il a le couteau sous la gorge - c'est le cas de le dire... Même si le lecteur a une furieuse envie de lui souffler dessus à plusieurs reprises, le maître sève ne sait plus trop à qui faire confiance, et sa méfiance s'accroît au fil des pages. Ce sont des moments assez dur qu'il supporte, car tout son monde se délite progressivement. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Ce premier roman est une très bonne lecture qui plonge le lecteur dans un univers sylvestre totalement novateur et captivant. Ce premier tome - trois tomes sont déjà parus "Le déni du maître-sève", "La colère d'une mère" et "Le pacte des frères" qui vient de sortir - aurait parfaitement sa place dans une maison d'éditions. Un quatrième et dernier tome est prévu pour l'année prochaine. Très très curieuse de lire la suite qui ne devrait pas attendre longtemps dans ma PAL. ^^
Je remercie à Stéphane Arnier pour sa confiance et son originalité.

 

NetGalley      

 

Signature