Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Just one more page
22 décembre 2017

A. V. Geiger - "Follow me back".

Geiger

GEIGER A. V. - "Follow me back".

358 pages.

Éditions Robert Laffont - R (2017).

« Follow me. Love me. Hate me. #EricThornObsessed. Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu'ils ne se sont jamais rencontrés... Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l'un de ses plus gros followers, @Tessa?Eric. Au lieu de ça, la relation qu'ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu'ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar...»

INCIPIT: "Désolés de vous avoir fait attendre, Monsieur Thorn." 

6 - Bon moment de lecture

 

Il faut bien avouer un apriori pour Wattpad, en voyant la couverture de "Follow me back", mais faisons tout de même confiance aux choix éditoriaux de la collection R. Pourquoi après tout? Et la surprise est là. malgré une couverture qui ne m'a pas trop accrocher, le contenu est bon.

Tessa, assez isolée dans la vraie vie, se rattrape allègrement sur les réseaux sociaux. Elle est d'ailleurs une fan absolue de son idole Éric Thorn, un chanteur de rock, qu'elle suit partout sur le net. L'artiste lui, est au bord de la dépression, à cause de cette pression qu'il sent perpétuellement pesé sur ses épaules. Cette situation lui donne l'idée de se créer un faux compte afin de ternir un peu son image auprès des fans les plus acharnés. C'est là qu'il va rencontré @tessa<3eric...

A. V. Geiger maîtrise plutôt bien son intrigue. Alternant au fil des chapitres les points de vue des deux personnages principaux, elle manipule la vérité pour n'en laisser voir qu'une partie, et joue avec les faux semblants. Elle développe progressivement les psychologie de Tessa et Éric, qui malgré des vies aux antipodes l'une de l'autre, s'engluent dans un mal-être similaire. L'intrigue progresse au même rythme que cette romance virtuelle mais non visuelle, car pour des raisons différentes, aucun des deux ne partage de photos. 

L'auteure est douée pour semer le doute dans la tête du lecteur et lui faire échafauder des hypothèses plus invraisemblables les unes que les autres, au gré des bribes d'informations qu'elle veut bien donné, comme la raison pour laquelle Tessa vit cloïtrée chez elle, ou encore le pourquoi de ces extraits d'interrogatoires qui apparaissent de temps en temps au fil des pages...

Même si les personnages semblent assez jeunes et le registre langagier familier, il n'en reste pas moins que les thématiques abordées sont tout à fait d'actualités et concernent tout un chacun qui met un like sur les réseaux sociaux. A. V. Geiger aborde entre autre le catfishing, la réalité virtuelle, ses faux-semblants et ses dangers, mais aussi l'envers de la gloire avec le harcèlement, l'importance de l'image, la pression médiatique, l'obsession...

étoileétoileétoileétoileétoile

 

Loin d'offrir un récit superficiel comme on pourrait le penser au premier abord, A. V. Geiger signe un premier opus captivant à l'intrigue maîtrisée. Premier tome, car le récit s'achève sur un terrible retournement de situation et un cliffhanger de la mort. La tension est plus que palpable. Frustration!
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance.

R

 

Signature

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité
Newsletter
Derniers commentaires
Archives
Visiteurs
Depuis la création 241 227
Publicité