Jougla

JOUGLA Stéphane - "Gabrielle ou le jardin retrouvé".

221 pages.

Editions Denoël (2017).

«Gabrielle distinguait ses amis en deux catégories : ceux des livres, qu’elle voyait à la bibliothèque ou au lycée, et ceux des plantes, qu’elle rencontrait chez les pépiniéristes ou dans les foires aux plantes de la région. Martin les confondait tous – vieilles dames amoureuses de Marcel Proust ou des fougères arborescentes, créateurs de jardins feng shui ou poètes du dimanche, fleuristes aux mains calleuses, botanistes pensifs…» Gabrielle a deux passions : la lecture et son jardin. Lorsqu’elle meurt accidentellement, le monde de Martin, son compagnon, s’effondre. Inconsolable, il s’efforce de maintenir vivant le souvenir de la femme qu’il aimait. Lui qui n’ouvrait jamais un livre et pour qui le jardin était ple domaine réservé de Gabrielle, se met à lire ses romans et à entretenir ses fleurs. C’est ainsi qu’il découvre un secret que, par amour, Gabrielle lui avait caché. Ce secret bouleversera sa vie, mais lui permettra de surmonter son deuil d’une manière inattendue."

INCIPIT: "L'électricité a été coupée, nous lança l'agent immobilier du fond de l'appartement."

6 - Bon moment de lecture

 On ne peut qu'être attiré par ce roman dont se dégage une culture si prévenante, d'une part avec ce titre à forte tendance proustienne, d'autre part avec cette couverture dont l'illustration bucolique est tirée d'une œuvre du peintre de Gustav Klimt. J'adore.

La thématique du roman est la perte d'un être cher. Martin essaye de survivre à l'amour de sa vie, Gabrielle, disparue de façon tragique et bien trop tôt. Pour se faire, il décide d'entrer dans la peau de sa femme en reproduisant les gestes qu´elle avait pour s'occuper de son jardin, mais également sa passion pour la lecture. 

'Stéphane Jougla aborde le deuil avec discrétion et pudeur, au travers du chemin de croix de Martin, jusqu'à la rédemption. L'auteur traite ce difficile sujet avec délicatesse, sans se poser comme un donneur de leçon. Chacun vit sa tragédie personnelle selon son ressenti. 

'Les pages se tournent au rythme d'une plume fine et pleine d'émotions, qui ne peut toucher le lecteur. en parallèle il assiste aux découvertes de Martin sur sa bien-aimée qu'Il ne connaissait pas aussi bien qu'il le croyait. Elle avait son jardin secret.

Un moment essentiel - pour tout lecteur amour des livres - est sa découverte de la littérature aux travers des romans accompagnés des annotations faites par Gabrielle. Les citations qu'elle aimait bien, qui la touchait. C'est toujours agréable, en tant que lecteur, de discuter livres avec l'auteur, par l'intermédiaire d'un personnage. Stéphane Jougla fait références à bon nombre de romans, que le lecteur connaitra, ou pas; alors il peut être intéressant de se munir d'une feuille et d'un crayon, à tout hasard.

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

La délicatesse de la plume de l'auteur crée une atmosphère de mélancolie qui enveloppe tout le roman d'engourdissement, face au deuil et à la vie qui s'écoule et ne s'arrête pas, même lorsque l'on laisse l'être aimé, seul sur la rive. Un livre poétique à découvrir avant le temps maussade de l'hiver.

Je remercie les Éditions Denoël de leur confiance et leurs choix judicieux.

denoel

Signature