PYM

PYM Barbara - "Des femmes remarquables".

Ebook.

Éditions Belfond (2017).

« Des femmes remarquables passe, en Angleterre, pour l'un des meilleurs crus, et à juste titre. Mildred Lathbury, qui s'épuise elle-même par son excès de vertu et contemple avec consternation les reflets gris et ternes que lui renvoient les miroirs du presbytère trop assidûment fréquenté, est l'un des personnages paradoxalement les plus réussis de Barbara Pym. Son drame ? Être une chic fille qui sait prêter aux autres une oreille trop aisément compatissante et qui a toujours une bouilloire sur le feu pour le thé quand on sonne à sa porte.»
INCIPIT"A vous les femmes! Toujours à l'affut de la moindre nouveauté!"

6 - Bon moment de lecture

Mildred est une jeune femme célibataire, à la limite de devenir vieille fille, même si elle n'a pas quarante ans. Sa vie est réglée comme du papier à musique, entre les oeuvres de charité, le thé avec les amies, les voisins, les commérages et tout ce qui s'en suit. On pourrait penser qu'elle s'ennuie... jusqu'au jour où un couple au bord de la rupture vient s'installer dans l'appartement du dessous. 

Au travers d'un roman de moeurs so british datant de 1952, Barbara Pym met dans la balance la vie bien réglée d'une célibataire endurcie et celle d'un couple un brin malheureux. Mildred est une femme tout à fait quelconque ni belle, ni laide, ni intelligente, ni bête, ni populaire ni inconnue... Middle pour tout dire. D'ailleurs tout le roman repose sur cette impression de normalité, rien n'est trop ni trop peu.

En ouvrant ce roman, il ne faut pas s'attendre à de fulgurants rebondissements, ou à de l'action en veux-tu en voilà. Il ne se passe pas grand chose de nouveauté dans la vie morne de notre narratrice. A part le fait de partager sa salle de bains avec des gens qui correspondent absolument pas aux critères habituels des gens qu'elle côtoie, il ne se passe pas grand chose, tout au long de ces 320 pages. 

La plume de Barbara Pym est pétillante d'humour et de cynisme, et le lecteur se retrouve aisément avec une bref sourire sur les lèvres. Un brin décalé, avec des personnages un peu atypiques, et quelques dialogues assez piquants, c'est un roman qui se déguste au rythme d'une longue tasse de thé. L'auteure y dépeint la société de la classes moyenne des 50's d'après-guerre, et ça vaut le détour. Elle y parle de ces femmes remarquables au coeur de la normalité de la vie. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

Barabara Pym est une auteure que j'avais envie de découvrir depuis longtemps, par un roman que je n'ai jamais trouvé en libraire "Crampton Hodnet". Grâce aux Éditions Belfond et à leur collection Vintage, j'en ai eu l'opportunité et il est bien dommage que cette plume soit si peu (ré)éditée. Ce fut une lecture douce-amère qui fait sourire. 
Je remercie les Éditions Belfond et Netgalley de leur confiance et leur originalité.

 

NetGalley      Belfond

Signature