5

ETEXBARRIA Lucia - "Princesses power"

141 pages.

9 ans.

Éditions Nathan (2017).

«Des contes de fées dépoussiérés par Lucía Etxebarria et sa fille ! Des princesses rock n'roll, voir carrément punk! Cendrillon est une princesse punk ? Le Petit Chaperon noir s’éclate en concert avec le loup ? Blanche-Neige et les Sept Nains sont un groupe de rock ? Lucía Etxebarria, avec l’aide de sa fille, brise les codes des contes classiques pour transformer ces héroïnes trop sages en jeunes filles fortes, intelligentes et bien ancrées dans leur temps.»    

12

Je connais Lucia Etexbarria de nom, notamment pour son roman "Amour, Prozac et autres curiosités".  Elle semble être une auteure assez délirante, qui n'a pas froid aux yeux. Elle s'est lancée, en compagnie de sa fille, dans la réécriture des onze contes classiques tels que "Le petit chaperon rouge", "Cendrillon", "La princesse au petit pois", "La belle au bois dormant" ou encore "Blanche-Neige et les sept nains", pour les remettre au goût du jour. 

L'auteure transforme les gentilles filles de ces célèbres contes en winneuses, un peu trash. Ainsi le petit chaperon noir est en concert avec le loup, Cendrillon est devenue gothique et Blanche-Neige a monté un groupe de rock avec ses amis les sept nains. La vision traditionaliste de la pauvre fille fragile et sans défense vole en éclat et transforme ces héroïnes en filles fortes et déterminées. 

Ce recueil de contes est très girly. Le texte est mis en valeur des variations de police ainsi que  des illustrations monochromesd'Olga de Dios, faisant un peu penser à celles qui pourraient recouvrir un journal secret ou un cahier de cours. Le registre est peu soutenu et donne une impression de superficialité à l'ensemble. Le style vestimentaire semble être la préoccupation essentielle de ce recueil. Un humour certain se dégage néanmoins de ces lignes, et permet une lecture second degré des textes. 

 

11

Ce recueil de contes revisités amusera plus d'une girl power en herbe. A travers ses illustrations, son registre langagier et ses jeux de typographies, le livre se veut plein de pep's et très féministe; tout a fait à la portée des pré-adolescentes. A conseiller à toutes les princesses rebelles, ou pas. 
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

Nathan

Signature