Williams

WILLIAMS Beatriz - "Les lumières de Cape Cod".

Ebook.

Éditions Belfond (2017).

« Christina, la troisième sœur de la famille Schuyler, la plus élégante, la plus douce, la plus parfaite. Mariée à Frank Hardcastle, homme politique très influent, Tiny mène une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur bastion. Mais alors que Frank est donné favori pour les élections présidentielles, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c'est d'abord les courriers menaçants d'un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c'est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu'il n'y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames. Et dont l'écho, s'il venait à gronder, pourrait nuire à la réputation irréprochable de toute la famille Hardcastle... Les sentiments ont-ils une place dans la course au pouvoir suprême ?»
INCIPIT"La première photo me parvient par courrier, le jour de l'apparition télévisée de mon mari à la cérémonie de remise de la médaille d'honneur."

8 - Pur délire

Ce tome est le second de la saga des trois soeurs Schuyler. Chaque histoire, indépendante des autres, retrace les tours et détours de la vie de femmes fortes. "La vie secrète de Violet Grant" est le premier opus passionnant. Dans "Les lumières de Cape Cod", l'auteur s'est attaché aux pas de Tiny. Christina est la soeur ainée, et la plus discrète des trois, femme américaine des années 60, qui tend vers la perfection pour épauler son mari dans son ascension politique.

Oui, mais - y a très souvent un mais dans les histoires trop parfaite - tout n'est pas rose, et surtout pas en politique où les requins et la manipulation sont les rois du jeu dont la jeune femme va être la victime. J'aime beaucoup cette période de l'Histoire. Le lecteur a à l'esprit JFK, Martin Luther King, le Vietnam, Woodstock, les black panthers, le rôle de la femme dont le vernis de perfection commence à se fendiller... Il y a aussi ces grandes sagas familiales, ces gens beaux et fortunés au relationnel compliqué, qui ont fait les beaux jours de la télévision.

L'écriture de Beatriz Williams est fluide et addictive. Le portrait qu'elle esquisse au fil des pages, de Christina se fait plus prononcer au fur et à mesure que l'intrigue se resserre. Les chapitres alternent entre les voix de deux narrateurs, la Tiny de 1966 et Caspian, le cousin de son mari en 1964, avant son départ pour la guerre. Ce jeu entre les époques, même si elles sont rapprochées, et les points de vue des protagonistes, donne un rythme au récit, et embarque le lecteur. 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

Un roman parfait pour l'été, sur fond d'amérique des sixties. C'est une grande saga familiale, avec tous les non-dits, les mensonges, les bons et les mauvais moments que cela comporte, et qui rendent les protagonistes encore plus attachants. Ce roman donne très envie de lire le tome précédent "La vie secrète de Violet Grant" qui est sûrement tout aussi passionnant. En tout cas, aucune chance pour que je loupe la lecture du prochain!!
CITATIONS: "Le souvenir du bonheur, lorsqu'on a dû y renoncer, est parfois plus douloureux que le malheur lui-même".
Je remercie les Éditions Amazon Crossing et Netgalley de leur confiance et leur originalité.

 

NetGalley      Belfond

Signature