Yancey

YANCEY Rick - "Le monstrologue".

458 pages.

Éditions Robert Laffont - R (2017).

« La peur est parfois notre seule amie. « Voici les secrets que j'ai gardés. La confiance que je n'ai jamais trahie. Mais cela fait aujourd'hui plus de quatre-vingt-dix ans qu'est mort celui qui m'a accordé sa confiance, celui dont j'ai conservé les secrets. Celui qui m'a sauvé... et aussi condamné. » Ainsi commence le journal de Will Henry, jeune apprenti auprès d'un docteur à la spécialité des plus inhabituelles : la chasse aux monstres. Au fil des années passées à ses côtés, Will s'est accoutumé aux visites nocturnes et aux missions périlleuses. Mais lorsqu'une nuit, un pilleur de tombes leur apporte une trouvaille particulièrement macabre, Will et son maître se retrouvent embarqués dans une vertigineuse descente au coeur de l'horreur... L'auteur de la série best-seller La 5e Vague revient avec quatre tomes d'épouvante : âmes sensibles s'abstenir !»

INCIPIT: "Le directeur de la maison de retraite était un homme de petite taille, aux joues rougeaudes et aux yeux sombres, profondément enfoncés." 

6 - Bon moment de lecture

J'ai découvert Rick Yancey, comme beaucoup de lecteurs, au travers de sa trilogie "La cinquième vague". Curieuse, j'avais découvert qu'il avait publié quelques tomes d'une première série quelques années avant intitulée "Le monstrologue". En lisant le synopsis, j'ai tout de suite adoré, et espérer que les titres paraissent dans la collection R. En 2017 , c'est chose faite. 

La monstrologie est "l'étude de toutes formes de spécimens généralement malveillants envers les humains et non reconnus par la science en tant qu'organismes réels, particulièrement ceux considérés comme éléments du folklore ou de la mythologie." J'ai adoré le prologue, les illustrations monochromes que l'on retrouve de-ci de-là, extraits probables d'illustrations d'un ouvrage médico-légal antique. 

Tout commence lorsque le directeur d'une maison de retraite, remet à un écrivain les carnets de notes d'un ancien pensionnaire décédé. En les feuilletant, l'homme se rend rapidement compte de l'aspect étrange et pourtant apparemment tout à fait authentique de ces écrits. Commence ainsi les aventures de Will Henry, 12 ans, assistant d'un docteur en médecine totalement excentrique, captivé par les malformations de la nature humaine, et autres spécimens étranges. 

Il est vrai qu'en lisant tard le soir, au fond de son lit, certaines descriptions chirurgicales plutôt gores, le lecteur ressent une certaine tension, d'autant plus que plusieurs situations dangereuses véhiculent une angoisse sur l'avenir des personnages, et surtout le jeune Will Henry, le narrateur.

Le récit est bien rythmé, le propos très intéressant, mais le lecteur ne peut s'empecher par moment de regarder combien de pages il reste avant la fin du chapitre. L'écriture n'est pas aussi captivante que dans "La 5e vague", même si l'histoire est bourrée de potentiel, une certaine lassitude s'installe par moment. Heureusement, l'auteur se rattrape dans la dernière partie de ce premier tome, ou le ton devient plus tendu, et l'intrigue d'autant plus intense, que l'affrontement final se rapproche. 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Au final, malgré quelques longueurs narratives, l'histoire, qui met un certain temps à se lancer est captivante et fait pénétré le lecteur dans un monde étrange et lugubre, dans lequel on tremble pour ce duo mal assorti mais attachant d'un professeur fou et d'un jeune garçon très courageux. Curieuse de découvrir la suite de ces aventures en tout cas. 
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance.

R

 

Signature