Pagan

PAGAN Kennedy - "Les vieilles filles".

224 pages

Éditions Denoël (2017).

« Dans l’Amérique des sixties, deux sœurs d’une trentaine d’années vivent coupées du monde, seules avec leur père malade. Quand il décède, c’est la libération! Chouette, se dit Frannie, je vais pouvoir passer le reste de mes jours avec ma sœur, une vraie vie de vieilles filles, le rêve! Extra, je vais enfin m’amuser, rire, découvrir le monde… et les hommes, pense Doris. Les deux sœurs décident de se lancer dans un road-trip décoiffant à bord de leur Plymouth bien-aimée.»

INCIPIT: "Notre histoire a commencé lorsque nous nous sommes retrouvées plantées devant le lit de papa, vide." 

6 - Bon moment de lecture

 

Quand , jusqu'à ce moment M, on a été cloisonné dans un rôle familial strict, à savoir prendre soin de son père malade; lorsque ce dernier rend son dernier souffle, il y a un instant de flottement, entre tristesse et liberté. Tristesse de perdre un être qui comptait, liberté d'être maître de sa vie, et de pouvoir en faire ce que bon nous semble. C'est le contexte dans lequel se retrouve deux vieilles filles, deux soeurs trentenaire, pour qui l'aventure s'ouvre devant elles.

Dans cette époque des sixites, Doris et Frannie peuvent enfin jouir de leur liberté, et suivre leurs envies. Mais quelles sont-elles? Malgré leurs divergences, et leur passé, les deux soeurs, sous l'impulsion de Doris, vont prendre la route pour rendre visite à leur tante, à bord de leur vieille plymouth. 

Mais attention, ce n'est pas un road-trip, avec des rebondissements à chaque coin de rue - on est pas dans "Thelma et Louise". Ce n'est pas non plus une traversée sauvage comme dans "Into the wild", ni l'aspect vagabondage de "Sur la route". C'est plus tranquille, la plume est plus classique aussi. Mais la quête de soi, au travers de ce voyage, est, quant à elle bien présente. 

Les deux héroïnes réalisent un trajet semé de rencontres et de réflexions intérieures. Quitter ce sacerdoce, et trouver sa voie est une quête de tous les instants, une remise en question profonde et captivante. Mais à deux, il faut faire des concessions, surtout lorsque les personnalités sont aussi opposées. Frannie se voit plutôt en vieille fille tranquille ne quittant pas sa zone de confort, et un peu apeurée par le monde extérieur. Tandis que Doris veut s'éclater, découvrir le monde, rencontrer des hommes, en un  mot: vivre sa vie et quitter ce carcan qui lui pèse. 

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

Au travers de ce voyage, le lecteur découvre deux vieilles filles sur le tard, deux facettes opposées, mais finalement si semblables. Mais entre rêve de liberté et petite vie tranquille, il faut choisir. un parcours initiatique tout en douceur, le tout sur fond des sixties à l'américaine. Ça change. 

Je remercie les Éditions Denoël de leur confiance.

denoel

Signature