2  2

MORISSON Stéphanie - "Coloriages malins: véhicules et transports"

24 pages.

4 ans.

Éditions Nathan (2017).

«La collection "Coloriages malins" permet à votre enfant d'aborder les lettres, les nombres et l'exploration du monde, de façon ludique et éducative, grâce à des coloriages magiques. Chaque dessin à colorier a des cases codées qui correspondent à des couleurs précises: il faut trouver le bon code pour faire apparaître le dessin! C'est une manière amusante d'apprendre les tables de multiplications tout en respectant le programme scolaire.»    

CALLE Véronique - "Coloriages malins: mulitplications magiques"

24 pages.

7 ans.

Éditions Nathan (2017).

«La collection "Coloriages malins" permet à votre enfant de découvrir les tables de multiplication, de façon ludique et éducative, grâce à des coloriages magiques. Chaque dessin à colorier a des cases codées qui correspondent à des couleurs précises: il faut trouver le bon code pour faire apparaître le dessin! C'est une manière amusante d'apprendre les tables de multiplications tout en respectant le programme scolaire.»    

 

12

 

La collection "coloriages magiques" est vraiment bien pensée. Imaginée par des enseignants, elle permet à l'enfant d'acquérir certaines notions essentielles, de façon ludique, à travers un coloriage. Le dessin est divisé en une multitude de cases. Pour trouver quelle couleurs de la légende appliquer, il faut déchiffrer le "code". 

Pour l'album "véhicules et transports", qui s'adresse aux enfants de 4 ans et plus, les codes sont assez simples, ce sont soit des lettres soit des nombres, soit des signes graphiques, soit des éléments du monde réel comme les différentes parties du corps, des empreintes d'animaux, du repérage spatial, des formes, des animaux, des mots complets. Ensuite, il suffit de comparer le code à la légende des couleurs. et de colorier la case concernée afin de compléter le dessin et découvrir ce qui se cache sous tant de mystère. 

Dans le second album, la difficulté se corse. Toujours sur le même principe de code, l'enfant va travailler sur les tables de multiplications, mais le code peut aussi bien être le multiplication elle-même que son résultat écrit en chiffres ou en lettres. En progressant dans la difficulté, l'enfant doit être attentif, observateur et réfléchir à ses tables de multiplications.

Sous chaque dessin, est préciser la notion qui est travaillée au travers de chacune des illustrations. Par exemple reconnaître les chiffres de 1 à 6, associer un nombre à sa quantité, différencier les formes géométriques, trouver la correspondances entre lettres majuscules et minuscules, choisir ses vêtements selon la météo. Dans l'album des multiplications, chaque table est travaillée individuellement puis la difficulté va croissante en mélangeant tout. 

11

Ces albums sont très bien conçus. Proposant une consigne de travail toujours identiques, avec des variables changeantes, l'enfant tout en s'amusant apprend des notions essentielles, de façon progressive. Marier coloriage, déduction et apprentissage rend l'objectif plus ludique. Une très bonne collection à suivre. 
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

image001

 

Signature