McCreight

MCCREIGHT Kimberly - "Les anomalies".

378 pages.

Éditions Robert Laffont - R (2016).

«Tout commence par un texto : Wylie, stp, j'ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire : qu'est-elle partie faire dans les forêts denses du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ? Aidée de Jasper, petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour aller à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment se fait de plus en plus insistant : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l'équilibre du monde ? Ce premier tome haletant multiplie les faux-semblants et l'inquiétante étrangeté en un crescendo qui le rend impossible à lâcher : c'est LE thriller YA qui donne ses lettres de noblesse au genre !
»
INCIPIT: "Pourquoi est-il toujours plus facile de croire aux mauvaises nouvelles?"

 

6 - Bon moment de lecture

Kimberly McCreight est l'auteur d'"Amélia", roman que je n'ai pas lu mais dont j'ai beaucoup entendu parlé. C'est donc en ne sachant rien de cette histoire - pour une fois partir en aveugle au coeur d'un récit ça fait du bien - que j'ai commencé à le lire, et j'ai bien fait, je crois...

La lutte a été un peu rude, car dès le début le roman est très addictif, il ne laisse pas le lecteur se poser deux secondes pour réfléchir à ce qu'il est en train de vivre lire. Les rebondissements et l'action s'enchaînent à une vitesse folle, pourtant certains détails font tiquer. Comment une fille comme Wylie, aussi angoissée de la vie et dont le contexte actuel est assez difficile; et qui ne parle plus à sa meilleure amie depuis plusieurs semaines; peut-elle sortir de sa maison - je précise qu'elle est agoraphobe - et partir au secours de Cassie - c'est son amie - avec le petit copain de cette dernière qu'elle n'apprécie pas plus que ça. Et c'est réciproque... de même que pour le lecteur, qui plus d'une fois est saisi d'une envie irrépressible de la secouer!

Pour profiter au maximum de cette intrigue, en fait il faut lâcher prise et ne pas se poser de questions. Les réponses viendront en temps et en heure. Et non, Kimberly McCreight ne prend pas le lecteur pour un abruti. Tout va s'éclaircir vers le dernier quart du récit. Je sais, c'est long d'attendr'e mais en se laissant porter par la pression qui monte autant qu'elle peut, et malgré quelques raccourcis faciles, le roman se lit bien.

La tension est palpable, et le lecteur ne sachant pas où l'auteur le mène, est captivé par ces invraisemblances, ces mystères et toutes ces embûches. Pour un thriller, l'auteur a très bien ficelé sa trame, et arrivé à la fin de ce premier tome, le lecteur est chaud bouillant pour enchaîné avec le second... Mais pour ça il faudra attendre. 

étoileétoileétoileétoileétoile

"Outliers" est un roman pour lequel il faut s'accrocher, et ne pas le lâcher même si le début met beaucoup de temps à se mettre en place. La fin vaut le détour et le second tome, servit par cette plume accrocheuse, devrait être captivant. En espérant que d'ici là, Wylie aura évoluée...
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance.

 

R

 

Signature