Gemeinhart

GEMEINHART Dan - "La vérité vraie".

281 pages.

Éditions Robert Laffont - R Jeunesse (2016).

«Mark est un enfant comme les autres. Il a un chien nommé Beau et un rêve : escalader un jour le mont Rainier. Mais ce jour arrive plus tôt que prévu. Car Mark a une maladie. Du genre à rater une année entière de classe. Du genre dont on ne réchappe pas toujours. Alors, Mark fugue : rien ne les empêchera, lui et son chien Beau, de gravir cette montagne. Et peu importe si c'est la dernière chose qu'il fait de sa vie. Le voyage d'un petit garçon en quête de vérité, le premier roman magistral d'un professeur des écoles, qui touchera au coeur petits et grands. Les enfants ont enfin leur John Green !»
INCIPIT: ""

 

6 - Bon moment de lecture

Je ne suis pas particulièrement attirée par ce genre littéraire où le personnage principale est gravement malade, que l'on appelle communément sick-lit, et dont l'engouement date du roman de John Green "Nos étoiles contraires". J'ai l'impression que l'on frôle le voyeurisme, un peu comme lorsque l'on passe devant un accident en voiture, et que chacun ralentit pour prendre sa part de sensation et ce petit frisson d'horreur. Je n'étais donc pas franchement emballée pour lire ce roman. Heureusement, ma curiosité littéraire m'a fait ouvrir ce roman, et je ne le regrette pas.

Mark se sait condamné. Il décide alors de tout quitter, ses parents aimants, sa meilleure copine pour réaliser son rêve, escalader le mont Rainier, avec son chien, toujours fidèle, Beau. La plume de Dan Gemeinhart est fluide, et les pages se tournent facilement - en même temps c'est un livre jeunesse... - et le lecteur est curieux de savoir si l'adolescent atteindra son rêve, de regarder le monde du haut de cette montagne, afin de tenir une promesse faite à son grand-père. 

Empli de tendresse, d'amitié et de courage, ce roman est une bombe émotionnelle à destination de jeunes lecteurs, qui risquent de se laisser émouvoir par cette histoire. L'auteur n'est tombé ni dans le pathos, ni dans le côté un peu glauque que l'on aurait pu redouter. Le lecteur développe une réelle empathie pour ce héros, qui veut réaliser son rêve avant la fin. On partage ses doutes, ses douleurs, ses angoisses, mais aussi ses joies, ses espoirs, les belles rencontres qu'il fera tout au long de son périple.

Ce récit à deux voix, met en avant la meilleure amie de Mark, Jessie. La jeune fille donne un regard extérieur intéressant, de même que la famille du garçon qui est lancée à sa recherche. Elle est un soutien essentiel pour son ami, dont elle a promis de ne pas révéler la destination. Le dénouement est un message fort, qui interpellera forcément le jeune public, et fera de ce roman un souvenir marquant dans la mémoire de chacun. 

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

Ce voyage initiatique prend aux tripes, et bouleverse le lecteur qui ne s'attendait pas à autant d'émotions dans un roman jeunesse de ce genre. Dan Gemeinhart a tout écrit dans la demi-mesure, sans jamais tomber dans le pathos. Ce roman est à découvrir, pour ce combat d'une volonté contre l'inéluctable destruction du corps., mais je vous aurai averti, âmes sensibles préparez vos mouchoirs. 
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R Jeunesse de leur confiance.

 

R jeunesse

 

Signature