8

VILLEMINOT Vincent - "Le copain de la fille du tueur"

279 pages.

Éditions Nathan (2016).

«Charles vient d'intégrer un internat pour "gosses de riches", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils font les quatre cents coups pour tuer le temps... Jusqu'à l'arrivée de Selma. Cette fille est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un célèbre trafiquant de drogue.»
INCIPIT: "Je rencontrai Touk-Ernest H.-K. début octobre, le soir où il emménagea à l'Institut Daillange."

 6 - Bon moment de lecture

La couverture de l'ouvrage est vraiment réussie, avec un esthétisme sobre mais efficace. Vincent Villeminot est un auteur qui ne se cantonne pas à un genre littéraire défini. Après le thriller avec la série "Réseau (x)", l'humour avec la série "Ma famille normale", la science-fiction avec la série polyphonique "U4" - et bien d'autres ouvrages car cette liste est loin d'être exhaustive - l'auteur se tourne vers la romance - mais pas que - avec ce nouveau titre, il est vrai un peu court.

L'histoire commence tranquillement, dans un internat de gosses pour riches, par une romance entre deux adolescents que leurs cadres sociaux opposent. Une nouvelle trame à la Roméo et Juliette? Que nenni. Rapidement, la plume de Vincent Villeminot - et sa tentative d'endormir le lecteur ;) - reprend le dessus et le récit tourne au thriller avec une légère tendance fantastique. Le rythme est haletant, accentué par des chapitres courts et une écriture vive. Le dénouement inattendu en met plein les yeux.

Le lecteur s'attache rapidement à ce duo de colocataires, aux personnalités complémentaires et aux réparties humoristiques. L'arrivée de Selma va un brin changer la donne, pour mieux donner de l'épaisseur psychologique aux personnages. Ils sont la pièce maîtresse de cette histoire, associés à une écriture presque cinématographique et très actuelle, dans laquelle les choses bougent vite, et les évènements se succèdent, propulsant le lecteur dans une trame qu'il n'avait pas vu venir.  

Le seul bémol, est qu'à cette vitesse, l'auteur n'a pas le temps de s'appesantir sur certains aspects, que l'on aurait bien aimé qu'il approfondisse pour en révéler davantage. Quelle soif de curiosité, mais n'est-ce pas le vice caché de tout gros lecteur? En tout cas, tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment, avec des thématiques peu courantes dans ce genre littéraire jeunesse, à savoir le trafic de drogue, l'univers mafieux, un peu d'économie également, mais pas trop.

 

11

Le récit de Vincent Villeminot est bluffant, quant au mélange des genres qu'il va faire, de main de maître. Il aime surprendre son lecteur et s'est réussi. Beaucoup de choses se passe sous couvert d'une amourette plutôt stéréotypée à la base. Mais bien des choses ne sont pas ce qu'elles paraissent...

Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

abc2016

Nathan

Signature