4

MABBITT Will - "Les improbables aventures de Mabel Jones".

298 pages.

Éditions Nathan (2016).

« Parce qu'elle a osé manger sa crotte de nez, la jeune Mabel Jones est kidnappée en pleine nuit par une bande d'animaux pirates et transportée à bord de l'Asticot Férosse.
Elle y rencontre un loup rusé, un crocodile chirurgien, un cochon poète, une taupe vigie ... qui l'embarquent - sabre au poing mais toujours en pyjama ! - dans une improbable chasse au trésor ...
»

12

Tout d'abord, il faut dire que je suis ultra fan de la couverture, elle a ce petit quelque chose qui vous dit que vous allez passer un bon moment de lecture, voire que vous allez rire. D'accord c'est le premier opus d'une série qui s'adresse à des jeunes, et même des pré-adolescents, et que l'humour risque de voler au ras des pâquerettes - dixit la quatrième de couverture et cette histoire de crotte de nez - mais bon le public visé risque fort d'adorer.

Même si les grands le trouveront trop jeunesse - ce qui est de prime abord, le résultat recherché - les pages se tournent rapidement, et les rebondissements ne laissent pas un instant de répit au lecteur. Il y a de nombreux pirates, et il est parfois un peu difficile de s'y retrouver dans cette foultitude de personnages, mais la plume est fluide, mais pas simpliste, et ça glisse tout seul.

Le texte est mis en relief et sert de support au récit de façon très explicite. De jolies illustrations monochromes mettent en valeur les scènes du livre, et permettent d'identifier les personnages. Mabel, est une fillette tout ce qu'il y a de plus ordinaire - même en ayant commis l'Acte - et tout les enfants, filles comme garçons, s'identifieront facilement et avec plaisir à cette apprentie pirate. 

L'histoire se clôt avec le roman, mais laisse la porte ouverte à d'autres aventures pour cette intrépides jeune fille. Le titre de cet ouvrage fait agréablement penser à l'oeuvre de Lemony Snicket, entre "Les désastreuses aventures de orphelins Baudelaire" et "Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket", même si le genre est un peu moins "tragique" et un peu plus léger. 

PS: J'adore le nom du navire...^^

 

11

Ce roman est un pas vers une passion littéraire grandissante, pour les jeunes lecteurs qui le liront, car ils auront invariablement envie de savoir quel autre Acte impardonnable Mabel commettra dans sa prochaine aventure. Ca s'appelle de l'addiction, et en littérature c'est un vice délectable et chronophage. Mais délectable... 
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

Nathan

Signature