Herman

HERMAN Eleanor - "Le sang des dieux et des rois".

452 pages.

Éditions Robert Laffont - R (2016).

« A 16 ans, Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais se trouve irrésistiblement attiré par une nouvelle venue... Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de cour tout en taisant sa mission secrète : tuer la reine. Mais c'est sans compter sur son premier amour... Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina, même si cela signifie se mesurer à Hephaestion, tueur sous la protection d'Alexandre. Et, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre sans l'avoir rencontré, désire changer sa destinée en partant en quête des légendaires et mortels Mangeurs d'Esprit.»

INCIPIT: "Katerina traverse la prairie à toutes jambes,cherchant du regard les racines et les cailloux qui pourrainet ralentir sa course." 

6 - Bon moment de lecture

Eleanor Herman, d'une plume totalement maîtrisée propose au lecteur un magnifique roman, mêlant Histoire et Fantasy. Une fois le lecteur entré dans cet univers, il va être happer par les évènements qui se succèdent les uns après les autres à une vitesse folle. Il faut dire que c'est aisé vu la quantité impressionnante de personnages.

Au début, c'est comme lorsque l'on met la tête sous l'eau, on a l'impression que l'on va suffoqué mais finalement tout se passe bien, et on admire la vision aquatique. Dans "Le sang des Dieux et des rois", le lecteur aura un court instant, l'impression de se perdre au coeur de tous ces personnages, mais progressivement les liens se tissent, l'empathie se crée, et une bribe de trame se dessine, qui attire le regard et guide le lecteur au fil des pages.

L'auteur au travers de cette multitude, offre ainsi au lecteur, en vue d'ensemble de son univers, aussi bien chez le petit peuple, que chez les grands de ce monde. Et pour grand, il en est un qui prend beaucoup de place dans ce récit, c'est Alexandre le Grand, futur conquérant du monde. En parallèle il y a Katerina, qui est investie d'une mission et d'un pouvoir pour le moins délicats à gérer. Il y a aussi Jacob, l'ami d'enfance de Kat; et Zofia, la promise d'Alexandre. Chacun mène sa quête, suit sa voie, et forge sa destinée en faisant ce qu'il croit être juste.

Eleanor Herman, gère avec aisance tout son petit monde, mais également la cadence des révélations et celle des destinées, telle une des trois Parques. La transition entre les chapitres est fluide, les personnages secondaires ont une réelle fonction dans l'évolution de l'intrigue. L'alternance des points de vue, donne un rythme soutenu à l'histoire, ce qui fait que le lecteur est entraîné, et tourne les pages sans les voir défiler.

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Ce roman choral mélangeant les genres bien distincts de l'Histoire et de la Fantasy, ne laisse pas un instant de répit au lecteur quant aux évènements qui se succèdent. La fin est bien sûr explosive, et la frustration est grande de laisser ces personnages, attachants, en proies avec les difficultés. Cela laisse présager une suite tout aussi efficace. En attendant, il ne reste plus qu'à essayer d'imaginer comment l'auteur va nous surprendre dans le tome suivant. 
Je remercie les Éditions Robert Laffont et surtout toute l'équipe de La Collection R de leur confiance.

R

 

Signature