2  1

RICHARDSON Ellen  - "Le club des tongs: Minuit à Sunday Island"

144 pages.

9 ans.

Éditions Nathan (2015).

« Les fantômes n'existent pas… n'est-ce pas ? Depuis qu'elles ont aperçu de mystérieuses lumières danser dans le cimetière, Lizzie, Tash et Sierra n'en sont plus si sûres. Les filles décident de mener l'enquête. L'île est-elle hantée, ou bien ces lumières trahissent-elles un secret encore plus effrayant ?»    

RICHARDSON Ellen  - "Le club des tongs: Les stars de l'été"

144 pages.

9 ans.

Éditions Nathan (2015).

« La scène est installée, le public est prêt, les micros sont branchés, bienvenue au festival de musique de Sunday Island ! Lizzie, Sierra et Tash ont formé un groupe pour se présenter au concours de jeunes talents organisé à cette occasion. Les gagnants se produiront sur scène avec des superstars dont l'identité est tenue top secrète. Mais les filles découvrent que le festival a de gros soucis… elles vont tout faire pour le sauver !»    

12

Si il y a une lecture estivale, c'est bien cette série-là. Rien que dans le titre déjà. Je ne connaissais pas du tout, donc j'ai fureté sur la toile pour en apprendre davantage sur les deux tomes précédents: "L'été des mystères" et "Trois filles à la mer". En découvrant ces romans - destinés aux pré-adolescentes - je ne peux m'empêcher de penser à une série que j'avais particulièrement apprécié à cet âge: "Quatre filles et un jean" d'Ann Brashares. 

C'est un peu dans la même veine. Trois amies: Lizzie, Sierra et Tash se rencontrent lors de leur été sur la Sunday Island - la bien nommé île des mystères - , au cours duquel elles vont vivre des aventures palpitantes. Dans le second tome, les trois amies, parties observer des baleines font naufrage sur une île déserte. "Minuit à Sunday Island" est un peu plus angoissant, car les filles vont devoir établir un fait: l'île est-elle hantée oui ou non. Dans le quatrième opus, enfin, Lizzie, Sierra et Tash ont formé un groupe pour participer au concours de jeunes talents du festival de musique de l'île. Mais bien vite, quelques problèmes apparaissent. 

La plume d'Ellen Richardson est totalement adaptée à son lectorat, simple et efficace. Le point fort de la série est le récit plus que le style. Et le lecteur n'en demande pas davantage. C'est une lecture toute en douceur et sans prise de tête, et sous le soleil -oui, il paraît qu'il existe quelque part derrière le manteau nuageux qui cache le bleu du ciel. Le tome trois est davantage dans l'action, que le quatre, mais cela n'enlève rien à plaisir de se plonger dans cette lecture estivale.

 

11

C'est une série pleine de vitalité qui plaira à coup sûr aux filles, qui s'identifieront avec aisance à nos trois héroïnes, Lizzie, Sierra et Tash. Et n'oublions pas le chien: Mojo. A lire au soleil.
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

image001

 

Signature