Ewing

EWING Amy  - "La rose blanche."

396 pages.

Éditions Robert Laffont (R) (2015).

« Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa fille, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein coeur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ?»
INCIPIT: "L'arcane est muet."   

8 - Pur délire

 

J'ai été très heureuse de recevoir (^^) ce partenariat, et remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et plus particulièrement toute l'équipe de la Collection "R".  Même si elle reste dans l'esprit du premier tome, la couverture de "La rose blanche" - dont elle illustre parfaitement la signification - m'a moins emballée. Elle paraît un peu kitsch quand on la regarde. Cela n'enlève rien à la hâte que j'avais de lire ce second tome, ayant adoré l'unviers du précédent. De plus, Amy Ewing permet au lecteur de se replonger rapidement dans le récit des aventures de Violet, en rappelant rapidement les derniers évènements du tome précédent. Ce qui pour ma part, n'était pas si inutile que ça.

L'univers du Joyau se redéploie devant les yeux du lecteur qui a hâte de découvrir la suite, étant donné le cliffhanger dans lequel Ash et Violet étaient en refermant la dernière page du livre. Trop de suspense!! Dans ce nouveau tome, on garde les mêmes et on évolue. Le lecteur va découvrir une autre facette du Joyau: l'extérieur, car dans sa fuite, la jeune femme va traversé les autres quartiers de la Cité, et c'est captivant.

Certains personnages vont devenir plus présents, de nouveaux vont faire leur apparition. Un personnage d'ailleurs surprend agréablement le lecteur, et c'est un plaisir de découvrir ce qu'il cache sous sa carapace. Il y a du mouvement, de l'action, et la direction du roman prend un grand virage qui déstabilise un peu au début, puis finalement captive totalement.

Il faut dire que Violet a bien changé depuis qu'elle a été formée à devenir une mère porteuse. Un peu crispante au début de "La rose blanche", suite à certaines révélations, elle se métamorphose. Ses objectifs et ses espoirs sont différents, cela influe directement sur l'intrigue. Et c'est très bien.

De plus Amy Ewing  développe tout un aspect totalement insoupçonné du lecteur - comme des personnages d'ailleurs - qui donne une nouvelle dimension, un nouvel essor à l'intrigue. Ce pan caché de l'histoire de la Cité, entre folklore et mythologie fait se succéder des rebondissements et des révélations à foison. D'une plume légère, l'auteur dépeint une intrigue pleine d'actions, et promène son lecteur par le bout du nez, jusqu'à la fin du tome, qui se clôt sur une dernière et foudroyante découverte.

Seul bémol au coeur de tout ceci, Ash reste un personnage plutôt fade, avec une fonction proche de celle du pot de fleur. Il n'apporte aucune utilité (du moins dans ce tome) au récit et renforce par cette attitude sa position d'homme-objet. Est-ce une image volontaire créée par l'auteur ou tente-t-elle seulement de répondre au code du genre au travers d'une romance qu'elle n'a pas (encore) su mettre en valeur?

 

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

 

Ce second tome, même s'il peut paraître un peu lent à un moment, n'est pas une simple suite du "Joyau". L'auteur s'y renouvelle totalement, et donne tout son souffle aux personnages et à l'intrigue. L'univers de la Cité est toujours aussi intéressant, et c'est avec hâte que j'attends de découvrir ce que Amy Ewing réserve comme final à cette histoire. 
CITATION: "Le choix, c'est la liberté, Violet."

 Le joyau:

1. Le Joyau.

2. La rose blanche.

3. Tome 3

 

logo rderobertlaffont

 

Back to school

 

Challenge ABC 2015

 

Challenge Rentrée littéraire

Signature