Gagnon

GAGNON Michelle - "Ne regarde pas"

417 pages.

Éditions Nathan (2015).

«Noa se bat contre la corporation qui manipule le sinistre projet Perséphone. Avec l'aide d'autres adolescents, elle sillonne les États-Unis pour empêcher le kidnapping de nouveaux cobayes. De son côté, Peter, resté à Boston, met à profit ses aptitudes au piratage pour s'introduire dans le système informatique de l'organisation.»    
INCIPIT: "Il n'est pas censé faire chaud en Californie? grommela Zeke en se frottant les bras." 

6 - Bon moment de lecture

En ouvrant le premier tome de cette trilogie, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais pour ce tome-ci ce ne fut pas le cas. Même s'il est un peu dur au début pour le lecteur de reprendre le train en marche, l'univers de Noa et la plume de l'auteur sont si bien développés que l'action reprend rapidement le dessus et que l'on replonge avec plaisir dans cette aventure sur fond de trafic d'êtres humains et de magouilles politiques.

La fiction flirte adroitement avec la réalité, et l'action est presque omni-présente. L'auteur perd un peu de temps en affinant les détails de certaines relations amoureuses, peut-être dans le but de maintenir un certain suspense en terme de quantité de pages à lire. Elle seule le sait. En tout cas, le lecteur retrouve Noa en pleine action assez rapidement, et cela rend le récit très addictif. Le lecteur en apprend davantage sur l'organisation à la source de tout ça.

Un petit bémol, est que l'on ne retrouve pas le duo de Noa et Peter,  qui a fait aimer, à plus d'un lecteur, le premier tome. Néanmoins, Zeke trouve sa place dans cette aventure, et Peter passe un peu au second plan, mais ce n'est pas pour longtemps. D'ailleurs, dans la seconde partie, il a même très chaud aux fesses si l'on peut dire... De nouveaux personnages font donc leur apparition, et certains personnages secondaires de "Ne t'arrête pas", prennent davantage d'assurance, et de place dans l'intrigue. C'est sympa.

Les protagonistes sont plus matures, surtout Noa, que le lecteur suit durant la majeure partie de l'histoire. Elle a maintenant une position de leader du réseau de résistants, dont la tâche principale est de sauver les adolescents enlevés comme cobayes. Son profil psychologique est bien développé, sans devenir trop écrasant, même si certaines situations le sont pour la jeune fille, qui par moment aimerait bien retrouver sa vie d'avant. 

Le lecteur en apprend un peu plus sur le projet Perséphone - avec une révélation percutante, vers la fin du roman, au moment ou la situation dégénère et tourne au chaos. Michelle Gagnon livre également des informations sur la PEMA, sans pour autant bien avancer de ce côté-là. Il a fort à parier que cela sera fait dans le troisième tome.

 étoileétoileétoileétoileétoileétoile

Ce second tome, même s'il conserve le côté haletant qui caractérise cette trilogie, a un démarrage un peu lent. Le lecteur addictif dirait même qu'il ne livre pas assez de révélations fracassantes sur la PEMA, le projet Perséphone ou même Noa. Mais il est fort probable qu'après le dénouement plus qu'explosif de "Ne regarde pas", le troisième tome soit une véritable bombe. Il n'y a plus qu'une chose à faire: attendre sa parution.
CITATIONS: ""Chercher à ne pas avoir l'air ridicule est l'un des nombreux fardeaux de la jeunesse" soupira-t-il.
- Hein? fit-elle d'un air perplexe.
- C'est de John Updike".
Je remercie chaleureusement les Editions Nathan.

Expérience Noa Torson

1. Ne t'arrête pas

2. Ne regarde pas

3. N'oublie pas

 

Nathan

Back to school

Challenge Rentrée littéraire

 

Signature