33

 SNICKET Lemony Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket - tome 3.

352 pages.

Éditions Nathan (2015).

« La suite des aventures de Lemony Snicket, 13 ans et détective stagiaire ! Lemony Snicket est-il détective ou détecteur de fumée ? Le voilà qui enquête sur des cas d’incendies criminels, mais il se retrouve vite enveloppé dans le mystère sans cesse plus épais qui hante les rues de Salencres-sur-Mer. Qui donc allume ces feux ? Quels secrets dissimule le Département d'éducation ? Pourquoi les élèves de la ville sont-ils en danger ? Est-ce là un nouveau complot du terrible Hangfire ? Comment osez-vous poser cette question ? Est-ce là le genre d'éducation que vous avez reçue ? N'est-ce pas plutôt vous qui devriez être en classe ?»
INCIPIT: "C'est l'histoire d'une ville, c'est l'histoire d'un bibliothécaire, c'est l'histoire d'un incendie."   

2 - Passable

 

Lemony Snicket revient avec la troisième de ses quatre fausses bonnes questions, et une fois encore, l'autuer des désastreuses aventures des orphelins Baudelaire s'amuse comme un petit fou, avec l'histoire, avec la langue, avec ses personnages. Mais parlons d'abord du livre. La couverture est toujours aussi agréable, le papier épais, les couleurs tranchent dans le vif, et les illustrations , très similaires à la BD donnent un avant-goût de l'aventure que va vivre notre jeune détective stagiaire. 

Le lecteur est heureux de pouvoir de nouveau enquêter aux côtés de Lemony et de Moxie, c'est toujours aussi décalé et attachant, avec quelques pointes de totalement barré aussi. ^^ Le récit part dans plusieurs directions et l'on se demande où l'auteur veut en venir. Alors que le second tome avait un peu éclaircit les choses, celui-ci fait ne fait clairement que complexifier le tout. "Mais comment l'auteur va-t-il s'en sortir pour tout expliquer en un seul livre? La réponse, peut-être, dans le dernier tome des fausses bonnes questions.

La plume de l'auteur est reconnaissable entre mille, il a sa patte. Mais il faut avouer que son humour, drôle au début, commence à s'alourdir au fur et à mesure du récit. Mais les fans inconditionnels apprécieront de retrouver cette touche si personnelle. Les personnages (des enfants) sont attachants, sauf S. Theodora Markson, que le lecteur apprécie toujours aussi peu, probablement comme Lemony. 

étoileétoileétoileétoileétoile

AU travers d'un univers toujours aussi loufoques et une plume qui joue avec plaisir sur les mots, la troisième fausse bonne question de Lemony, à savoir "Ne devriez-vous pas être en classe?", pousse le lecteur a se poser de nombreuses nouvelles questions qu'en au dénouement des aventures de Lemony Snicket. "Mais ne devriez-vous pas lâcher prise et vous laissez guider dans ces aventures totalement décalées?" pourrait être une autre fausse bonne question.
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

 Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket:

1. Mais qui cela peut-il être à cette heure?

2. Quand l'avez-vous vue pour la dernière fois?

3. Ne devriez-vous pas être en classe?

4. Pourquoi cette nuit est-elle différente des autres nuits?

 

Nathan

Signature