peter pan3

 

Voici un petit rendez-vous hebdomadaire, qui devient indispensable pour ma PAL. Sachant que CuiCui & PiouPiou grandissent de plus en plus, ils lisent de façon exponentielle, du même coup les chroniques de lectures jeunesse sont de plus en plus fréquentes, d'ou ce petit post. CQFD.

Maintenant, pourquoi Peter Pan, pour la simple et bonne raison que son slogan, mis à part "Second star to the right and straight on 'till the morning", c'est surtout "NEVER GROW UP". Et ça se marie parfaitement avec la littérature jeunesse. ^^

 

3 13

CHOUX Nathalie - "Mon imagier des fruits" & "Mon imagier de la montagne"

10 pages.

2 ans.

Éditions Nathan (2015).

«Des animations adaptées aux tout-petits sur chaque double page, dès la couverture. Un petit jeu pour s'amuser avec les mots à la fin du livre.»    

12

 

La collection Kididoc, n'était pas encore connue de CuiCui & PiouPiou, ces deux imagiers sont tous nouveaux, tous beaux, et ont rencontré beaucoup de succès et déclencher quelques scènes pour savoir qui lirait quoi. Mais bon, c'est ça les jumeaux: tout pareil, en même temps.

Dans l'imagier des fruits, l'enfant va découvrir la cerise, la poire, l'orange, le raisin, la pomme, la framboise, la mûre, la fraise, l'abricot, le melon, la pastèque, la banane, le kiwi, l'ananas, la noix de coco et la pêche. Il  en reconnaîtra certains, qu'il déguste avec plaisir à son goûter ou à d'autres moments de la journée.  

L'imagier de la montagne est plus varié. Le jeune lecteur va découvrir ou redécouvrir le chien, le mouton, le chalet, la vache, le sapin, la myrtille, le champignon, la pomme de pin, le mouflon, l'aigle, la marmotte, le chamois, le bonnet, le bonhomme de neige, la luge, les skis. Concernant CuiCui & PiouPiou, une prédilection particulière va aux animaux, c'est marrant...

Chaque page de droite pose une question, mais elle offre aussi une attraction très amusante. Une pastille en creux permet de mettre en mouvement un fruit. Par exemple, un buisson de fraisiers. En actionnant la pastille rouge, les fraises de vertes deviennent rouges et mûrissent. L'imagier de la montagne, quant à lui, dissimule la réponse à la question par le mouvement de la pastille. C'est très ludique, et ainsi l'enfant participe réellement à la lecture de ces imagiers. 

Les illustrations sont très aérées, et le fond de la page est toujours blanc. Le nom de chaque élément est écrit en dessous de façon claire. La dernière double page reprend toutes les images découvertes au cours de la lecture avec un petit exercice très facile à l'appui. Les livres se composent de pages très épaisses, et les éléments en mouvement ne sont pas trop fragiles et devraient survivre à la répétition excessives exercée par de petites mains très curieuses.

 

11

Ces deux petits albums sur le concept d'absence et de présence sont très ludiques et très joyeux, de bons moments de lecture en perspective. Ils permettent de développer la motricité fine du tout-petit et son sens de l'observation.
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

 

image001

 

Signature