Villeminot

 VILLEMINOT Vincent - Réseau(x), tome 2.

362 pages.

Éditions Nathan (2014).

« À la suite de la reddition de César Diaz, les polices de toute l'Europe pensent pouvoir enfin respirer. Pendant que les proches de Cèsar– Teodor, son frère ;Vitto et Francesca, ses amis– se cachent au Brésil, d’autres comme Justine, Jérémy ou Sixtine essaient de se reconstruire, loin du réseau DKB. Mais le calme n’est revenu qu’en apparence : quelque part sur les réseaux, le mystérieux Nada#2 devient menaçant. Il annonce qu’un scandale dans lequel des policiers sont impliqués va éclater. Rendez-vous est donné devant le Palais de Justice pour un nouveau "Play it for real" : le jeu recommence...»

INCIPIT: "Le lieutenant Fred Gouvenon s'assit dans le fauteuil en bois assez inconfortable de son supérieur."   

06 - Bon moment de lecture

 

Le premier tome est un peu vague dans ma mémoire, mais le démarrage de l'histoire sur les chapeaux de roues permet au lecteur de replonger immédiatement dans l'univers de Vincent Villeminot. Des rebondissements ébouriffants laissent pantois le pauvre lecteur qui est submergé par les évènements.

Grâce à une narration rythmée, servie par des chapitres courts, l'auteur mène tambour battant son récit, bluffant avec plaisir le lecteur. Les indices et les intrigues s'emboîtent comme des poupées russes, et il est vrai que c'est un peu complexe à suivre durant quelques chapitres. 

Plus sombre que le premier tome, Vincent Villeminot ne ménage pas ses personnages, qui après bien des épreuves ne sont pas au bout de leurs surprises, pour le plus grand plaisir du lecteur. Ayant déjà posé son univers dans l'opus précédent, l'auteur peut se concentrer pleinement sur son intrigue, et surtout sur la psychologie de chacun. C'est aussi un avantage pour le lecteur, qui savant d'un bon nombre d'éléments, comprend plus aisément ce second tome.

Les thèmes abordés sont bien différents du premier tome, même si les réseaux restent en toile de fond, les exactions policières et la violence sont en première ligne, Le ton de l'auteur, même si la plume est fluide, reste dur et sans concession, comme précédemment. 

Le dénouement est percutant, comme le laisse présager l'ensemble de l'oeuvre. La scène est décrite avec beaucoup de réalisme, tellement que l'on s'y croirait. Et la fin est parfaitement adaptée, ça ne pouvait pas se terminer autrement. Mais c'est fini. :(

étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

Avec une intrigue menée de mains de maître, et un rythme narratif soutenu, le lecteur ne peut se détacher du récit. Ce tome est néanmoins un peu en deçà du précédent, peut-être à cause du côté thriller plus traditionnel.  Malgré une certaine violence dans la seconde partie du roman, ce diptyque est excellent.
Je remercie les Éditions Nathan de leur confiance.

Réseau(x):

1. Tome 1

2. Tome 2

 

Nathan

Lire en live

 

RL2014

 

Signature