Yancey

 YANCEY Rick La mer infinie.

401 pages.

Éditions Robert Laffont (R) (2014).

« Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants ? Retirez aux hommes leur humanité... Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège. Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer... Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.»

INCIPIT: "Il n'y aurait pas de moisson."   

3 - Bon moment de lecture

 

J'ai été très heureuse de recevoir (^^) ce partenariat, et remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et plus particulièrement toute l'équipe de la Collection "R".  La couverture est magnifique. Je pense que le côté argenté est à la mode, car c'est le troisième roman que je croise avec ces reflets. Ici marié avec du bleu et du noir, ça rend super bien.Elle est très travaillée comme d'habitude. J'adore.

Le lecteur entre dans l'action dès les premières pages, et ne prend même pas le temps de se remémorer le tome précédent, puis il y a un temps mort et là il commence à essayer de se souvenir de ce premier livre qu'il avait trouvé excellent et totalement novateur. Bien sûr quelques bribes reviennent mais pas tout. C'est bien dommage que l'auteur ne fasse pas une petite injection de rappel de-ci,  de-là. Du coup on peine à se replonger dans l'histoire. Mais finalement au bout d'une centaine de pages, tout se remet en ordre. Ouf.

Comme pour la 5ème vague, la mise en page utilise des séparations de parties noires. Le narrateur change. Dans le tome précédent, Cassie était le centre de tout, et là rien. Il se passe très peu de choses pour elle, heureusement qu'Evans est là pour mettre un peu d'action, car même Ben est bien morose. C'est ce que l'on pourrait appeler la première partie.

La seconde est centrée sur un personnage que le lecteur connaît beaucoup moins, mais qui intrigue: Ringer. On découvre le personnage, son passé et sa force de caractère. C'est elle qui mène l'action et autour de qui tout tourne, un peu comme Cassie précédemment. Elle aussi protège, un enfant beaucoup plus jeune, Teacup. Le lecteur a le plaisir de découvrir un peu plus les personnages secondaires comme Poundcake, dont la grande scène était géniale par la transparence du personnage, et finalement ce qu'il révèle de lui-même et de sa volonté de fer. Un grand moment.

Même si l'auteur a su recréer cet univers passionnant, d'une plume un peu moins fluide il faut bien l'avouer; le récit est radicalement différent. C'est un tome d'attente. Tous tentent de se cacher pour passer l'hiver, et attendre cette fameuse 5ème vague. Avant, Rick Yancey faisait se succéder les rebondissements et l'action, ici tout est dans la psychologie des personnages.  Le lecteur, malgré cette latence, a quand même une révélation choc dans les dernières dizaines de pages; qui fait voir les choses tout autrement.

étoileétoileétoileétoileétoileétoile

La mer infinie est un tome d'attente, une sorte de guerre des nerfs axée sur la psychologie de chacun, où s'immice le doute. Puis, plus on approche des dernières pages, plus le rythme s'accélère etles rebondissements s'enchaînent pour le plus grand plaisir du lecteur. Vivement le troisième tome - j'espère que d'ici là je me souviendrai suffisamment de celui-ci - pour une fin pour le moins explosive.
CITATIONS:  "Vous ne savez jamais quand la vérité va surgir. Vous ne pouvez jamais choisir le moment. C'est le moment qui vous choisit. J'avais eu des jours entiers pour affronter la vérité qui me faisait face à présent, dans ce trou noir et vide, et j'avais refusé de me mesurer à elle. C'était hors de question. Alors la vérité avait décidé de venir à moi."

Je remercie les Éditions Robert Laffont et la Collection R de leur confiance.

 

La 5ème vague:

1. La 5ème vague.

2. La mer infinie

3. La dernière étoile.

 

logo rderobertlaffont

 

ABC 

 

Signature