Cass

          4ème de couv.

La Sélection prend un ultime tournant. Quant à America, sa vie à changée pour de bon. Et elle est décidée à se battre. Pour Maxon. Mais d'autres concurrentes se sont dangereusement rapprochées du prince. La seule solution: Riposter.

          Première phrase.

"Cette fois-ci, c'est quand nous sommes réunies dans la Salle des Banquets, où Silvia nous inflige une énième leçon sur le protocole, que des briques volent à travers une fenêtre."

          Citation.

"Je sais. Mais parfois, l'important, c'est l'envie, pas l'obligation."

          Lilly's feeling.

ATTENTION SPOILER. Ce tome étant le dernier de la trilogie, je ne peux pas faire autrement que d'aborder certains faits, donc spoiler à l'horizon. 

J'ai été très heureuse de recevoir (^^) ce partenariat, et remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et plus particulièrement toute l'équipe de la Collection "R". Encore une fois, la couverture est magnifique. Elle reste en harmonie avec celles des tomes précédents tout en mettant en valeur, de part sa couleur, l'aspect mariage induit par la fin de la sélection. Rien à dire.

Le lecteur replonge avec plaisir dans les intrigues du palais et la vie d'America, au travers de la sélection. La rivalité au coeur de la compétition est moins présente et l'auteur lance le récit davantage dans la romance et la vie politique du palais d'Illéa.

Kiera Cass met l'accent sur les inégalités entre castes, et toutes les injustices. Le roi Clarkson prend une place prédominante d'ailleurs sur ce plan dans le tome, en mettant en place sa propagande. Son personnage est bien développé et donne un peu de piquant au récit.

Le triangle amoureux est moins présent, et le suspense quant au choix d'America est rapidement achevé. Un moment particulièrement irritant, est le jeu - plutôt "niais" - du chat et de la souris entre America et le prince. Aspen quant à lui, conserve davantage d'envergure. Son récit dans "histoires secrètes" est d'ailleurs éclairant sur sa personnalité et sa fonction de garde.

Le rythme du roman est assez inégal. Il y a de longs temps morts où le lecteur suit America dans ses journées au palais, et soudain les rebondissements se succèdent sans que le lecteur puisse en profiter - notamment lors de l'attaque des renégats, comme America est enfermée, le lecteur n'apprend qu'après coup ce qui c'est passé. Tout se déroule très vite, sans beaucoup d'explications, c'est frustrant.

Par contre, le lecteur peut être gêné par certains points abordés qui ne sont pas développés, comme par exemple et sans aller trop loin dans les révélations: la position de Kriss ou du père d'America par rapport aux renégats du Nord.

La fin quand à elle, est évidente et bien trouvée. Frustrante aussi, car en tant que fleur bleue qui se respecte, arrêter le récit au moment du mariage est  cruel. ^^ On est curieuses, nous les filles, alors même si on aime les révélations subtiles, on voudrait bien se mettre quelques informations sous la dent...

          En bref.

Cette trilogie est d'abord une agréable romance avant d'être une dystopie, et c'est dommage car ça lui aurait donné plus de cachet et de maturité.  Une jolie lecture de plage quand même. ;)

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoile

          C'est une série: tome précédent "l'élite", tome suivant "Le prince & le garde".

          Pour en savoir plus l'auteur et sur la trilogie.

          D'autres avis.

livraddict_logo_newc  babelio  Booknode  goodreads

logo rderobertlaffont

Signature