Parker

          La série de Sugawara Akitada.

          4ème de couv.

Jeune gouverneur de la lointaine province d’Echigo, Sugawara Akitada n’aspire qu’à une chose : rentrer à la capitale. Mais, quand le second prince Okisada est retrouvé empoisonné sur l’île de Sado, c’est Akitada qu’on dépêche sur place. Frère de l’empereur, accusé de haute trahison, Okisada vivait en exil sur l’île depuis des années, parmi les prisonniers politiques et les détenus de droit commun. Pour mener l’enquête, Akitada n’a d’autre choix que de se faire passer pour l’un d’eux. Quitte à subir les mêmes sévices que les autres malfrats…
Hommes de lois sadiques, jeunes filles manipulatrices et familles princières corrompues… Akitada n’aura pas trop de l’aide de son irrévérencieux serviteur, Tora, pour déjouer une sombre conspiration qui pourrait menacer l’empereur en personne…

          Première phrase.

"Le disque orangé disparut derrière la chaîne de montagnes, et l'ombre peu à peu envahit le jardin."

          Lilly's feeling.

Et me voici de retour dans le Japon féodal de Sugawara. Le pauvre; I.J Parker ne va pas l'épargner. Akitada est prêt à risquer sa vie pour solutionner la mort du second prince. Et cette fois, j'espère qu'un peu de reconnaissance lui sera accorder par ses supérieurs. Mais rien n'est moins sûr.

L'auteur emmène cette fois le lecteur sur l'île de Sado (sado-maso probablement vu ce qui s'y passe) où se trouvent de nombreux condamnés qui survivent comme ils peuvent entre les conditions auxquelles ils sont exposés, les maltraitances des soldats, et l'exploitation qu'il en est fait.

Le déroulement de l'enquête reste néanmoins tortueux voire laborieux. Le lecteur a l'impression que Mme Parker veut tellement dissimulé le coupable, qu'elle en rajoute des tonnes, en plus d'enigmes annexes. Du coup, le fil de l'enquête est un peu perdu dans les mésaventures de Sugawara, et les nombreux personnages aux noms à coucher dehors. 

Le personnage de Sugawara Akitada fait très samouraï japonnais. Froid, il endure les évènements sans broncher, et sans espoir de salut semble-t-il. Mais pour nous européens au sang chaud, cette froideur passerait plutôt pour de l'indifférence et déshumanise le héros auquel on peine à s'attacher. 

L'aspect historique est toujours aussi intéressant - heureusement pour le lecteur, ce qui pallie un peu au coup de mou que prend l'intrigue - à travers les coutumes, les castes. Tous les stéréotypes du Japon sont présents, des samouraïs aux fleurs de cerisiers. Passionnant et très bien relaté.

          En bref.

Un roman historique très attrayant de part ce côté historique, qui sauve un peu le lecteur de l'enbourbement face aux tours et détours empruntés par l'auteur pour amener à la découverte du coupable.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoile

          D'autres avis.

livraddict_logo_newc  babelio  Booknode  goodreads

ABC

Polar historique

Signature