Anastasiu

 

          4ème de couv.

La bataille ultime est proche de son terme, et tout espoir semble s'être envolé : Zoé et ses compagnons de la Résistance battent en retraite après avoir perdu leur base et leur chef. Ils sont écrasés en nombre et en puissance de feu par l'omnipotente corporation qui a asservi le monde. A sa tête, la cruelle Chancelière est à deux doigts d'exécuter un plan à même de détruire la quasi-totalité de l'humanité.
La seule option qu'il reste à Zoé, c'est de réaliser son rêve de toujours : mettre un terme à l'odieux système du Lien, et de ce fait libérer la population du joug informatique qui bride leurs pensées et leurs émotions, en espérant ainsi déclencher une révolution. La mission de Zoé d'infiltrer la redoutable Communauté est presque impossible, mais elle est pourtant la seule à pouvoir la mener à bien. Pire, les visions prémonitoires d'Adrien se scindent désormais en deux futurs bien distincts : l'un où, ensemble, Zoé et lui réussissent, et l'autre où l'humanité glisse vers l'extinction... Et tout repose entre les mains de Zoé.

          Première phrase.

"Le soleil se couche lentement derrière les montagnes, aspergeant l'horizon d'une lumière rouge et ocre."

          Lilly's feeling.

J'ai été très heureuse de recevoir (^^) ce partenariat, et remercie chaleureusement les Éditions Robert Laffont et plus particulièrement toute l'équipe de la Collection "R". Le résumé de la couverture est à éviter avant de lire ce tome car il y a du spoiler dans l'air.

Après un dénouement assez inattendu, j'avais hâte de lire la suite des aventures de Zoé et des glitchers. Les rebondissements se multiplient et ne laissent pas un instant de répit au lecteur pour lâcher son livre et se faire un thé. L'auteur n'est pas tendre avec "le réseau" et lui fait traverser des épreuves plus dures les unes que les autres,tel un chemin vers la rédemption. Peut-être un peu trop d'ailleurs, mais bon le but est atteint, tenir la dragée haute au lecteur.

Heather Anastasiu ne ménage pas son héroïne mais vers la fin je me suis demander si elle n'avait pas assimiler sa jeune héroïne à une sorte de Rambo au féminin, lorsqu'il encaisse les coups et les explosions et qu'il se relève malgré tout. Certains passages de ce point de vue étaient un peu exagérés.

Même sur le plan amoureux, la vie n'est pas facile pour Zoé. Mais sa relation avec Adrien évolue de façon intéressante. Je n'en dirai pas plus pour éviter toute gaffe. La métamorphose  de ce dernier rend le personnage plus riche psychologiquement. Mais tout est calculé dans les  choix d'Heather Anastasiu, à des fins précises et tout s'explique à un moment ou à un autre. 

          En bref.

Plus sombre mais également plus abouti que les tomes précédents, "Insurrection" clôture assez bien cette trilogie, malgré une légère surenchère... 

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

          C'est une trilogie: tome précédent "Glitch - résurrection"

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur la trilogie.

          D'autres avis.

livraddict_logo_newc  babelio  Booknode  goodreads

logo rderobertlaffont

 

ABC

 

 

Signature