Parker

 

          La série de Sugawara Akitada.

          4ème de couv.

Sugarawa Akitada, nommé à un poste de gouverneur, émigre dans la lointaine province enneigée d'Echigo avec son épouse Tamako.
Mais la campagne japonaise est loin d'être un havre de tranquillité. Une région à feu et à sang, un seigneur de la guerre corrompu qui fait régner la terreur, des greniers à grains vides, un tribunal en ruines... Akitada n'aura pas assez de l'aide de son fidèle intendant Seimei et de son irrévérencieux serviteur Tora pour affirmer l'autorité impériale.

Lorsqu'un vieil aubergiste est retrouvé assassiné, la situation se corse. Akitada mène l'enquête, bientôt compliquée par la disparition d'un serviteur et le meurtre d'une prostituée. Et s'il s'agissait d'un complot orchestré contre le gouverneur lui-même ?
Akitada va alors trouver un soutien inattendu en la personne de Kaoru, un jeune archer issu du peuple aïnu, une ethnie méprisée des montagnes du nord du Japon...

          Première phrase.

"Le soleil dardait ses derniers rayons à travers les branches des grands cèdres et éclaboussait un érable rouge sang de l'autre côté de la clairière.

          Citations.

"La mort, est une porte grande ouverte, que personne ne peut refermer."

"les larmes et la rosée sont éphémères, observa le yamabushi avec un hochement de tête compatissant."

          Lilly's feeling.

Voici une nouvelle enquête de Sugawara Akitada dans le Japon féodal. L'auteur est toujours aussi douée pour recréer cette atmosphère et moyenâgeuse jusque dans le moindre détail, tout en rendant son héros aussi moderne dans ses déductions.

C'est peut-être pour cette raison que j'ai toujours un peu de mal à entrer dans ses enquêtes, dans ce "monde" - c'est aussi probablement dû aux noms des personnages qu'il faut un certain temps pour identifier - mais ça revient très vite.

Cependant, j'ai trouvé cette énigme un peu plus alambiquée que les précédentes, un peu à part. Un simple lecteur n'en aurait jamais trouvé la solution, malgré la multitude d'hypothèses lancées. Plusieurs trames se greffent à la principale, mais c'est très attractif et avec de l'action distillée de façon pertinente.

Le personnage de Sugawara a agrandit sa "tribu", et le lecteur s'attache à tous ces personnages, qui ont tous leur part à jouer dans l'histoire. Tamako reste en retrait et c'est dommage, mais sûrement dû à la place de la femme dans cette société archaïque japonaise. Le personnage de Kaoru prend une vraie amplitude. J'ai beaucoup aimé.

          En bref.

Un nouveau tome qui m'a bien plu dans l'ensemble, aussi bien sur le plan policier - avec une intrigue bien ficelée - comme sur le plan historique, même si je n'y connais pas grand chose. ^^ Vivement le tome suivant... qui est dans ma PAL. J'dis ça, j'dis rien.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoile

          C'est une série: tome suivant "l'énigme du second prince" - tome précédent "l'énigme de la porte de Rashomon".

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur le livre.

          D'autres avis.

livraddict_logo_newc  babelio  Booknode  goodreads

ABC

Polar historique

Signature