Tremayne

          4ème de couv.

En l’an de grâce 664, tandis que les membres du haut clergé débattent en l’abbaye de Streoneshalh des mérites opposés des églises romaine et celtique, les esprits s’échauffent. C’est dans ce climat menaçant qu’une abbesse irlandaise est retrouvée assassinée. Amie de la victime, sœur Fidelma de Kildare va mettre tout son talent et son obstination à débusquer le coupable. Jeune femme libre et volontaire, Fidelma n’est pas une religieuse tout à fait comme les autres… Avocate irlandaise célèbre dans tous les royaumes saxons, elle sillonne l’Europe pour résoudre les énigmes les plus obscures en compagnie du moine Eadulf. Dans cette première enquête, leur collaboration sera mise à rude épreuve tandis que les meurtres se multiplient à l’abbaye.

          Premières phrases.

"L'homme n'était pas mort depuis longtemps. Le sang et la bave autour de ses lèvres grimaçantes étaient encore humides. La brise faisait osciller le corps, qui se balançait au bout d'une épaisse corde de chanvre à la branche d'un chêne trapu."

          Lilly's feeling.

Il y a quelques temps - je dirai même quelques mois- je me suis inscrite au challenge "polars historiques" de Samlor. Hors moi qui en lisais à la pelle avant de devenir Livraddict, je ne crois pas en avoir lu depuis un moment. Ce n'est seulement que ma seconde (re)lecture pour ce challenge, et premier tome de la saga  de Soeur Fidelma, sachant que je dois posséder dans ma PAL, genre les 10 premiers tomes de la série.

Je me souvenais que les premiers chapitres étaient un peu ardus question compréhension, car l'auteur présente les deux grands pratiques religieuses, celle de l'Irlandaise Soeur Fidelma qui suit l'Eglise de Colomba et celle soutenue par l'Eglise de Rome, à laquelle appartient Frère Eadulf. Donc entre les explications théologique et les noms à coucher dehors, ma compréhension était une peu floue je dois bien l'admettre. Mais ça ne gène en rien le plaisir de l'énigme.

Les personnages et les relations qu'ils entretiennent ne sont que davantage de pièges pour perdre le lecteur au milieu de ses réflexions sur l'identité du meurtrier. Soeur Fidelma me plaît toujours autant. Je ne me souvenais pas qu'aux premiers abords, elle pouvait paraître si pète sec. Mais sa quête de la vérité malgré les enjeux politiques et religieux que cette enquête soulève, lui donne un côté intrépide et courageux, très touchant. Eadulf joue un peu le rôle de tampon entre les méthodes rigides de Soeur Fidelma et les sensibilités de chacun. Le duo est très humain et attachant.

Le lecteur se laisse rapidement happé par cet univers entre barbarie et croyance. Les connaissances de l'auteur sur la culture celte sont impressionnantes et même captivantes, puisque qu'il nous fait remonté ici au  début du christianisme. La plume de Peter Tremayne est très fluide, et rend toutes ces explications claires, en plus de rendre l'intrigue très intéressante. Un élément qui a particulièrement retenu mon attention est le débat sur les monastères doubles et les relations hommes/femmes chez les religieux.

          En bref.

Un premier tome intense mais qui rend ce duo d'enquêteurs atypiques très attachant. J'ai hâte de lire la suite, qui cette fois se déroulera à Rome...

Je participe au Challenge Polar Historique, initié par Salmor. Je prépare le niveau Fronsac, c'est-à-dire une lecture de 10 romans. Mais ça va, j'ai le temps puisque le challenge est illimité et que j'ai bien une dizaine de romans de ce genre dans ma PAL. ^^ Donc reste plus qu'à.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoileétoileétoile

          C'est une série: tome suivant "Le suaire de l'archevêque".

          Pour en savoir plus sur l'auteur et la série.

          D'autres avis:

livraddictlogo babelio  Booknod  goodreads

Polar historique

ABC 2012

63977422_p