Oliver

          4ème de couv.

Lena vit dans un monde où le gouvernement impose aux jeunes de 18 ans une opération pour les immuniser contre l’amour. A la veille de son opération, Lena découvre ce sentiment interdit avec Alex et ensemble ils décident de s’enfuir. Mais seule Lena y parvient. Après s’être échappée de Portland dans le Maine, Lena rejoint une communauté d’Invalides - les résistants au système - réfugiée dans la Nature. Là-bas, elle se transforme en guerrière de la résistance. Un futur sans Alex semble d’abord inimaginable, mais Lena va de l’avant. Elle combat pour lui et pour un monde où l’amour ne serait plus considéré comme une maladie. Entraînée dans un mélange explosif de révolution et de contre-insurrection, Lena doit lutter pour survivre et croire encore que l’amour est possible, et plus encore : souhaitable...

          Première phrase.

"Nous sommes installés, Alex et moi, sur une couverture dans le jardin du 37, Brooks Street."

          Citations.

"Je le sais. Seulement voilà: quand je cours, il y a toujours une fraction de seconde où la douleur qui me lamine brouille ma vision, qui n'est plus que taches de couleur floues. Et pendant cette fraction de seconde, à l'instant où la souffrance atteint son apogée, le vide se fait en moi et j'aperçois quelque chose sur ma gauche, des cheveux châtains doré, des flammes, une couronne de feuilles... Je sais alors que si je tourne la tête il sera là, hilare, les bras tendus vers moi. Je ne tourne jamais la tête, bien sûr."

"La liberté absolue s'accompagne d'une solitude infinie."

          Lilly's feeling.

"Délirium" s'achève sur un cliffhanger monstrueux, le lecteur s'attend à reprendre le récit là où il s'est interrompu. Et ben non! Même la forme narrative et le style sont différents, j'ai presque eu l'impression que quelqu'un d'autre en était l'auteur. Jusqu'à la moitié du récit, à peu près, les chapitres alternent entre "avant" et "maintenant". J'ai eu un moment de flottement d'une bonne dizaine de pages avant de reprendre mes marques. Au lieu d'augmenter le suspense, cette structure alourdit la compréhension, rendant l'histoire moins fluide. Ce n'était pas indispensable.

Maintenant que l'on connaît le monde dans lequel vit Lena, il y a davantage d'actions. Peut-être trop d'ailleurs. Vous allez dire que je suis exigeante, mais à un moment j'étais fatiguée pour Lena, qui échappe à un danger pour retomber dans un autre. Dingue la vie qu'elle mène! ^^ C'est vrai que sur le plan rebondissements, dans ce tome, il y en a (c'est cool). Mais pas que.

Même si le lecteur devine certaines choses et en suppose d'autres, le plaisir de suivre les aventures de Lena est toujours présent. On en apprend davantage sur le fonctionnement des strates de la société, sur les résistants comme sur l'APASD. Surtout que progressivement, l'auteur remet en question les motivations de chacun et le fonctionnement de ces structures ennemies; avec en transparence une question: est-ce que du bien général doit découler le sacrifice d'un (ou plusieurs) individus? Le concept de liberté et de ses limites, est l'élément clé de la triologie.

Un passage que j'ai particulièrement apprécié, et qui montre que l'auteur a mis en place un univers très complexe, est la rencontre de Lena avec Quarter et Ratman. C'est intéressant. Par contre j'ai un peu fait l'amalgame entre les moments où Lena est dans la Nature et "Uglies". Il y avait des réminiscences qui ont fait que je n'ai pas apprécié à sa juste valeur le récit. Mais c'était obligé, car les deux histoires sont très similaires à ce moment-là.

Concernant le personnage de Lena, il évolue bien, cependant je ne l'ai pas autant apprécié que dans le premier tome, même si elle se laisse moins diriger par les évènements. Pendant un moment j'ai eu peur que les "appâts" semés dans "Délirium" soient complètement laissés de côté, ce qui est presque le cas. Je dis bien presque...

          En bref.

Plus sombre, plus violent, mais toujours aussi addictif (serait-ce à cause de cette fin toujours bouleversante?); en tout cas, même si je l'ai moins apprécié que le premier tome (attrait de la découverte?), "Pandémonium" reste dans la lignée de cette trilogie. Vivement la sortie de "Requiem", prévue pour le printemps 2013 je crois.

          Note          étoileétoileétoileétoileétoileétoile

          C'est une série: tome précédent "Délirium" - tome suivant "Requiem".

          Pour en savoir plus sur l'auteur et sur le livre.

          Mes compagnons de [LC] organisée par Simi: Tousleslivres, Luna, Styx2005, Elenah, Arcaalea, Reveline, Lesyeuxplusgrosqueletemps, Mia.

 

63977422_p